lorsque les vampires et les humains vivent dans le même endroit...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 heureux hasard ! (pv Sakyuu)

Aller en bas 
AuteurMessage
Heizo Hoono

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 26/05/2008
Age : 24
Localisation : quelque part en France

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: quoi ?

MessageSujet: heureux hasard ! (pv Sakyuu)   Ven 14 Nov - 21:02

Heizo venait de terminer sa mission,il ne lui restait plus qu'a
aller en chercher une autre,et le seul endroit ou il pourrait daire
çà,c'était bien évidement a l'association des chasseurs de vampires.
Il traversa donc la ville,seul,avec pour seules companie ses regrets,ses pensées et sa solitude...

Il marchait déjà depuis un moment,il prenait son temps,rien ne le
préssait,il faisait ce qu'il voulait. Il se demandait qu'elle allait
être la mission qu'on lui assignerait,et laquelle il prendrait,il se
demandait aussi si il aurait l'occasion de rencontrer d'autre chasseurs
de vampires,il ne connaissait pratiquement personne dans la ville,il
avait rencontré quelques uns de ses collègues de travaille lors de la
réunion que le maire avait organisé,mais ils n'avaient pas eut
l'occasion de beaucoup se parler.
A sa question,il eut bientôt une
réponse,devant lui,se tenait un grand batîment qui n'était autre que
l'association des chasseurs de vampires. Et devant elle se tenait une
personne,sa silhouette lui était étrangement familière,il avait
l'impression d'avoir déjà vu cette personne,peut être était-ce Lafiqua
? ou bien Nataku ?
En tout cas il en était certain ce ne pouvait pas être Mirage ou Kasumi car il sagissait là d'un homme et non d'une femme.
En
tout cas il ne pourrait avoir la réponse que si il s'approchait,et c'est ce
qu'il fit,il continua donc son chemin,plus il se rapprochait et plus il
était certain de connaitre la personne,oui,il n'était maintenant plus
qu'a quelques mètres de lui,il en était certain,il la connaissait,il la
connaissait même trés trés bien,si bien qu'il n'eut plus aucun mal à la
reconnaitre,cette personne n'était autre que Sakyuu,son frère jumeaux.
Son coeur s'accélera et son sang ne fit qu'un tour.
Il s'érrêta net,il était tétanisé.
Comment agir ?
Que faire ?
Il ne le savait pas,il était maintenant inccapable de faire quoi que ce soit,il était perdu.

Des larmes apparurent dans les yeux,il les ferma alors pour s'empêcher de
pleurer,la seule personne que avait de réelles raison de pleurer,ce
n'était pas lui,mais Sakyuu.
C'était lui qui avait tout
perdu,c'était lui qui avait subi les conséquences de ses actes et
encore c'était lui qui avait le plus souffert. Heizo ne voyait aucune
raison de pleurer,il était plus à blâmer qu'autre chose.


Il n'osait dire mot,il avait peur,il avait peur de se sentir rejeté encore une
foie par son frère,bien sûr il ne se faisait pâs rejeter
injustement,mais cela le faisait aussi beaucoup souffrir,une telle
souffrance que sa vie était devenue un mélange d'alcool,de cacher
contre les dépréssions nerveuses et de tours de gardes la nuit,ces
tours de gardes étaient d'ailleurs devenu ses seuls sortis,sauf
occasionnelement,il sortait sur la place de la ville pour boire,mais
ces cas là ne se produisaient que lorsque sa reserve d'alcool était à
sec.
Il resta donc là,son voeux le plus cher était en train de se
realiser,celui de rencontrer son frère,et c'etait par un heureux hasard
que ce rêve devint réalité. Seulement,maintenant qu'il était en face de
celui qui lui manquait tant,celui qui illuminait sa vie et qui sans qui
celle d'Heizo n'aurait aucun sens,il ne savait pas quoi dire,ni quoi
faire.
Mais il n'en aut pas besoin car Sakyuu venait de se
retourner,et ils se dévisageaient,ils se regardaient tous les deux,pour
le chasseur de vampires,ce moment était magique,il aurait souhaité que
le temps s'arrête,mais malheuereusement personne n'avait ce pouvoir,le
pouvoir d'arrêter le temps.
Si le jeune homme blond ne parlait
pas,c'était qu'il avait peur de briser cette instant magique,et ce ne
fut donc pas lui qui parla le premier,son frère le fit a place.

[hs: si la présentation est bizarre,je ni suis pour rien,c'est l'ordi qui doit beuger........dans le genre ça va a la ligne en plein mileux d'une phrase....je vais casser l'ordi si y continu !! ^^ lol ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendya.com
Sakyuu Hoono

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 25/05/2008

vous:
race/emploi::
amour::

MessageSujet: Re: heureux hasard ! (pv Sakyuu)   Lun 24 Nov - 0:50

Enfin...Sa mission était enfin achevée. Bien sûr, elle n'avait pas été particulièrement difficile, pourtant Sakyuu en revenait épuisé. Il s'était fait attaqué par un vampire. De quel rang, ça il n'en savait rien. Mais cela lui importait peu. La lutte n'avait durait que quelques minutes, après lesquelles Sakyuu avait réussi à tirer une balle dévastatrice dans le corps de la créature. Suite à cela, la nuit avait été relativement calme. Mais sa fatigue ne venait pas que de là. Les chasseurs de vampires travaillaient vraiment dans des conditions difficiles. Cela, le jeune homme pouvait le supporter, seulement, les rares moments où il avait un peu de paix, où il pouvait se reposer tranquillement, tous ces moments-là étaient peuplés de cauchemars. Son sommeil était agité, son esprit était troublé. Enfin, il n'avait pas à se plaindre. Au moins, il réussissait encore à dormir.

A présent, il se trouvait devant le bâtiment qui abritait l'association des chasseurs de vampires. Ce serait court, mais il fallait qu'il fasse son rapport. Qu'est-ce qu'il avait hâte de pouvoir enfin rentrer chez lui, de retrouver son lit, même s'il devrait s'en séparer une heure plus tard.

Il allait s'engouffrer dans la demeure quand il entendit des pas derrière lui. Sans doute était-ce un autre chasseur. A dire vrai, il n'avait parlé à aucun d'entre eux. En même temps, cela ne faisait guère longtemps qu'il avait débarqué en ville. Mais plus que cela, il n'éprouvait nullement le besoin de se faire des connaissances. Non, sincèrement, cela ne lui faisait pas le moins du monde envie. Quel intérêt ? Il s'en fichait éperdument des autres ! A présent, peu de choses lui importaient vraiment. Il devait devenir fort, physiquement et psychologiquement. Et un jour, le jour où sa route croisera celle de son frère, alors à ce moment là, il pourrait enfin obtenir ce qu'il souhaitait plus que tout. Il pourrait enfin obtenir vengeance.

En attendant ce jour, il se contentait de vivre, tout simplement. Tant que les autres lui foutaient la paix, ça lui allait bien.

Tient, l'autre personne s'était arrêtée. Alors, lentement, Sakyuu se retourna. Son cœur rata un battement quand il reconnu la personne en face de lui. Impossible ! Sa vue devait le tromper !
Et pourtant non, il s'agissait bien de Heizo, son frère, qu'il n'avait pas revu depuis un très long moment.

Sakyuu avait longuement réfléchis à ce qu'il ferait lorsqu'il croiserait son frère de nouveau. Oui, il en avait eut le temps, au tout début, quand il restait des jours entiers à ne rien faire sinon déprimer et ressasser les évènements du passé, sa colère et sa haine.

Pourtant, à cet instant, il ne su pas comment réagir. C'était vraiment trop soudain. Tous les discours qu'il avait mentalement préparés durant de longues heures s'étaient envolés. Son esprit était vide. Ses muscles refusaient d'agir. Sa voix restait prisonnière au fond de sa gorge.

Finalement, après quelques instants où tout semblait s'être figé, il réussit à articuler :


" Toi..."

Oui, très pertinent tout ça...Mais le son de sa propre voix l'avait apparemment sortit de son mutisme. Son esprit avait retrouvé sa lucidité, il pouvait enfin bouger normalement, et sa voix inexistante auparavant, était bel et bien revenue.

" Que fais-tu ici ? "

Ces paroles avaient été sifflée avec haine, voir dégoût. Même si les propos en eux-mêmes n'étaient pas vraiment ce qu'il comptait dire à la base.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heizo Hoono

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 26/05/2008
Age : 24
Localisation : quelque part en France

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: quoi ?

MessageSujet: Re: heureux hasard ! (pv Sakyuu)   Lun 22 Déc - 17:32

La nuit, bien des choses peuvent se passer, et Heizo en avait fait le fraits plusieurs fois déjà, ça lui suufisait emplement. Mais visiblement les nuits agitées allaient continuer, car à présent, Heizo allait enfin pouvoir s'expliquer avec son frère c'était peut être la seule chance qu'il avait de pouvoir le récupérer, de pouvoir faire la paix et de pouvoir vivre à nouveau en paix, et joyeusement avec son frère, peut être....
Lorsqu'il avait reconnu son frère, Heizo avait cru rêver, il avait cru que son esprit lui jouait un bien mauvais tour, mas heureusement ce n'était pas le cas, Sakyuu se trouvait bien en face de lui,il était là, et il s'était retourné, il n'y avait absolument aucun doute sur le fait qu'il avait reconnu son frère car le silence qui suivit son mouvement était assez éllocant, il laissait présagé que Sakyuu ne s'attendait pas à le revoir, ni ici, ni maintenant.
Lorsque les yeux d'Heizo rencontrèrent ceux de son jumeaux, il lui smbla qu'il était sur un nuage, au paradis, le temps semblait s'être figé.
Sakyuu brisa malheureusement ce moment magique pour le faire devenir un instant de pur tristesse et déception pour le chasseur de vampires blond. Et les paroles qu'il prononça frappèrent Heizo en plein proitine, de ce mot, il s'en souviendrait toute sa vie, autant que le matin ou sa vie avait été détruite. Ce mot, simple, mais dur: "Toi..."
C'est à ce moment que le jeune homme fut troublé, il perdit tout contrôle de lui, il était maintenant inccapable de bouger, de dire un mot ou bien même de penser.
Il attendait la suite, il attendait peut être que son frère veuille bien lui dire d'autres mots plus gentils, moins durs, mais ils ne vinrent pas, au lieu de ça, Sakyuu lui demanda séchement ce qu'il faisait là.
Heizo voulut se reprendre, il avait en face de lui son frère, il devait se montrer à la hauteur, il devait lui expliquer ce qui c'était passé, il devait lui dire qu'il regrettait et qu'il ne l'avait pas fait exprés et peut être même lui avouer ses sentiments.....
Non, ça devait attendre, personne pour l'instant ne devait savoir, personne, pas encore....

Il souffla et se reprit en main pour répondre à la question de son frère jumeaux.

"Je...je suis là pour...pour chercher une mission...et toi ?"

La première chose qu'Heizo devait faire était de garder contact avec lui, d'engager la conversation et rester le plus longtemps avec lui, toujours plus longtemps.
Que pouvait il dire d'autre ?
Qu'avait il à rajouter pour que son frère ne s'en aille pas aprés lui avoire répondu ?
Il trouva une question, enfin, il s'empressa donc de la poser:

"Et sinon...qu'est ce que tu deviens ?"

C'était simple, mais au moins ça lui laisserait le temps de préparer sa phrase....

Dans sa tête, le premier mot que lui avait dit Sakyuu en le voyant tournait dans sa tête, elle état ancrée comme un pieux dans son coeur, il lui lassérait les byeux, lui tordait l'estomac, et faisait saigner son coeur, ainsi donc il n'avait toujours pas oublier, ainsi donc il lui en voulait toujours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendya.com
Sakyuu Hoono

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 25/05/2008

vous:
race/emploi::
amour::

MessageSujet: Re: heureux hasard ! (pv Sakyuu)   Jeu 19 Fév - 9:56

Visiblement, Heizo n'avait pas vraiment apprécié sa réponse. Tant mieux, c'était le but recherché. Mais sérieusement, qu'attendait son frère de lui ? Qu'il lui saute dans les bras ? Qu'il lui parle joyeusement, lui propose d'aller boire un verre et de rattrapper le temps perdu ? Comme si....Comme s'il avait tout oublié ?
Bien sûr, il aurait pu faire ceci. Mais non, comment pouvait-il passer l'éponge si facilement ? Impossible. Cela faisait des semaines, des mois que Sakyuu s'imaginait cette rencontre. Et de toute les retrouvailles dont il avait rêvées, cette alternative-là était la moins probable.

Il pouvait encore se souvenir de la douleur et la tristesse qui l'avaient envahis quand un homme lui avait annonçé la mort de celui qu'il chérissait le plus. Et cette douleur était devenue sourde lorsque la personne avait ajouté que le meurtrier n'était autre que son frère. Son propre frère. Jumeau, qui plus est.
Alors, comment Sakyuu pouvait-il accepter cette odieuse trahison de son double ?
C'était tout bonnement impossible. Improbable. Jamais il ne pourrait lui pardonner.

Sakyuu sortir de sa transe lorsque Heizo lui répondit d'un ton hésitant qu'il était venu là pour trouver une mission.
Oh. Super.

Alors son frère était devenu un chasseur de vampire, lui aussi.
Un grand septicisme s'installa dans l'esprit de Sakyuu, mais lorsque ses yeux se posèrent sur les vêtements, ou plutôt sur l'uniforme du blond, il ne pu que se rendre à l'évidence qu'il ne s'agissait pas là d'un mensonge.

Enfin, ce n'est pas comme si ça l'intéressait vraiment...En attendant qu'il le tue de sa main, son frère pouvait bien travailler où il voulait. Le seul problème était qu'il y avait maintenant un risque qu'ils se croisent souvent...
Sakyuu pensa que ce ne serait plus un soucis s'il le tuait dès à présent.

Sans plus attendre, Sakyuu sortit son arme et, le bras tendu, il la pointa droit sur son cher reflet.


* Après tout ce temps passé dans la haine et le désespoir, serait-ce venu l'heure pour mon frère d'expier son pêché ? *

Le doigt sur la gachette, il plongea ses yeux dans ceux de son vis-à-vis et lui répondit d'une voix dure, mais légèrement tremblante. Etait-ce d'émotion ? D'excitation que le moment soit enfin venu de mettre sa vengeance à éxécution ?

" Laisse-moi deviner...Ce métier te permet d'épancher ta soif de sang ? Combien de vampire as-tu déjà tuer depuis la dernière fois que nous nous sommes vus ? "

Sakyuu baissa légèrement la tête et de ses lèvres s'échappa un rire méprisant.

" Et si je tentais de te tuer, maintenant, hésiteras-tu a saisir ton arme et a loger une balle dans mon coeur. Remarque, c'est à peu près ce que tu as fait avant que nous ne nous séparions, non ? "

[Sorry, je peux pas corriger les fautes sur cet ordi et j'ai pas le temps de faire plus long ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heizo Hoono

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 26/05/2008
Age : 24
Localisation : quelque part en France

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: quoi ?

MessageSujet: Re: heureux hasard ! (pv Sakyuu)   Mar 3 Mar - 17:40

Heizo avait cru que son cœur ne tiendrait pas le coup lorsqu’il avait vu son frère jumeaux, leur retrouvaille ne s’était pas passé comme il l’aurait voulut, mais la façon dont Sakyuu lui avait parlé ne l'avait point surpris, après tout, il avait tué son petit-copain, c'était normal qu'il lui en veuille, mais peut être que si il connaissait la vérité, peut être que si il savait ce que lui avait fait Juun et ce qu'il avait voulut lui faire, alors peut être lui pardonnerait il...
Mais Heizo connaissait bien son frère, il savait qu'il ne le croirait pas, il savait qu'il refuserait de l'écouter car Heizo avait perdu la confiance de son frère, et il craignait que ce soit pour toujours...

C'est vrai il avait fait une erreur mais c'était involontaire, si il avait put, il aurait éviter de le tuer, il aurait même renoncé a son frère pour empêcher que drame n'arrive, après tout, tout ce que voulait Heizo était le bonheur de Sakyuu, il voulait simplement qu'il soit heureux, et en tuant Juun il avait anéanti les chances de rendre son frère heureux.

Il s'attendait certes à ce que Sakyuu soit hostile à son égard mais de là à ce qu'il pointe son arme sur lui dépassé de loin tout ce qu'Heizo avait redouté. Jamais il n'aurait imaginé que son frère gardait une telle rancœur envers lui, faute de lui avoir pardonné, sa colère aurait put disparaitre ou bien s'étouffer avec le temps, mais ce qui s'était passé avait été le contraire, car maintenant Heizo comprit: Son frère le haïssait plus que jamais.
Chose qui se confirma lorsque Sakyuu lui demanda combien de vampire il avait tué depuis leur dernier "face à face".
Sakyuu le prenait pour un tueur, et il le détestait !
Dés lors le cœur du jeune chasseur de vampires se brisa en mille morceaux, lui infligeant une peine énorme.
C'était certainement un juste retour des choses, en tuant Juun il avait blessé son frère, une blessure qui reste éternellement et qui ne cicatrice que superficiellement, cette fois c'était à Heizo de souffrir autant que Sakyuu.
Il n'avait pas le droit de se plaindre, ce n'était que JUSTICE.

Il hésita donc à répondre, mais de peur de blesser d'avantage son frère en restant silencieux, il voulut répondre mais le rire de son frère l'en empêcha. Un rire qui glaça le sang d'Heizo, ce rire n'avait absolument rien d'amicale, c'était un rire nerveux, méprisant.

" Et si je tentais de te tuer, maintenant, hésiteras-tu a saisir ton arme et a loger une balle dans mon cœur. Remarque, c'est à peu près ce que tu as fait avant que nous ne nous séparions, non ? "


Furent les paroles de son frère, parole qui résonnaient dans la tête du blond. Cette question sonnait faux dans sa tête, son frère allait vraiment tenter de le tuer, et lui, jamais il ne pourrait se défendre, jamais il ne pourrait porter un coup à son frère.
Il devait à tout prix le raisonner ,l'empêcher de tirer...
Mais si Heizo devait se faire détester par son frère, qu'est-ce qui le retenait dans ce monde ?
Si son frère le haïssait tant, pourquoi voulait il rester en vie ?
Le réponse était l'espoir, il espérait que son frère lui pardonnerait, qu'il l'appelle mon frère comme avant, qu'ils se parlent comme avant , qu'ils se soutiennent, qu'ils s'aident, qu'ils s'amusent. Tout ça comme avant...
Les pensées se bousculaient dans son esprit, il devait répondre et tenter de calmer son frère:

"Sakyuu, crois tu réellement que me tuer maintenant résoudra quelque chose ?
Crois tu que ti vivras mieux une fois que je serais mort ?
Ne me demande pas de te porter un coup car je ne le ferais pas, je ne pourrais pas te blesser.
Alors si tu veux me tuer, vas y, fais le je ne t'attaquerais pas !"

Ces paroles étaient avant tout un moyen pour savoir si il y avait une once d'espoir pour que les rêves d'Heizo puissent se réaliser, si Sakyuu appuyait sur la détente, alors il abandonnerait tout espoir de survie, et il se laisserait tuer.
Mais si en revanche il lui laisse une chance et décide de reporter le combat ou même si il l'oblige à se battre, alors Heizo s'accrocherait à la vie.
Son nouveau statut de vampire lui permettrait d'être à force égale avec son frère.

Sans trop savoir ce qu'il faisait, il fit un pas en direction de son frère et lui dit:

"Sakyuu, je...je sais que...que tu me déteste, mais s'il te plait, laisse moi une chance de me racheter, je sais que tout ce que je pourrait faire ne te rendra pas Junn mais tu dois me croire, je ne voulais pas, il ne m'a pas laissé le choix !!!!"

Heizo était à présent au bord des larmes, plus le temps passait et plus les souvenirs rejaillissaient de son esprit, jamais il ne pourrait oublier ce qu'il avait fait, il était un criminel et même lui il ne pouvait pas se le pardonner, il aurait dut agir différemment, il aurait dut se laisser faire ou bien....Il n'aurait eut qu'a réfléchir et il aurait certainement trouvé une autre alternative que la mort....
Maintenant si Sakyuu ne lui pardonnait pas, il ne pouvait pas lui en vouloir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendya.com
Sakyuu Hoono

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 25/05/2008

vous:
race/emploi::
amour::

MessageSujet: Re: heureux hasard ! (pv Sakyuu)   Mar 19 Mai - 1:29

Alors que Sakyuu aurait sans doute dû se sentir pleinement satisfait de cette situtation, il n'en était rien. Pourtant, c'est de ce moment dont il ne cessait de rêver depuis des mois. Depuis ce jour tragique où il avait perdu l'être qui comptait le plus à ses yeux. Depuis cet instant où on lui avait annoncé que l'homme qu'il aimait s'était fait tué par la deuxième personne la plus importante pour lui. Son propre frère, son jumeau.

Alors pourquoi, alors qu'il tenait sa vengeance au bout de son arme, alors qu'il suffirait d'une seule pression sur la gachette pour que toutes ses souffrances prennent fin, il ne pouvait s'y résoudre ?
Oh, il avait bien une petite idée ! Mais il n'osait y penser réellement.


"Sakyuu, crois tu réellement que me tuer maintenant résoudra quelque chose ?
Crois tu que ti vivras mieux une fois que je serais mort ?
Ne me demande pas de te porter un coup car je ne le ferais pas, je ne pourrais pas te blesser.
Alors si tu veux me tuer, vas y, fais le je ne t'attaquerais pas !"


Qu'est'ce qu'il croyait, celui-là ? Il pensait vraiment qie c'était parce qu'il lui disait ces idioties qu'il allait être épargné ? Eh bien, oui, il avait parfaitement raison.
Cette envie qui commençait à grandir en lui ne se fit que plus forte face à de tells paroles.
Un rictus de haine vint déformer le jeune visage de Sakyuu.


" Oh non, cela n'arrangerait rien. Mais crois-moi, cela me soulagerait énormément ! Cependant..."

Ses pensée virevoltées dans sa tête, ses idées de vengeance, la haine qui n'avait cessé de s'amplifier avec les jours, en même temps que l'infinie tristesse qu'il avait ressentis, enfant d'une tristesse sans borne et d'un odieux sentiment de trahison.
Pourtant, voulait-il vraiment le tuer, là, maintenant, tout de suite, devant ce bâtiment ? Sa peine serait-elle vraiment effacée ? Sa haine serait-elle vraiment assouvie ?

" Je ne compte pas me salir les mains avec le sang de quelqu'un qui refuse de se battre comme un homme...Avec le sang d'un lâche, incapable d'assumer ses actes !"

Sur ses mots crachaient avec violence et amertume, Sakyuu baissa brusquement son arme. Mais son regad méprisant ne lâcha pas pour autant celui de son frère.
Heizo était un couard...Il refusait de l'affronter...Il refusait d'affronter ses pêchés ! Soit, mais Sakyuu ne pouvait vraiment pas prendre la vie d'une personne qui refuse de se battre. Même s'il s'agit de celle de son frère. Surtout s'il s'agit de celle de son frère. Sa soif ne serait pas assouvie s'il devait en finir de cette manière.
Non, il avait une bien meilleure idée...

Les mots d'Heizo l'avaient touché. Vivre ? Blesser ? Son frère était-il à ce point un idito pour s'aveugler à ce point ? Un rire sans joie fit vibrer sa gorge. Rire qui s'éteignit lentement pour faire place à une grimace de douleur.


" Qu'est-ce que tu crois ? Que tu meurs ou non, cela ne change rien. Que tu sois mort ou vif, mon état restera le même. Heizo, n'as-tu pas compris que malgré que je soit encore envie, depuis qu'"Il" n'est plus là je ne vis plus non plus ? Et dis-moi, comment peux-tu me blesser davantage qu'en marachant le coeur comme tu l'as fait ?"

* Les blessures physique ne sont rien en comparaison...Et ça, tu le sauras tôt ou tard, je peux te le promettre !*

A présent, il le voyait, son frère était au bord des larmes. Sakyuu, lui, refoula les siennes. Pourtant, les souvenirs qui déferlaient en lui l'encourageaient tant à les verser...Il se souvenait de tellement de chose...Comme les moments heureux passé avec son frère, lorsqu'ils étaient enfants, leur complicité qu'il croayait alors comme la confiance qu'il lui portait : indestructible, infaillible ! Il repensait aussi à ces instants de félicité passait aux côté de Juun. Instants vite remplacés par ceux tellement douloureux de la trahison de son frère, la mort de son amour.

Mais il devait rester fort ! Au moins jusqu'à la fin.
Il s'aperçu alors que Heizo venait de faire un pas dans sa direction. Une tentative de rapprochement que Sakyuu voulu s'empresser d'écourter.


"Sakyuu, je...je sais que...que tu me déteste, mais s'il te plait, laisse moi une chance de me racheter, je sais que tout ce que je pourrait faire ne te rendra pas Junn mais tu dois me croire, je ne voulais pas, il ne m'a pas laissé le choix !!!!"

* Tu crois que je te déteste ? Laisse-moi rire ! C'est un euphémisme !*

Cette fois, ce ne fut pas un rire qui répondit aux suppliques d'Heizo, mais un regard acéré, dur et haineux. Un sifflement d'agacement l'accompagna.

" Foutaise ! On a toujours le choix ! Nous sommes seul maître de nos actes ! Et l'on récolte ce que l'on à semé, Heizo...Tu n'échaperas pas à cette règle."

Alors qu'il avait crié les trois premières phrases, les dernière furent chuchoté à voix basse. Elle n'était pas dîtes pour que le blond les entende, bien au contraire. C'était une sorte de promesse que Sakyuu se faisait à lui même.

Sans un mot ni un regard de plus, Sakyuu se détourna vers le grand bâtiment, QG des chasseurs de vampires. Il avait encore son rapport à faire...Et il devait réfléchir posément à cette idée effrayante qui venait de germer en lui.
Non, Heizo ne s'en sortirait pas avec une simple balle dans la tête...


* Je te ferais autant que ce que tu m'as fait endurer. Et crois-moi, ton supplice sera si ignoble que tu me suppliera d'y mettre un terme en t'achevant...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heizo Hoono

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 26/05/2008
Age : 24
Localisation : quelque part en France

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: quoi ?

MessageSujet: Re: heureux hasard ! (pv Sakyuu)   Ven 22 Mai - 23:27

La situation d'Heizo vis a vis de son frère était critique, Alors qu'Heizo était persuadé que Sakyuu allait mettre fin a son existence, son frère lui dit:
" Oh non, cela n'arrangerait rien. Mais crois-moi, cela me soulagerait énormément ! Cependant..."
Ces mots furent difficiles a entedre pour le blond, c'était la dernière preuve irréfutable que lui donnait son frère pour lui prouver qu'il lui vouait une haine sans fin. D'un autre coté, il n'avait pas tort, ce qu'avait fait Heizo était impardonnable, et encore moins justifiable.
Le chasseur de vampire avala avec difficulté sa salive, il lui semblait que sa gorge était complétement désséchée, et il avait du mal a respirer, ce devait sans doute être le stress...

Sakyuu prononça alors ces phrases:
" Je ne compte pas me salir les mains avec le sang de quelqu'un qui refuse de se battre comme un homme...Avec le sang d'un lâche, incapable d'assumer ses actes !"
Heizo ? Quelqu'un qui n'assume pas ses actes ??! Bien sûr qu'il les assumaient, chaque jours passé sans son frère était une preuve qu'il assumait, si réelement, comme le pensait son frère il n'assumait pas, il se serait déjà tué depuis longtemps, depuis le jour ou son frère avait refusé de le voir.

Sakyuu baissa son arme, et Heizo fut soulagé, son frère ne le detestait peut être pas autant ? Aprés tout, s'il le haissait autant que ce Qu' Heizo croyait, il aurait déjà tiré, mais là, il ne l'avait pas fait. Ce geste, aussi insignifiant soit il redonnait espoir a Heizo, peut être un jour pourrait il retrouver son frère ?
Alors Hiezo se décida a paler:

"Ainsi donc tu me juges incapable d'assumer mes actes ? Sakyuu, je les assume, et...."

Il ne put continuer sa phrase, ses mots s''étranglèrent dans sa gorge, comment lui dire qu'il souffrait autant sans éveiller de soupçons ? Comment lui faire comprendre qu'il tenait à lui autrant que lui tenait a Juun ?
C'était tout bonnement impossible, il ne pouvait pas, et il ne le pourrait certainement jamais, Sakyuu le detestait, il ne pouvait pas ressentir ce qu'il ressentait.

Soudain son frère se mit a rire, un rire qui semblait nerveux, Puis, il lança:
"Qu'est-ce que tu crois ? Que tu meurs ou non, cela ne change rien. Que tu sois mort ou vif, mon état restera le même. Heizo, n'as-tu pas compris que malgré que je soit encore envie, depuis qu'"Il" n'est plus là je ne vis plus non plus ? Et dis-moi, comment peux-tu me blesser davantage qu'en marachant le coeur comme tu l'as fait ?"
Les souvenirs ressurgirent dans sa tête, ce jour là, Heizo n'avait pas fait UN, mais TROIS morts, ce jour là, trois personnes étaient mortent, et par sa faute, parce qu'il avait été incapable de réfléchir avant d'agir, il avait laissé son instinct de survie faire. Heizo devait répondre si il voulait avoir une chance de regagner son estime:

"Sakyuu, ce jour là toi et lui n'êtes pas les seuls que j'ai tué, ce jour là, j'ai commis trois meurtre qui me pourrissent la vie autant que toi, avant ce jour là, j'avais un frère, et depuis je suis seul, comme toi. Au final je n'airien gagné en le tuant, alors pourquoi t'obstines tu a croire que je l'ai tué exprés ?!!!"

Il se rembrunit et dit:

"Sakyuu, je ne voulais que ton bonheur..."

*Et Juun a détruit ce paradis que je m'était efforcé de creer pour toi, pourquoi sommes nous allé a cette fête, a l'heure qu'il est, nous ne serions pas en train de régler nos différents....*

Il regarda son frère droit dans les yeux. Qu'il était bon de pouvoir les contempler de nouveaux, pouvoir enfin voir ce visage qui hantait chacuns de ses rêves comme de ses cauchemards. Même si il aurait préféré qu'ils se rencontrent dans s'autres circonstances, c'était beaucoup mieux qui rien...
En se rememorant la phrase de Sakyuu, une chose le marqua le plus:" Que tu meurs ou non, cela ne change rien. Que tu sois mort ou vif, mon état restera le même".

Des larmes se crèrent dans ses yeux, ce que venait de dire son frère était certainement la chose la plus douloureuse qu'ai put entendre Heizo, que son frère se moquait bien de son sort ! Il ne put bientôt plus retenir ses larmes, et celles-ci coulèrent le long de sa joue, son seul espoir venait de sévaporer, il était peut être trop tard pour qu'ils redeviennent proche...
Heizo avait ensuite dit qu'il n'avait pas fait exprés, et qu'il n'avait pas voulut faire ce qu'il avait fait, Sakyuu dit d'un ton agacé:
" Foutaise ! On a toujours le choix ! Nous sommes seul maître de nos actes ! Et l'on récolte ce que l'on à semé, Heizo...Tu n'échaperas pas à cette règle."
Le regard que lui lançait Sakyuu le fit traissaillir, si il n'avait qu'une seule fois pensé a se réconcilier avec Heizo, cette pensée était déjà bien loin.
Le jeune homme blond n'entendit pas la dernière phrase, il avait simplement vu les lèvres de son frère bouger, mais il ne sut pas ce qu'il avait dit, il ne le serait sans doute jamais...

"On a toujours le choix ?! Sakyuu, veux tu savoir qu'elle était les deux choix qui s'offraient a moi ?
Le premier, était celui de me faire tuer par Juun qui étant un vampire n'a pas resister a l'envie de me mordre !
Le deuxième était celui que j'ai choisi, c'est a dire de laisser faire mon instinct, et c'est instinct a fait que Juun est..."

Le reste de la phrase ne voulait pas sortir de sa bouche, le dire serait comme enfoncer le couteau dans la plaie et pour le bien de Sakyuu, la fin de sa phrase ne sortirait pas de sa bouche.
A ce moment Sakyuu se détourna pour faire face au baîtment des chasseurs de vampires, Heizo devait absolument continuer la conversation, il voulait que tout soit réglé maintenant, il ne supporterait pas d'attendre quelques jousr, quelques semaines, quelques mois de plus, il n'en avait plus la force.
Il fit un pas, puis se ravisa, il avait quelques instants plus tôt essayé de faire un pas, et Sakyuu n'avait pas semblé apprécié.
Il resta donc sur place et ouvrit la bouche pour parler, mais rien ne vint, que devait il lui dire ? Que pouvait il lui dire ? Il n'en savait rien, et pourtant s'était sa priorité...
C'est donc dans un ultime effort pour ne pas dire tout ce qu'il avait sur le coeur qu'il parla:

"Sakyuu, as tu déjà tué un vampire ?"

Derrière cette question, se cachait un but, et ce but était peut être la clef de leur réconciliation, mais il en doutait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendya.com
Sakyuu Hoono

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 25/05/2008

vous:
race/emploi::
amour::

MessageSujet: Re: heureux hasard ! (pv Sakyuu)   Mar 23 Juin - 3:35

"Sakyuu, ce jour là toi et lui n'êtes pas les seuls que j'ai tué, ce jour là, j'ai commis trois meurtre qui me pourrissent la vie autant que toi, avant ce jour là, j'avais un frère, et depuis je suis seul, comme toi. Au final je n'ai rien gagné en le tuant, alors pourquoi t'obstines tu a croire que je l'ai tué exprès ?!!!"

La réponse était claire dans l'esprit de Sakyuu. Juste parce qu'il ne pouvait en être autrement. Parce que c'était obligé que cet homme qui semblait ne pas apprécier Juun puisse avoir tué celui-ci "sans faire exprès". Et si cela était réellement le cas, alors cela voudrait dire que toute cette rancune, toute cette haine et cette envie, ce besoin de vengeance, les seules choses qui lui permettait de garder un tant soit peu de lucidité, qui le maintenant éloigné des affres de la folie, que tout ça, n'aurait pas lieu d'être.
Et ça, c'était simplement inadmissible. Impossible.

Le visage du blond s'assombrit alors.


"Sakyuu, je ne voulais que ton bonheur..."

Un hoquet de surprise resta coincé en travers de sa gorge. Ce que lui disait Heizo le mettait tout simplement hors de lui. Pourtant, il serra les dents et s'abstint de répondre. Patience, il devait écouter tout ce que ce traître avait encore à lui dire. Que celui-ci n'aille pas s'imaginer que c'était lui la victime. C'est pour cette raison que Sakyuu allait lui répondre. A chaque accusation, Sakyuu allait montrer à son traître de frère que c'était lui le meurtrier. Qu'il avait tort. Qu'il méritait de souffrir autant que lui, et que sans doute Juun, avait du souffrir.

"On a toujours le choix ?! Sakyuu, veux tu savoir qu'elle était les deux choix qui s'offraient a moi ?
Le premier, était celui de me faire tuer par Juun qui étant un vampire n'a pas résisté a l'envie de me mordre !
Le deuxième était celui que j'ai choisi, c'est a dire de laisser faire mon instinct, et c'est instinct a fait que Juun est..."


Un gémissement de douleur, de souffrance s'échappa d'entre les lèvres du jeune vampire. C'était tellement, tellement douloureux à attendre. Et même si, pour il ne savait quelle raison, Heizo n'avait pas achevé sa phrase, Sakyuu lui pouvait sans peine en deviner la fin.

Pourtant cela remontait à quelques mois déjà. Sakyuu se pensait plus fort. Il pensait sincèrement qu'à présent, il l'avait bien intégré. Que maintenant qu'il en avait bien prit conscience, cela lui ferait moins mal.

Mais il s'était lourdement trompé. La douleur était bien là, fidèle à son poste. Plus intense que jamais elle lui vrillait complètement la poitrine. Le vampire avait l'impression qu'une main de métal avait pris son cœur en otage et qu'elle l'enserrait sans la moindre pitié.

Les larmes affluèrent aux bords de ses yeux. Des larmes de rages, de tristesse, de douleur. Tous ces sentiments affluaient dans son esprit et étaient sur le point de l'engloutir.
Mais il résista. Il le devait. Hors de question qu'il s'abaisse à pleurer comme un faible devant ce lâche.
Il ferma les yeux très fortement, faisant appel à tout son sang froid.

Malgré tous ses efforts, ce fut des yeux embués de larmes qu'il tourna vers Heizo. Le calme qu'il s'était momentanément forcé de récupérer s'était envolé. Ne restait que la fureur dans sa voix.


" Comment oses-tu ?!! Comment oses-tu salir la mémoire de cet homme ?! Tu prétends que c'est de SA faute ?! Que tu n'es pour rien dans toute cette histoire ?! N'inverse pas les rôles !! Ne tente pas de te faire passer pour ce que tu n'es pas !! C'est lui qui a été assassiné !! Pas toi !! Lui a qui on a arracher la vie !!"

Les mâchoires crispées de rage, son visage enfouit dans ses mains moites, le vampire tentait de réfréner du mieux qu'il le pouvait ses pulsions meurtrières. Non, il ne fallait pas qu'il cède. Pas maintenant.
Il prit une grande inspiration, qui en réalité ressemblait plus à un sanglot. Pourtant, il ne pleurait pas.
D'une voix d'où la rage se sentait encore, mais où la rancœur avait la dominance, il continua :


" J'étais heureux...Est-ce trop difficile à comprendre pour ta petite personne égocentrique ? J'étais si bien avec lui...L'apocalypse aurait pu se déclencher, tant qu'il aurait était à mes côtés je n'en aurais rien eu à faire. Mais toi...toi, tu ne faisais que tenter de m'éloigner de lui. Tu ne voulais que m'arracher à cette douceur. En réalité, tu étais jaloux, hein ?"

Ses mains relâchèrent son visage, et un rire désabusé se fit entendre. Plutôt, un rire jaune, amer. Don regard dur fixait le blond, le jugeait sans la moindre indulgence. Et condamnait sans scrupule celui qui avait été durant de nombreuses années l'être qui avait été la personne la plus chère à ses yeux.

" Oui...Tu étais jaloux de mon bonheur ! Tu m'enviais parce que je L'avais avec moi ! Ca te rendais tellement malade que tu as voulu tout briser en le tuant c'est ça ?
A moins qu'en fait, tu ne supportais juste pas de nous voir ensemble. Peut-être qu'IL te plaisait ? C'est ça, hein ?"


Visiblement, la folie l'avait plus atteint qu'il ne l'aurait cru. Et ces paroles insensées, auxquelles même lui n'arrivaient à croire, démontraient bien la paranoïa qui semblait l'habiter.

Mais étonnement, une fois son venin dispersé, et la rage retombée, il se calma.
Sakyuu secoua la tête, comme pour chasser cette folie hors de lui, reprendre ses esprits.


" Oublie ce que je viens de dire...C'était stupide, hein ?"

Bien sûr, il parlait du fait qu'Heizo ait eu une attirance pour Juun. Mais lorsqu'il disait que le blond avait été jaloux de sa félicité, Sakyuu était sérieux.

Puis finalement, alors qu'il s'était tourné vers le bâtiment, il stoppa sa progression lorsque son frère lui demanda :


"Sakyuu, as tu déjà tué un vampire ?"

Il savait qu'il ferait mieux de ne pas répondre, de continuer son chemin comme si de rien était. Qu'il était inutile de parler d'avantage avec ce traire. Pourtant, cela l'intriguait fortement.

Bien malgré lui, Sakyuu, a défaut de se retourner complètement, tourna néanmoins légèrement la tête sûr la gauche. Les sourcils fronçaient de perplexité, il lui répondit d'un ton polaire :


"Oui. Cela m'est effectivement déjà arrivé."

Il lui jeta alors un regard suspicieux, et après un moment de silence, lui demanda :

" Pourquoi cette question ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heizo Hoono

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 26/05/2008
Age : 24
Localisation : quelque part en France

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: quoi ?

MessageSujet: Re: heureux hasard ! (pv Sakyuu)   Lun 17 Aoû - 18:55

C’était peine perdue et il le savait, il n’arriverait jamais à faire entendre raison à Sakyuu. Pourtant il s’obstinait toujours, il voulait absolument et plus que tout qu’il le croit, mais cela semblait impossible.

C’était compréhensible, Heizo avait tué son « petit copain ». Comme il était difficile à Heizo de se dire ça !

Que pouvait il faire d’autre a présent pour lui prouver qu’il n’était pas le tueur qu’il croyait, pour qu’il comprenne que le véritable responsable était Juun. Après tout, c’était lui qui avait commencé les hostilités, c’était lui qui le battait, c’était lui qui avait fait de Sakyuu ce qu’il était à présent –un vampire- et enfin, c’était lui qui avait voulut tué Heizo.

Au final, Heizo n’était coupable que de deux choses :
-Avoir accepté d’aller à cette foutue soirée.
-Avoir voulu se défendre…
Mais cela semblait difficile à croire pour Sakyuu…

" Comment oses-tu ?!! Comment oses-tu salir la mémoire de cet homme ?! Tu prétends que c'est de SA faute ?! Que tu n'es pour rien dans toute cette histoire ?! N'inverse pas les rôles !! Ne tente pas de te faire passer pour ce que tu n'es pas !! C'est lui qui a été assassiné !! Pas toi !! Lui a qui on a arracher la vie !!"

Heizo n’en revenait pas, comment pouvait il dire ça ?!!

« Alors c’est ça ?!! Parce qu’il est mort, tu crois que c’est lui la victime ?!! Parce qu’aujourd’hui je l’ai…tué…(ce mot s’était étranglé dans sa gorge) c’est moi le coupable ?!!
Pauvre Juun, ce con d’Heizo l’a tué !
Mais jamais personne ne se demande pourquoi !! Bien sur, tout le monde s’en balance, seul le résultat compte ! Au final, tu es comme eux…nos parents, tu juge avant de savoir pourquoi, tu ne vois que les faits… »

Il se radoucit :

« Mais dis moi Sakyuu, si je ne m’était pas débattu, si Juun avait eut le dessus, m’aurais-tu pleuré ? Aurais-tu traité Juun comme tu le fais avec moi ?
Car quoi qu’il serait arrivé, c’était Juun ou moi. »

Heizo était rentré dans une fureur noir tout ça le mettait hors de lui. Non seulement Juun lui avait volé son frère et avait voulut le tuer, mais en plus, il recevait des éloges et c’était lui que l’on plaignait, (bien sur il ne souhait pas être plaint, mais seulement compris.) alors que lui, il passait pour le mouton noir de la famille.

*J’espère que tu es fière de toi Juun, tu as réussi a me séparer de Sakyuu, il est a toi intégralement, mais si il reste ne serais-ce qu’une infime chance de le récupérer, crois moi, je la tenterais !*

" J'étais heureux...Est-ce trop difficile à comprendre pour ta petite personne égocentrique ? J'étais si bien avec lui...L'apocalypse aurait pu se déclencher, tant qu'il aurait était à mes côtés je n'en aurais rien eu à faire. Mais toi...toi, tu ne faisais que tenter de m'éloigner de lui. Tu ne voulais que m'arracher à cette douceur. En réalité, tu étais jaloux, hein ?"

Sakyuu se mit a rire, un rire qui glaça le sang du blond. Il n’avait pas-plus- la force de répondre, c’était si vraie…ou presque car en aucun cas, il n’avait voulu lui enlever son bonheur, mais a quoi bon répliquer, toutes causes étaient perdues.
Puis Sakyuu renchérit :

" Oui...Tu étais jaloux de mon bonheur ! Tu m'enviais parce que je L'avais avec moi ! Ca te rendais tellement malade que tu as voulu tout briser en le tuant c'est ça ?
A moins qu'en fait, tu ne supportais juste pas de nous voir ensemble. Peut-être qu'IL te plaisait ? C'est ça, hein ?"

cette dernière phrase resta en suspend dans son esprit, comment Juun aurait put lui plaire, lui qui lui avait prit don frère, lui qui même après sa mort continuait de le détruire a petit feu en montant son frère-le centre de son univers- contre lui ?!
C’était aberrent.
Dans les yeux de Sakyuu, brillait une sorte de folie.
Etait-il possible que la mort de Juun l’ai tant affectée ?
A moins que ce ne soit autre chose ?
Pendant qu’Heizo se posait ces question, la folie et la rage qui habitaient le blond sembla se dissiper. Si bien qu’il fini par dire calmement :

" Oublie ce que je viens de dire...C'était stupide, hein ?"

Cette remarque le fit sourire, un sourire maussade et sans joie. Elle lui faisait penser a leurs petites disputes du temps ou ils étaient gosses. A ce moment là, ils se mettaient à rire a n’en plus finir, et là, la disputé était terminée, ils repartaient dans leur jeu comme si rien ne s’était passé. C’était le bon vieux temps. Pourtant, même si cette période était révolue, Heizo souhaitait que les choses se passent ainsi, d’ailleurs, il ne pouvait en être autrement, c’était logique, dans quelques secondes, ils seraient de nouveau comme les doigts de la main, inséparable, et ensemble n’est ce pas ?
Non, jamais rien ne sera comme avant…

Il ne put tout de même pas s’empêcher de répondre :

« Oui…un peu… »

Il avait ensuite demandé a Sakyuu si il avait déjà tué un vampire, même si la réponse était évidente, il était important pour Heizo de la poser :

"Oui. Cela m'est effectivement déjà arrivé."

Une vague d’espoir le parcourus, peut être qu’il avait encore une dernière et petite chance…

" Pourquoi cette question ?"

Pourquoi ?! la réponse était pourtant logique, comment n’avait il pas put faire le rapprochement ?

« Alors, toi et moi, nous ne sommes pas si différent en fin de compte tu es autant un meurtrier que moi, toi aussi tu as dut rendre des personnes tristes en tuant un vampire, qu’il soit bon ou mauvais. Pourtant, tu l’as fait, pour te protéger ou bien pour protéger les habitants de la ville…Mais si je me met à penser comme toi, et que je fais abstraction des raisons qui t’ont poussé a le faire, ton profil correspond au miens, tu as tué un (ou plusieurs) vampire(s), et en faisant cela, tu as dut très certainement détruire des familles… »

Il baissa les yeux, c’était si douloureux de dire ça à Sakyuu…
Il ne souhaitait pas le blesser, et pourtant, c'était certainement ce qu'il était en train de faire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendya.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: heureux hasard ! (pv Sakyuu)   

Revenir en haut Aller en bas
 
heureux hasard ! (pv Sakyuu)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un heureux hasard
» heureux hasard, présentation (pré)historique ?
» Un heureux hasard !
» Ferme les yeux..et tape 7 lettre au hasard.
» [Destremau Jean-Baptiste] Si par hasard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la ville de la nuit :: ville de la nuit :: association chasseurs de vampire-
Sauter vers: