lorsque les vampires et les humains vivent dans le même endroit...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 fatigue et combat[PV:Samayou]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nataku Yusaki
Admin
avatar

Messages : 801
Date d'inscription : 29/10/2007
Age : 24
Localisation : dans son esprit libre et indépendant

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: Samayou...*rouge*

MessageSujet: fatigue et combat[PV:Samayou]   Sam 10 Nov - 17:00

Nataku s'enfonça dans la foret en baillant doucement. Cela faisait deux nuits qu'il ne récupérait pas. Cela n'était pas étonnant mais il ne pouvait pas non plus dormir le jour, comme il l'aurait fait en temps normal.
Au bout de l'épuisement, le jeune homme continua néanmoins d'avancer.
L'association des vampires n'avait pas trop apprécier qu'il ne vienne pas surveiller la ville bien qu'il les ais prévenus et un chasseur avait remarquer son absence, bien que courte, et l'avait signalé à l'association. Alors quand on ne surveille pas la ville, on doit surveiller autre chose! Et il avait fallut que la colline s'abbate sur sa tête. Bon, il y avait eu pire s'il était aller dans la montagne mais il ne s'agissait pas du mieux non plus. La colline était essentiellement habitée par des moris, vampires souvent incontrôlables, écartés de la civilisation pour leur manque de calme à la vue d'un humain. Tout comme lui, l'association savait qu'il ne servait en rien de surveiller cette zone, étant obligatoirement attaqué. Mais voilà, il s'agissait d'un punition.
Le chasseur de vampires, non revêtu de son uniforme, atteignit la colline. Etrangement, celle-ci était vêtue d'un épais nuage de brume alors qu'il faisait beau dans la ville. Ce phénomène était étonnant et cela fit rapeller à Nataku une légende à ce sujet qui faisait fuir tout aventurier:
Tous les gens étant partis dans la colline avait été tués sans ménagement et leurs âmes maudites hantaient ce lieu morbide.
Loin d'être impressioné, le jeune chasseur de vampires s'enfonça dans la brume. Ne voyant pas plus loin que le bout de son nez, il s'assura qu'il avait bien son sabre et son pistolet à portée de main. Aussitôt il ressentit la présence de vampires à côté de lui mais il ne ressentait aucune agressivité malgrés l'odeur de sang. Aucun bruit de sang jaillissant brutalement à la façon dont les vampires buvaient le sang de leur victime. Rassuré et parfaitement calme, Nataku s'enfonça encore plus dans l'étrange colline. Utilisant ss sens aigu de kendoka pour se repérer, ne trébuchant nul part, la respiration silencieuse. Nataku s'efforcer de respirer par les pumons, préférant le ventre pour que perosnne ne puisse savoir à quel rytme il respirait. Il s'agissait d'un façon pour que personne ne puisse l'attaquer par surprise. Le jeune chasseur s'enfonça encore, observant loin devant lui bien qu'il ne distinguait absolument rien.
Puis facilement, sa respiration se fit saccadé, une goutte de sueur perla sur son front malgrés la froideur de cette journée d'automne. S'arrêtant, la malfaisance des coeur des moris le percutant de plein fouet.
Un piège.
Une simple et pure embuscade.
Nataku entendit 5 vampires se disposés derrière lui, le jeune homme ne tenta pas de courrir.
10 vampires s'arrêtèrent devant lui, puis deux de droite à gauche. Un sourire amical naquit sur ce visage androgine.


"Bonjour, ou devrais-je dire enchanté. Que me vaut un si chaleureux accueil?"

Il sentit la colère montait en eux mais ne fut nullement impressioné par leur comportement et leur agressivité. Ne se démontant pas, il esquissa un pas sur le côté pour évité une attaque provenant de derrière lui. Un claquement de dents dans le vide sonna le signal. Deux vampires s'élancèrent sur lui. Nataku se baissa prestement et les évita sans difficultés. Puis 6 se ruèrent sur lui. Avec assurance, il se jeta au sol, dtourna les épaules, esquiva, tout en rapidité et en souplesse, le jeune kendoka n'utilisa pas pour autant son arme. Surprit de leur comportement, il resta silencieux, sentant qu'on allait l'attaquer dans peu de temps. Et ce serait tous ensemble qu'ils attaqueraient.
Ce comportement ne cessait d'étonné le chasseur. Les moris adoraient combattrent seuls habituellement. Detestant partager, ils s'attaquaient entre eux pour pouvoir épuiser leur soif continuelle de sang et se nourissait des corps des défunts. Mais visiblement ils semblaient réserver un tout autre accueil aux visiteurs...

*ils les attaquent ensemble, pas étonnant que personne n'ait survécut jusque là... Mais comment font ils pour rester ici alors qu'il fasse jour?*

Encore dans ses pesnées, il eut rapidement la respiration essouflée par ses efforts et il sut son peu de chance lorsque les vampires réattasueront.
Et il réattaquèrent.
Nataku Yusaki sauta, esquiva, contre-attaqua, recula, avança mais les claquement de dents des vampires furent bientôt moins souvent dans un claquement qui n'avait trouvé que du vide. Vêtement déchiré, sang ccoulant sur ses bras et ses jambes, la croix offerte par Samayou brillait de plus belle et mettait en respect les moris de son cou. Une nouvelle attaque convaincu Nataku.
Le chuintement d'un sabre sortant de son fourreau bloqua net les vampires. Cet instant d'hésitation permit à Nataku de frapper avec plus de liberté que l'espace restreint qui lui bloquait toute tentative de fuite lui offrait. Les vampires s'éparpillèrent pour revenir à la charge. D'un coup puissant et fin, Nataku les tenait en respect et les vampires prirent plus le temps de réfléchir avant d'attaquer. Vite, d'autres arrivèrent à la charge mais le chasseur de vampire refusait de tuer quelqonque vampire, qu'on l'attaque ou non. Bougeant beaucoup plus, frappant avec force, bientôt plus de 6 vampires atteignirent le sol sans pouvoir se relever, inconscients.
La respiration coupée, Nataku comprit enfin le pouquoi qui le perturbait tant.


*la brume est en fait un sortilège éternel qu'ils ont lançés pour pouvoir vivre comme les humains:simple et pratique*

Les vampires semblaient habitués à cette brume qui trônait sur la colline depuis longtemps déjà mais Nataku, lui, n'avait jamais foulé le pied de ce lieu et cela le désavantageait inexorablement. Tenant du mieux qu'il pouvait, le sang ruisselant autant que la sueur. Les minutes passèrent dans un silence lourd jusqu'a ce qu'il entende un hurlement inhumain pour que des vampires reviennent à la charge. Combattant, épuisé par ses nuits blanches, Nataku leva une main inassurée vers son pistolet qui lui valut un coup de dans sur son bras mis à découvert.
Mais quelque chose ne lui échappa pas pour autant
.


"Tu es donc là... Samayou?"

_________________


A partir du moment où tout le monde est unique, chaque lien tissé entre deux personnes est unique

les personnages de Naruto s'éclatent: les Uchiha perdent toute fierté! http://fr.youtube.com/watch?v=4juAk2ithUI&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://AnekoYusaki.skyblog.com
Samayou Toshiyori
Admin
avatar

Messages : 563
Date d'inscription : 04/11/2007
Age : 26
Localisation : Dans la Lune XD

vous:
race/emploi:: Vampire sans emploi
amour:: Au-delà de l'interdit...Nataku

MessageSujet: Re: fatigue et combat[PV:Samayou]   Sam 10 Nov - 20:22

[oh...c'est beau tout ça ^^]

[Attention ! Le contenu de ce message peut paraître gore, voire inapproprié aux âmes sensibles !! vous serez prévenus]

Samayou avait préssenti que Nataku avait des ennuis. Elle était au courant que la colline était brumisée par une sorte de sortilège mais ne savait pas pourquoi. Son instinct la fit se déplacer jusqu'ici.

*Que se passe-t-il? Tant de vampires sur la colline? Ils semblent ne même pas remarquer ma présence...quelque chose doit effectivement les distraire.*

Au fur et à mesure qu'elle avançait, les vampires qu'elle croisait était de pire en pire question odeur de mort et de sang. Et soudain, elle vit le point central de ce mouvement vampirique.

"Oui c'est moi. Nataku, pourquoi ne surveilles-tu pas la ville?"

C'est pas qu'elle ne voulait pas prendre son temps pour parler, mais cette nuit elle était inquiète pour Nataku et elle dit ces mots bien plus rapidement que d'habitude. Et surtout, c'est qu'un vampire avait mordu le bras de Nataku et une horde d'autres vampires arrivait droit sur lui.

Alors, comme un sentiment de colère l'anima, elle s'en prit aux vampires. D'abord elle mit au sol le vampire qui avait croqué le bras de Nataku en lui donnant un coup derrière la nuque de force importante. Ainsi, il gisait sur l'herbe de la colline et ne pouvait plus bouger, au moins pour une dizaine de minutes. Puis elle utilisa son pouvoir de rapidité extrême, et, sans qu'on pu voir son déplacement, elle se retrouva devant Nataku, face aux vampires qui déboulaient de nulle part. Cela les déstabilisa car ils n'avaient pas encore des pouvoirs aussi développés, leur âge et leurs sangs-mêlés ne leur donnant pas ce pouvoir là, ou à peu, ou à peine. Les plus peureux s'arrêtèrent dans leur course vers Nataku. Les autres continuèrent. Alors Samayou n'y réfléchit pas à deux fois :


*Je dois utiliser la transformation...mais je risque d'être incontrôlable comme eux...et je n'ai pas l'habitude...mais je dois les faire, ils sont trop nombreux.*

Elle invoqua le Cromwell scellé en elle et se métamorphosa en chien ressemblant un peu à un loup avec de multiples yeux rouges perçants. [voir Hellsing pour comprendre exactement mais j'abrège]. Elle ne maîtrisait pas encore tous les pouvoirs de cette métamorphose mais pouvait déjà faire d'incroyables choses.

Elle s'élança vers les vampires, courant à leur rencontre. De sa rapidité et de son agilité, elle sauta sur chacun des vampires et tour à tour leur fit subir le même sort : elle leur arracha la peau, puis les membres. Ensuite elle leur déchira la gorge pour séparer la tête du corps, et dans cette mare de sang, elle lappa tout ce liquide, sa jolie langue rouge absorbant la vie et la force des vampires. Puis, les cadavres gisant tous, elle joua avec les corps un petit moment, puis commença à manger leurs organes, en commençant pas le coeur et les muscles. Les vampires survivants n'ayant pas subi l'attaque de l'invocation de Cromwell se dépéchèrent de s'enfuir. Samayou les laissa partir. Après ce repas, cette absorbtion, elle réussit enfin à se défaire de sa métamorphose et réapparut sous sa forme habituelle, avec ses beaux cheveux bouclés flottant dans l'air pourtant lourd, la brume restant constante. Elle revint vers Nataku, après avoir constaté ce qu'elle avait fait.


"Je ne voulais pas faire ça. Mais je n'avais pas le choix."

*Pardonne-moi...*

"Cette brume doit disparaître, si l'un des vampires l'a faisant apparaître est mort."

*Pourtant elle reste...quelque chose d'autre a engendré cette brume pesante...*

"Excuse-moi!"

Elle se jeta dans les bras de Nataku. Pour le protéger, elle avait vraiment fait son maximum, tellement elle s'était inquiétée. En contrepartie, elle avait fait tant de morts qu'elle ne voulait pourtant pas. Elle réalisait à qu'elle point elle aimait Nataku. C'était au point de commettre l'irréparable, la fin de tout. Elle réalisait aussi que la nuit de la mort de sa famille, elle avait dû invoquer Cromwell sans le vouloir, car la carnage était très sanglant, les corps retrouvés étaient à peine identifiables...

"Pardon pardon pardon !!"

Elle demandait pardon à ses parents...elle pensait qu'un portail entre la vie et la mort s'ouvrait lorsque Cromwell était invoqué. Et serrant dans ses bras Nataku, exténué, des larmes coulaient sur les joues de Samayou.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nataku Yusaki
Admin
avatar

Messages : 801
Date d'inscription : 29/10/2007
Age : 24
Localisation : dans son esprit libre et indépendant

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: Samayou...*rouge*

MessageSujet: Re: fatigue et combat[PV:Samayou]   Sam 10 Nov - 23:42

Le jeune homme sourit en entendant les mots que prononcèrent Samayou. Il avait put la reconnaitre parmis tous ses vampires et ce sang coulant de sa lame bien que son bras droit soit endolori.

"L'association des chasseurs de vampires a vu que mes absences s'étaient produitent deux fois dans la semaine et m'a envoyé ici pour me punir..."

La respiration saccadé, il sentit soudainemment Samayou à ses côtés alors que des vampires s'attaquaient à lui.
Pour une raison qu'il ignorait il s'avança pour attraper son épaule et lui implorer de ne rien faire.
Mais Samayou n'eut pas le temps d'entendre. La vue de Nataku se brouilla, il crût à unne cause de la fatigue mais ce ne fut que la vision de Samayou qui se troubla pour se transformer en chien aux multiples yeux rouges. Un carnage commença. Le loup abatti ses dents blanches comme la nuit dans la peau de ses assaillants, devenant ainsi rouge comme des rubis. L'étonnement saisit le jeune chasseur de vampires qui lâcha son sabre. Se rendant compte qu'on l'attaquait sur le côté, ce carnage qu'offrait le vampire dont il était amoureux sembla le parcourir et il tira 4 balles de son crossing qui atteignirent tous la cervelle des moris, leur tête explosant et arosant la figure imacculée de sang de Nataku qui s'en ficha. Il observait plutôt Smayou combattre à sa place. Les moris ne tardèrent pas à comprendre qu'ils menaient un jeu dangereux en s'attaquant à un de leurs semblables et bientôt un silence de mort régna dans la colline transformée en champ de bataille.


"Sa-samayou..."

La jeune femme balbutia des paroles de justifications qui firent naître un sourire à Nataku...

"Je comprends ton geste..."


Nataku se rua dans ses bras, Nataku saisit son corps tremblant et lui transmit sa chaleur comme pour la rassurer pendant que celle-ci demandait le pardon. Le jeune homme la transporta dans un endroit moins baigné de sang et dit avec calme et reconnaissance:

"Tu as invoqué quelqu'un pour me sauver alors que tu détestes cela, tu as tué dans le but de me sauver et je te remercies. Qu'importe qui est apparut tout à l'heure, je ne vois qu'une personne me sauvant et je t'en serais toujours infinniment reconnaissant. Car je crois que sans toi mon âme aurait péri sur la coline comme tous ceux qui se sont dirigés dans ce lieu."

Nataku respirait à coups saccadés dans la nuque de Samayou et se calmer à peine de cette demi-heure de combat. La tension pour masquer son aura avait été intense et cela faisait à peu près 4 ans que Nataku avait cessé de se battre, devenant pacifiste. En combattant, il avait conscience de revenir à l'époque où il n'habitait pas la ville, un garçon indifférent à toutes choses et combattant sans prendre conscience de la différence des hommes et des vampires. Mais il n'était plsu un enfant, le jeune homme de dix-neuf ans savait se contrôler et rapidement il comprit que la mort ne leur serviraient à rien. C'était surement pour cela qu'il n'avait pas fait usage de son arme. Mais pour le moment, il ne pensait qu'a Samayou. Qu'a ce vampire essouflé de l'avoir sauvé. Du vampire qui avait fait ce qu'il détestait faire pour lui...
Nataku s'effondra sur le sol boueux, les jambes trop tremblantes pour les tenir tous els deux, les pleurs de Samayou ne cessant nullement.


"Merci, merci pour tout..."

Il prit le derrière de la tête de Smayou pour la coller contre lui, offrant un corps rassurant qui désormais, n'avait pas peur de tuer pour la protéger autant qu'elle l'avait protéger.
Le silence se fit pesant, Nataku ne détacha pas Samayou de lui lorsqu'il finit par se relever pendant que l'air froid se mellant à l'odeur du sang s'infiltrait dans ses vêtements déchirés, son propre sang coulant le long de ses vêtements.
Nataku prit enfin conscience de son état à lui. La morsure des vampires qu'il avait reçut lorsque le combat rapprocher commença le piquait affreusement, la chair le faisant trembler lorsqu'elle entrait en contact avec ses vêtements, ses cheveux longs semblaient rouge sombre à cause du sang resté sur sa cheveulure et il boitait au niveau de la jambe.
Des morceaux de chair se collaient à son bas dont il ne pensa pas à se débarraser, trop occupé à s'occuper de Samayou qu'il réconfortait pour se rendre compte du sang s'échappant du long de son front.
Puis un peu de colère s'amena en lui.


*l'association va pouvoir entendre le son de ma voix clairement...*

Tentant de contrôler cette soudaine colère, il respira longuement jusqu'a ce qu'il reprenne son calme habituelle. Perosnne ne souhaitait un tel massacre, même ceux qui détestaient les moris n'auraient pas put sourire devant cela.
La brume ne se dissipa pas, la personne ayant utilisé le sortilège n'était pas mort. Et Nataku ne se rapellait pas avoir entendu que les moris utilisaient des sorts, il devait s'agir de quelqu'un d'autre....

_________________


A partir du moment où tout le monde est unique, chaque lien tissé entre deux personnes est unique

les personnages de Naruto s'éclatent: les Uchiha perdent toute fierté! http://fr.youtube.com/watch?v=4juAk2ithUI&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://AnekoYusaki.skyblog.com
Samayou Toshiyori
Admin
avatar

Messages : 563
Date d'inscription : 04/11/2007
Age : 26
Localisation : Dans la Lune XD

vous:
race/emploi:: Vampire sans emploi
amour:: Au-delà de l'interdit...Nataku

MessageSujet: Re: fatigue et combat[PV:Samayou]   Dim 11 Nov - 0:20

Les larmes de Samayou cessèrent enfin de couler. C'était fini. Enfin pas tout à fait. Mais Samayou expliqua juste un peu mieux ce qu'il s'était passé, pour ne rien cacher à Nataku.

"Je n'ai pas invoqué quelqu'un. J'ai invoqué un démon."

Elle se détacha lentement des bras de Nataku. Puis elle entama une longue réfléxion sur l'association des chasseurs de vampires.

*Ils sont fous...ils voulaient mener Nataku à la mort, directement...certains humains sont des monstres. Ils en disent autant de nous, vampires, mais les vrais monstres, ce sont eux. Si je n'avais pas été là, peut- être que...*

Elle n'osa pas y penser.

*J'avais bien raison d'appréhender tous les chasseurs de vampires jusque maintenant. Ca n'a même rien d'étonnant, mais c'est un crime que d'avoir donné cette punition. C'est réellement inacceptable, inpensable. Vraiment idée démesurée. Ils étaient sûrement au courant qu'il courait un grave danger en venant ici...à moins que...*

Cette pensée la perturba. C'était d'ailleurs tout à fait possible.

*Un vampire a hypnotisé quelqu'un appartenant à l'association des chasseurs de vampires et a ordonné de punir Nataku ainsi...mais pourquoi? qui? comment? C'est vraiment fou pour qu'un humain décide de cette punition, un vampire aurait très bien pu vouloir donner un repas à ses amis et ainsi...*

Elle se stoppa. Ces pensées étaient vraiment des hypothèses qui restaient possibles, mais elle préféra se recentrer.

*Ce même vampire aurait pu créer cette brume...ce n'est pas un moris, c'est un vampire ou un shoujou mais alors c'est dénoué de sens...*

En effet, tout cela résumait l'extrême inquiétude de Samayou, qui à présent se dissipait. Elle avait remarqué que Nataku était blessé, mais elle savait qu'il tiendrait le coup.

"On doit trouver qui a orchestré tout ça."

Pour savoir d'où vient la brume, que fallait-il faire? Samayou réfléchit une seconde fois. Elle soupira et cligna des yeux, comme si elle se réveillait d'un long sommeil tourmenté de rêves incongrus...En vérité, il lui fallait identifié la source d'énergie qui générait cette brume si épaisse. Elle n'avait jamais fait ça auparavant, mais elle laissa son instinct la guider vers le centre de tout ça. Elle ferma les yeux, se concentra une fois, deux fois, puis trois fois, mais la source était déjà trop loin. Elle avait juste pu observé que cette source se déplaçait très rapidement. Dans ce cas, il serait inutile de poursuivre. Il valait peut-être mieux rentrer, ou même aller à l'hôpital [mon ami^^] pour soigner les blessures de Nataku. Mais cela ne tenait qu'à sa propre décision :

"On fera comme tu souhaites : aller à l'hôpital instantanément ou essayer quand même d'en finir avec la source de cette brume?"

Elle préssentait tout de même que la source avait quelque chose de pesant...peut-être un lourd pouvoir, un âge certain, une connaissance extrudée...de toute façon, il était sûr que Samayou enquêterait coûte que coûte sur cette source, avec ou sans Nataku, pour le venger définitivement. Il est vrai que Samayou n'avait pas l'habitude de se mettre dans des états pareils pour quelqu'un...mais ce quelqu'un n'était pas n'importe qui, c'était Nataku et elle ne vivait que pour l'aimer sans limite, quoiqu'il arrive, en toutes circonstances et péripéties... Elle savait, dans le fond, qu'elle passerait autant des étapes difficiles et des jouissances de la vie avec lui. Elle était liée à lui, et ne pensait jamais pouvoir s'en détacher.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nataku Yusaki
Admin
avatar

Messages : 801
Date d'inscription : 29/10/2007
Age : 24
Localisation : dans son esprit libre et indépendant

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: Samayou...*rouge*

MessageSujet: Re: fatigue et combat[PV:Samayou]   Dim 11 Nov - 12:00

Nataku contemplait la brume en silence. Les même pensées que Samayou germait dans son esprit d'homme sortant depuis un an de l'adolescence. Quelqu'un l'avait attiré ici en utilisant le directeur de l'association ou était plus rapidement le chef de l'assosciation. Mais Nataku ne se rapellait pas avoir vu des canines dans son sourire, peut être l'avait t'on vampirisé mais cela semblait trop farfelu pour être vrai.
Samayou se détacha de lui, les yeux secs.
Le silence de mort fut couper par Samayou, qui lui demanda son avis. Un petit silence lui répondit, pendant que Natau réfléchissait à la situation, ou plutôt sa situation.


*je crois que le mieux est de chercher à présent... Sans perdre de temps.*

"Cherchons celui qui fait cette maudite brume, mieux vaut profiter que les moris sont trop surprits de nous voir nous rebeller ainsi pour avancer. Si on revient, on risque de perdre du temps si on doit encore les repousser"

De plus, Nataku refusait de la voir se transformer en sorte de démon si cela la perturbait tant.
Les deux amoureux secret se mirent donc à avancer. Nataku préféra la conduire un peu plus loin du champ de bataille, contournant le lieu au cas où, de toute façon lui non plus n'avait pas envie de voir des cadavres et d'autres vampires juste assomés pouvant réattaquer. Tenant fermement la main de sa bien aimée, Nataku monta à travers la colline, il devait forcemment y avoir une demeure où quelque chose comme ça, mais il ne pouvait pas ressentir un mur! Sa capacité l'empêchait de se prendre une arme en pleine tête ou apercevoir une personne qui entrait dans son périmètre aussi vaste que la taille de son sabre qui était bien calé dans son dos. Malheureusement, il ne savait pas distinguer un batîment qui ne possédait pas d'aura.


*et moi qui pensait que la brume m'vait suffisamment gêné lors du combat...*

Enfin, tout compte fait il n'y avait peut être pas de demeure. Puis Nataku s'arrêta de marcher, retenant Samayou d'aller plus loin.

*il fallait bien que je m'attendes à ça...*

Une aura meurtirère de tout les moris l'avait percuté de plein fouet, lui coupant le souffle. Mais cette haine était contrôlée et l'aura n'avait rien de sauvage comme les moris ainsi qu'aucune odeur de sang.

vampire:bienvenue chez moi, Nataku Yusaki et Samayou Toshiyori.

La voix glacée appartenait à un vampire, ou plutot à une vampire. Elle ressemblait vaguement à quelqu'un que Nataku connaissait mais il ne savait pas qui. Le vampire s'approcha d'eux avec assurance sans ressentir leur aura meurtrière.

vampire:mon accueil vous a plut? Nataku tu étais tellement désespérer de ne rien voir qu'il a fallut que tu te fasses aider par ton pire ennemi:un vampire. Et une femme qui plut est!

Nataku esquissa un sourire.

"Navré mais je ne me rapelles pas avoir détester des vampires. Et puis qu'importe le sexe de la perosnne qui m'aide."

Il ne pouvait nier le fait qu'il ait été désemparé à cause de la brume et de l'espace restraint qu'on lui avait offert. Mais al voix du vampire le chassa de ses explications:

vampire:ah... J'ai fais tant de boulot pour que tu arrives jusqu'ici, j'ai attendu le jour de ton erreur, j'ai tout bien préparé mais tu ne sembles pas te rapelelr de moi...

Le vampire entra dans un fou rire personnel, qui fit clairement penser à Nataku qu'elle n'était pas si méchante et expérimentée qu'il l'avait penser.

vampire:quel manque de chance, mais quoi qu'il en soit je vais te torturer autant de fois qu'il el faudra pour que tu endures la même souffrance que la mienne.

Nataku soupira, qu'il n'en déplaise à son interlocuteur, puis il se tourna vers Samayou:

"Bon... Qu'est-ce qu'on fait? On l'embraque et on l'enmène dnas une prison ou on fait sa rééducation avec un peu plus d'autorité et de gentillesse que sa mère?"

La colère fit taper du pied la gamine qui semblait n'avait pas plus de 15 ans.
Esquivant un couteau lui arrivant en pleine figure, Nataku se tourna vers l'adolescente.


vampire:je vais te tuer autant que tu as tué ma grande soeur.

Nataku observa la jeune adolescente de ses yeux gris, l'incitant à continuer.

vampire:tu as tué ma soeur qui était chargée de te tuer pour notre maître qui avait lu dans les étoiles que tu tomberais follement amoureux de la femme qu'il aimer. Et si ma soeur a échouée, moi je n'échouerais pas!!

Samayu était donc dans cette malheureuse affaire, était-ce du maître de Samayou qu'elle parlait? Du fameux shoujou l'ayant rendue vampire?
Observant sa réaction, Nataku e tourna vers la jeune femme dont il était dou amoureux.

_________________


A partir du moment où tout le monde est unique, chaque lien tissé entre deux personnes est unique

les personnages de Naruto s'éclatent: les Uchiha perdent toute fierté! http://fr.youtube.com/watch?v=4juAk2ithUI&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://AnekoYusaki.skyblog.com
Samayou Toshiyori
Admin
avatar

Messages : 563
Date d'inscription : 04/11/2007
Age : 26
Localisation : Dans la Lune XD

vous:
race/emploi:: Vampire sans emploi
amour:: Au-delà de l'interdit...Nataku

MessageSujet: Re: fatigue et combat[PV:Samayou]   Dim 11 Nov - 15:09

La main de Samayou dans celle de Nataku, elle se laissa conduire, en approuvant sa décision. Et lorsqu'un vampire, apparemment de classe supérieure à celle des moris, apparut en souhaitant la bienvenue aux deux amoureux, Samayou eut presque faillit la remercier de l'accueil avec une révérance, tellement un sentiment familier l'animait par rapport à ce vampire. A la place, elle se retint dignement, car cette bienvenue n'était probablement pas amicale. C'était même sûr.
Enfin, quand la vampire se moqua de Nataku, Samayou ressentit une certaine hostilité, mais toujours familière.

Samayou pensa tout d'abord que Nataku seul était concerné par cette histoire, mais il s'avéra que peut-être non...

Mademoiselle Toshiyori répondit à Nataku :


"La prison est déjà bien assez dure. Cela suffira."

Enfin, la dernière phrase du vampire tinta dans les oreilles de Samayou comme une douce berceuse, qu'elle connaissait, si bien...ce n'était pas le sens de la phrase qui la rendait ainsi, mais la tonalité de sa voix...on aurait dit qu'elle avait déjà entendu ça quelque part... Seul un mot arrêta Samayou. 'maître'. Elle y repensa, ce mot défilait dans sa conscience...retinta de la même façon...elle retourna la phrase et son sens de toutes les façons...et observait une familiarité, une similarité, quelque chose qu'elle avait déjà connu.

*J'en ai assez des vampires jeunes...on dirait qu'il n'y a que ça en ce moment...je comprends aussi mes frères d'âge...au bout d'un moment on ne se montre plus dehors...comme moi avant...*

Un sentiment de nostalgie l'animait de tout son être. Elle ferma les yeux un instant, pour mieux ressentir ce sentiment jamais retrouvé depuis des siècles.

Comme Nataku s'était encore retourné vers elle, elle supposa qu'elle devait s'exprimer sur ce point obscur. Mais elle était déjà dans un état changeant, une vague sensation troublante, un sentiment voyageant ...
Samayou ne saurait dire ce que cette familiarité est, ce que ça lui fait.

Alors elle se contenta de dialoguer avec la jeune vampirette :


"Sainte loi, sainte nature...quelle est cet air? Le vent sifflait de cette façon...mais en mieux...avant."

Vampire : "Comment je peux le savoir? Je m'occupe de Nataku, ton tour viendra après."

"Ca ne me fait rien...j'attendrai..."

'J'attendrai...' était la suite de 'sainte loi, sainte nature, j'attendrai...'. Samayou ne se souvenait pas de la suite, mais cela lui évoquait quelque chose de très fort, très profond en elle, ou ailleurs, à l'extérieur aussi. Une vapeur de souvenirs oubliés lui revenaient peu à peu, elle était totalement absorbée dans ces films qui repassaient devant ses yeux. Elle cligna des yeux justement, pour essayer de ce défaire de cet envoûtement. Ce n'en était pas tout à fait, mais ça pouvait y ressembler.
Elle referma les yeux, malgré elle, et commença à s'éloigner de Nataku, vers la droite, des quelques pas incontrôlés, non commandés, elle se retrouva à la fois dos au vampire, et à Nataku.
Samayou avait presque mal à la tête. Elle essyait de rouvrir les yeux mais elle n'y arrivait pas. Elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait, et en même temps, formulait des hypothèses dans sa tête...tout en ressassant un flot de souvenirs paraissant à la fois inutiles, blasés, prodigieux et sanglants. Chaque souvenir avait un centre.

Samayou soupira. Comment se défaire de cela? Elle essaya de penser à Nataku, en espérant qu'elle réussirait à rouvrir les yeux, mais cette tentative échoua. Elle s'était isolée involontairement, mais était restée exprés à quelques mètres quand même de Nataku et de la vampirette.

Une seule chose était sûr : cette sorte d'envoûtement n'émanait pas de la vampirette, il venait d'ailleurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nataku Yusaki
Admin
avatar

Messages : 801
Date d'inscription : 29/10/2007
Age : 24
Localisation : dans son esprit libre et indépendant

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: Samayou...*rouge*

MessageSujet: Re: fatigue et combat[PV:Samayou]   Dim 11 Nov - 17:07

Nataku garda l'échange en mémoire. Visiblement, il fallait sa mort à lui et non à celle de Samayou. Du moins pour le moment. Certaines paroles brusquaient Nataku, que racontait Samayou?
La vampire se retourna et ferma les yeux. Elle semblait aller mal... Sans se préoccuper de la vampirette, Nataku prit l'épaule de Samayou et la tira à petits coups frénétiques.


"Sa-Samayou?! Qu'est-ce que... Ouvres les yeux! Samayou!!"

Un sentiment de peur glaçait Nataku, une peur étrange, sans raison. Une seule chose était sûr:il fallait qu'elle ouvre les yeux!
Se mettant en face d'elle, Nataku lui intima d'ouvrir ses yeux, il voulait revoir leur profond rouge semblables à des rubis. Ils voulait les voir...
Rien ne se passa, la gorge nouée, Nataku ne comprenait toujours pas.


vampire:mon maître a réussi. Tu as échoué, jeune chasseur!

La vampire ne semblait pas ravi que Nataku se fiche complétement d'elle, tant pis, il devrait en subir les conséquences.
Un sabre loupa de peu le chasseur de vampires qui fit un bond en arrière, se réceptionnant sur une mains et les deux pieds. Pas le temps de réfléchir, un nouvel assaut occupa ses bras. A peine avait t'il eut le temps de dégainer son katana que le vampire réattaquait. Visiblement, la jeune adolescente l'avait beaucoup observer lors de son combat. Beaucoup plus intelligente que els moris, et beaucoup plus calme, elle avait vu ses failles et jouer à fond là dessus. Pourtant, Nataku offrait lui même des coups et blessait le vampire dès qu'il attaquait. Prenant soin de ne pas s'éloigner de Samayou, l'inquiétude qu'il portait sur son immobilité le déconcentrait du combat et Nataku ne pouvait s'empêcher de jeter de grands coups d'oeil sur sa compagne. Puis un détail ne lui échappa pas: le vampire ne frapper pas pour tuer.


*souhaite elle vraiment se venger?*

Prit de doutes, il observa attentivement les yeux du vampire, on y sentait la rage mais aussi de l'obéissance.

*aurait t'elle envie de me tuer mais agirait aussi sur ordre?*

Nataku s'éloigna un peu de sa bein aimée, puis se rapprocha. Il ne put s'empêcher de remarquer que la vampire faisait tout pour l'attirer loin de Samayou.

"Samayou! Ouvres les yeux!"

Soudain, la brume se fit nettement plus épaisse. Nataku ne distinguait plus rien de Samayou, ni du vampire. Etouffant un cri de rage, il se mit dos à Toshiyori-chan pour être sûr que personne ne l'embarque en le laissant seul dans la colline. Nataku Yusaki esquiva un coup venant de la droite, puis sur la gauche, ne pouvant échapper à quelques mèches de cheveux couvertes de sang d'être coupée par la lame affûtée.

*si je restes près d'elle, elle risque de se faire mal par le sabre de la vampire, si je m'éloigne, quelque chose de mauvais se produira*

Il en avait assez, il fallait que cette mascarade cesse. Et vite! Ses coups devinrent plus brutaux, plus fluides et plus aiguisés, entraîner par la danse de la mort qu'entraînait son sabre, il s'éloigna de quelques pas de Samayou.
Un sourire illumina le visage du vampire dont il assenait des coups mais rapidement, sa peur grandit sur les coups de sabres tranchant un os comme il aurait trancher du beurre. Abattant son sabre sur l'une de ses dernières forces, les blessures de l'ancien combat se rouvrant et saignant abondamment.
La jeuen fille tomba sur le choc, tenta de se relever met un cliquetis sec et très significateur ainsi qu'un métal froid se collant sur sa tempe lui conseillèrent de rester là où elle était.
Son crossing en main, la jeune fille destabilisée, Nataku sut qu'il avait gagné.


"Ca suffit, des coups ausis faiblards que les tiens ne m'atteindront pas si facilement..."

La fatigue lui piquait les yeux pendant qu'il immobilisait la jeune adolescente qui crachait des insultes à son égard:

vampire:ne me touches pas avec tes sales pattes, sale humain! Non mais, je vais te buter!!!

N'écoutant même pas ce qu'elle lui disait, il se releva après lui avoir fait passer des menottes qu'il gardait avec lui dans son uniforme de chasseur de vampires, le souffle rauque, le sang coulant toujours et ses cheveux rouges collant sur son visage épuisé de fatigue, Nataku tenta de se rapprocher de Samayou mais le vampire le tint de pieds ferme en enroulant la chaîne de ses menottes à son pied.

"Arrêtes, je ne sais pas ce que tu comptes faire mais de toute façon tu es bien immobilisée..."

vampire:moi peut être, mais cette fille dont tu es amoureux aussi...

Une présence se fit nettement plsu proche à présent, glaciale. La peur le saisissant le ventre, Nataku se dégagea avec plus de force qu'il le pensait et courrut vers Samayou, lui tenant la main.
Un homme se trouva en face d'eux, avec 6 moris à ses côtés. Ne sachant que faire, Nataku pria que ton se termine bien....


*ouvres les yeux... S'il te plait...*

_________________


A partir du moment où tout le monde est unique, chaque lien tissé entre deux personnes est unique

les personnages de Naruto s'éclatent: les Uchiha perdent toute fierté! http://fr.youtube.com/watch?v=4juAk2ithUI&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://AnekoYusaki.skyblog.com
Samayou Toshiyori
Admin
avatar

Messages : 563
Date d'inscription : 04/11/2007
Age : 26
Localisation : Dans la Lune XD

vous:
race/emploi:: Vampire sans emploi
amour:: Au-delà de l'interdit...Nataku

MessageSujet: Re: fatigue et combat[PV:Samayou]   Dim 11 Nov - 18:55

[lol t'as repris mon expression "vampirette"...je vais bientôt mettre des copyrights sur ce que j'écris si ça continue XD]

Durant le combat de la vampirette contre Nataku, Samayou ne s'était pas résignée à son sort. Mais elle finit par se laisser aller. Elle ne pouvait plus rien faire de son propre chef. Elle aurait pourtant bien voulu voir la ténacité de Nataku face à la vampirette. Quoiqu'il en soit, la vampirette était hors d'état de nuire. Par la suite Samayou n'avait même pas pu sentir la main de Nataku prenant la sienne.
Ses yeux restaient clos.

Mais l'arrivée d'un homme, accompagné de six moris perturba encore plus la situation.
Soudain, l'homme s'approcha d'un pas vers Samayou. Celle-ci ouvrit les yeux, enfin, brusquement.


L'homme : " 'Sainte Loi, sainte Nature, j'attendais votre venue. La démesure de ce qu'il adviendra est déterminée en vos choix. Le temps de la fin se trouve encore si loin. L'espace offre encore des étendues si vastes. Mon sort repose entre vos mains d'or. Sainte Paix, sainte Misère, je ne puis résister plus longtemps...' à vous retrouver, mademoiselle Toshiyori."

L'homme approcha encore de Samayou et lui prit sa main qui n'était pas déjà prise pour la baiser. C'était par respect, par coutume, et évidemment Samayou aimait beaucoup ces petites attentions, qui dataient de son époque. Il se recula ensuite. Mais le poème que l'homme avait donné à l'instant était incomplet. Et puis, durant toutes ces belles paroles, on avait eu le temps de remarquer ses canines prononcées. Un vampire c'était, évidemment. Mais pas n'importe qui...un fameux shoujou...

"Maître..."

Samayou était bouleversée de tous les derniers événements au point de ne plus se souvenir de ce qu'elle voulait faire endurer à celui qui l'avait faite vampire.

Il ne supportait pas la présence de Nataku, qui avait pris la main de Samayou, mais savait que s'il faisait quoi que ce soit au chasseur de vampires, il risquait de réveiller Samayou et de la faire revenir à elle-même. Alors il ne fit rien par rapport à lui.

Samayou lâcha la main de Nataku. Elle fit un pas vers son maître et fredonna :


" '...Je ne puis résister plus longtemps à l'envie qui me lacère. J'aimerais me soumettre à vos souhaits.' "

C'était la suite de la sérénade. En fait, ce poème était chanté par Samayou lorsqu'elle était humaine. Elle aimait tant s'endormir après l'avoir chantée, seule dans sa chambre. Ca lui assurait de faire de beaux rêves pour la nuit. A la base, ce poème désignait le sommeil et les songes : 'votre venue', 'vos choix', etc et 'vos mains d'or' désignait anciennement comme les mains du marchand de sable. Cette berceuse n'était pas destinée à être chantée aux enfants, puisque de toutes façons, ce n'en était pas une au tout départ. Et parfois, Samayou la chantait à sa fenêtre, lorsqu'elle admirait le soleil qui se levait le matin, lorsqu'il disparaissait le soir. Finalement, ce n'est pas étonnant que ce chant est attiré ce fichu shoujou. Le plus souvent, c'était à la nuit tombée, après avoir fini de lire un bon bouquin et avoir éteint la bougie que Samayou fredonnait ces paroles.

Le shoujou : Vous vous en êtes souvenu. A notre rencontre, vous le chantiez dans le noir. C'est divin. "

Samayou n'était toujours pas elle-même. Elle sembla retrouver comment elle était vraiment en 1376, à 34 ans. Elle reprit ses manières de noble, bien plus qu'elle ne les a déjà, et se mit à marcher de pas à droite de son maître. Elle jeta son béret, loin de là. Il est vrai que ce n'était pas un accessoire d'époque. Elle dit enfin :

"Je ne connais même pas votre nom...depuis 631 ans, je ne l'ai jamais su."

Elle se dirigea ensuite à gauche, grâcieusement. Elle s'arrêta, et dit enfin :

"Je vous écoute."

Le shoujou avait bien un plan pour se débarrasser de Nataku. D'autant plus que, Samayou, dans cet état second, ne prêtait plus aucune attention à lui, c'est comme s'il n'existait plus. Enfin, le shoujou mis en place sa stratégie :

Le shoujou : "Vous aurez tout le temps de le savoir. M'accompagnerez-vous le temps d'une promenade?"

Cette offre s'avérait être un plan tout à fait intelligent pour enlever Samayou. Il tendit son bras, pour que Samayou le rejoigne et lui prenne. Il avait idée de se téléporter avec elle, dès qu'elle lui se en contact avec lui.

"Avec plaisir."

Samayou vint près de son maître. Elle allait tomber dans le piège, car elle ne se rendait compte de rien. D'ailleurs, on pouvait observer sur son visage un regard dans le vide et une expression d'effroi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nataku Yusaki
Admin
avatar

Messages : 801
Date d'inscription : 29/10/2007
Age : 24
Localisation : dans son esprit libre et indépendant

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: Samayou...*rouge*

MessageSujet: Re: fatigue et combat[PV:Samayou]   Dim 11 Nov - 20:11

Nataku assista en slience à la scène, sidéré. Il haissait la manipulation d'un tel type, lors du monologue du "maître" de Samayou, le chasseur de vampires vit nettement ses canines. Il s'agissait d'un shoujou, évidemment puisqu'il contrôlait les moris autant que Samayou.
Voyant avec soulagement que Samayou ouvrait les yeux, ce qu'il vit le glaça pourtant d'effroi:du vide. Un vide profond, sans expression, pas de vie, pas de mort...
Samayou agissait comme un pantin au son de la voix vibrante de son maître.
Grand, élancé, il émanait de la grâce mais également un puanteur de sang à en faire frémir plus d'un. Mais Nataku ne se souciait pas de cela. La colère se lisait dans ses yeux gris métallique donnant une apparence dure alors qu'il était en réalité si doux et calme.
Samayou lâcha sa main, prit d'espérance qu'elle lui mette une gifle, Nataku l'observa avec attention.
A son plus grand malheur, la vampire de 665 ans avança d'un pas et se mit à parler ses mots:je ne pusi résiter à cette envie qui me lacère...
Cela ressemblait à un poème inconnu à Nataku, il fit à nouveau un pas vers elle. Tenta de reprendre sa main mais elle s'avança à nouveau vers lui et accepta sa proposition.
Ce n'était pas Samayou... Ce n'était pas elle... C'était impossible.


*j'en ais marre... Je veux que tout cesse, je veux revoir la vraie Samayou*

Nataku courrut vers elle pour la retenir, le vampire croisa son regard gris du sien qui était noir comme le néant. A peine eut-il fait un pas que sa repsiration se coupa, un froid immense emplit sa gorge et son corps. Sa respiration se fit à présent sifflante pendant qu'aucun de ses membres ne répondaient. Cloué au sol, un mal immense se répandit dans sa tête alors qu'il tentait de tendre la main vers celle qu'il aimée pour la ramener à la maison.
Samayou prit son bras que lui offrait le vampire sous les yeux impuissant du chasseur et ils se volatilisèrent.


"Sa..."

La douleur cessa brusquement dans sa tête il s'effondra au sol, gémissant de douleur et de rage.

"SAMAYOU!"

Un appel. Un appel d'un homme brisé.
Nataku se releva péniblement, et vit se qui se trouvait en face de lui.
Des mors avaient préparés son accueil. S'ils s'étaint tenus tranquille jusque là, leur rage s'anima de nouveau alors que la brume disparraissait doucement laissant place à la pleine lune scintillante qui éclaira la scène teintée du rouge du sang.
Parmis cette scène une lame brillante de sang s'élevait.
Un homme dont les cheveux étaient de couleur roue sombre faisait battre son sabre sous la lune,a tteigant à chaque fois la chair d'un corps des moris.
Le sang giclait pendant que les inpuisables frappaient Nataku sur les bord de son bras qui tenait fermement son sabre, tout fatigue disparue.
Puis un silence de mort s'abbatit sur la colline. Le seul souffle de Nataku éveillait la nuit.
Le chasseur de vampires avait sut ne pas tuer, il s'était retenu de justesse. prononçant le nom de Samayou à chaque fois que lui permettait sa respiration rapide, Nataku marcha en direction du vampire attaché et le prit sous le bras.


vampire:héééééééé! Qu'est-ce que tu me fais?! Lâches moi!

dans un soupire, Nataku prononça clairement:

"Tu préfères que tous les moris ayant survécus s'en prennent à toi alors que tu es désarmée et innofensive?"

Un frisson de peur lui répondit. Satisfait, la petite sous le bras, il boita jusqu'au bord de la foret, tous les vampires tranversant en sens inverse, avertis pas l'odeur du sang et se rendit à l'hopital.

_________________


A partir du moment où tout le monde est unique, chaque lien tissé entre deux personnes est unique

les personnages de Naruto s'éclatent: les Uchiha perdent toute fierté! http://fr.youtube.com/watch?v=4juAk2ithUI&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://AnekoYusaki.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: fatigue et combat[PV:Samayou]   

Revenir en haut Aller en bas
 
fatigue et combat[PV:Samayou]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résultat de combat et prise de flan
» Le meilleur style de combat rapproché ?
» premier combat du tournois . 2 contre 2
» Coe David B. - Le combat des innocents - La couronne des sept royaumes T4
» Le combat ordinaire... en chanson par les fatals picards!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la ville de la nuit :: nature :: colline-
Sauter vers: