lorsque les vampires et les humains vivent dans le même endroit...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tentative d'assassinanat sur la personne du Maire [Korosu]

Aller en bas 
AuteurMessage
Mister Kudo
L'Incontournable Maire
avatar

Messages : 729
Date d'inscription : 27/02/2008
Age : 25
Localisation : A la mairie ... ou à la morgue !!

vous:
race/emploi::
amour::

MessageSujet: Tentative d'assassinanat sur la personne du Maire [Korosu]   Sam 8 Nov - 1:11

Il était une fois, où le petit Tak se rendit sur une toute petite colline non loin de la petite ville de la nuit ( bon d'accord j'arrête ).
Reprenons


Takechi Kudo, l'actuel maire, partit faire une randonnée dans la colline.
Il partit à 7 heures du matin au 7 septième coup exactement il mettait le pied en-dehors de sa propriété. Il escalada quelques dizaines de mètres pour parler affaire avec sa chère espionne, sans que cela ne soit officiel pour autant. Depuis que Kasumi était en fuite, la vie du maire ne tenait qu'à deux balles dans sa tête ou dans la sienne.

Aux alentours de neuf heures, il s'installa à l'ombre d'un hêtre et sortit son livre : Le silence des agneaux, un livre trop gore qu'il n'avait vu qu'en film. Lorsqu'il fut au moment de l'évasion d'Hannibal, le plus gore du film j'avoue, il entendit un bruit, un crissement derrière lui, léger,très léger , fait par une personne s'y connaissant en filiation. Il entendit également le bruit d'une mitraillette que l'on charge, il se retourna et dit :

" Au non, PAS VOUS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! "


PAN PAN PAN


[HJ j'ai l'autorisation de jouer cette personne dans ce poste ]


Pour comprendre cette scène revenons au début de la journée, il était cinq heures du matin lorsqu'elle se leva et prit son dossier sur le Maire. Ce dossier lui provenait du ministre des affaires internes et du chef du Bureau ( plus communément appelé F.B.I ).

Elle savait exactement ce que ferait Takechi pour avoir posé des micros microscopiques dans ses téléphones et dans les pièces de chez lui lors des ses visites chez lui et lors de la tentatives ratée de le tuer le mois précédents. Takou ( surnom donné par une Rpgiste, qui n'est pas sur ce forum) serait sur la colline entre 9 heures et 10 heures seul avant d'être rejoint pas Korosu. Elle disposait donc d'une heure.

A sept heures elle commença la filature en partant de chez lui, elle planqua dans la cabane dans l'arbre et patienta qu'il escalade. Lors de son ascension, elle prit un "jet park" silencieux et le suivit toute en réfléchissant à la façon de le tuer, on lui avait laisser carte blanche. Elle hésita entre l'arme à feu ou l'empalement douloureux causait par son pieux de trente centimètres de diamètre.

A Neuf heures le crime pouvait commençait, elle arma sa mitraillette en marchant à travers les buissons, mais Takechi la remarqua :

" Au non, PAS VOUS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! "


Mais si c'était bien KASUMI qui était devant lui, elle tira trois coups en l'air et renchérit :


" Silence, ou t'y passe dans d'atroces souffrances !
- Comme tu voudras. Mais simple question, pourquoi veux-tu me tuer ?
- Bonne question, je te félicite pour une fois. Bref ton alliance avec les vampire et le service que tu as rendu à Samayou fait que tu es une menace toi aussi pour la nation toute entière. Et dire qu'en tuant tes parents à la façon vampire aurait dû les exterminé de la planète ! Encore un plan foiré PAR TOI et QUE TOI !!
-Si tu veux !
-Bref, maintenant on va te tuer ...
-On ? Vous êtes plusieurs ?
-Pour sûr ! Simple remarque, l'avertissement à la mairie aurait dû te mettre sur tes gardes avec tes gardes mais bon. Tant pis !! A l'ATTAQUE"

Deux autres shoujous apparurent, seul il ne pourrait rien faire, 9h51 minutes, Korosu n'allait pas tarder, enfin il l'espérait ...

Mais le combat commença, coups d'épée, esquives et tout le tralala s'entremêlait dans ce combat et Korosu qui se faisait attendre, il n'était que 9h55 lorsqu'il eut deux secondes de répits pour reprendre le combats encore plus laboureux. 3 contre 1, seul c'était perdu d'avance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korosu Eki

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 13/12/2007
Localisation : de près comme de loin, je vous guette

vous:
race/emploi:: moris espionne
amour:: Un monstre peut il aimer? non? Dans ce cas, elle ne le peut pas non plus

MessageSujet: Re: Tentative d'assassinanat sur la personne du Maire [Korosu]   Sam 22 Nov - 19:13

[HJ: franchement, ça aide à poster quand tu te mets à rêver que tu dois répondre à la colline O.O]

Korosu se réveilla vers 8 heures du matin avec une seule et même pensée:

*je hais ce putain de maire*

Qui avait dit qu'elle ne ressentait pas d'émotions? Oh, elle en connaissait... Deux. Oui oui, ce n'est pas fabuleux et il ne fallait pas s'en vanter mais la haine et la peur étaient ces deux seules émotions.
Et à l'heure actuelle, elle détestait, arbhorrait le maire. Savait-il que les vampires n'aimaient PAS le jour?
Surtout qu'étant une moris, elle ne pouvait aps être touchée par les rayons du soleil trop longtemps, encore moins que les vampires normaux.

Les shoujous, eux, le pouvaient mais ils n'en ressentaient pas moins d'effets secondaires et le soleil pouvait leur être fatale.

Korosu n'avait donc eu le temps que de dormir une heure, il y avait tant de chose à faire durant la nuit, et devait rejoindre son maître pour une raison jusqu'alors inconnue.

Elle consentit finalement à quitter une maison délabrée(étant abandonnée) et s'exposer à la lumière du jour. Un peu. Pas beaucoup. Dans sa tête, elle se remémora la rumeur qu'elle avait entendue d'un bar assez fréquentée des chasseurs de vampires. Kasumi Sano-qu'elle n'avait encore jamais vu-aurait fait une tentative d'assasinnat sur Takechi Kudo.
Et elle n'avait pas était présente. Sur le coup, elle aurait buté cette Sano pour lui avoir fait ce sale coup. Les conséquences de la mort de Takechi auraient étées dramatiques et la situation actuelle renversée. Et ça, elle ne se le permettrait pas.

A 8 heures 50, l'espionne sortit finalement de la ville, s'empressant de quitter le terrain plat pour aller dans la forêt, là où elle trouverait Takechi dans la colline mais aussi là où elle serait plongée dans l'obscurité.
En repensant au contenu de la rumeur, Korosu regretta rapidement de ne pas s'être préparée entièrement.
Effectivement, si Kasumi tenterait de tendre une embuscade à Takechi, ce n'était pas avec des fils et des couteaux qu'elle parviendrait à repousser la jeune femme sans blesser le maire. Ce n'était pas bon.
Elle s'arrêta, hésitant entre partir pour s'approvisionner en armes et autres ou continuer.

Un soupira s'échappa de ses lèvres. Pourquoi Takechi avait-il donné ce rendez-vous dans la colline? Un lieu public où tout le monde pourrait s'aventurer et les voir! Craignait-il que Kasumi ait des informateurs dans la mairie? Voulait-il tendre un piège à Kasumi?

Quoi qu'il en soit, la prochaine fois il donnerait ce rendez-vous à une heure du matin!

Elle reprit sa route, décidant de ne pas partir en arrière pour prendre d'autres armes. Quant bien même Kasumi s'attaquerait à Kudo-sama, ce n'était pas avec des armes qu'elle le protégerait tant qu'elle serait loin de lui. Ce ne serait pas la première fois qu'elle se battrait à mains nues.

Korosu activa le pas, c'était limite si elle ne courait pas. Ses longs cheveux qui lui parvenait au niveau des épaules s'agitaient au rythme de ses pas, accentuant sa mauvaise humeur.

Il était à présent neuf heures quarantes.

Korosu était à quelques mètres de Takechi qui se trouvait être adossé à un arbre, lisant un livre. Tout était calme mais tout n'allait pas bien pour autant.
Non, tout n'allait pas bien. Pas du tout.

Une odeur de sang lui chatouillaient les narines et la désagréable impression de ne pas être la seule à observer Takechi la hantait.
L'odeur du sang n'était pas très forte, pas suffisamment pour affoler ses sens et ses origines. Ce n'était pas un moris(étant elle-même une moris, un lien indéfinissable lui permettait de sentir la présence d'un des 'siens'). L'odeur était suffisamment forte pour être celle d'un vampire normal mais il manquait la bestialité.

Des shoujous?

Des shoujous qui s'embêteraient à rester immobiles, comme elle, pour attendre d'attaquer le maire? Prévoyaient-ils un coup d'Etat ou étaient-ce des chiens à la botte de Kasumi?

Elle se retint de grogner. La situation ne l'arrangeait pas. Elle se tassa un peu plus, attendant l'heure venue, quitte à être en retard.

Enfin, une femme-non, une fille plutôt- sortit des sous-bois. Takechi sembla la remarquer à tourna son visage vers elle. Une discussion s'engagea alors, des coups de feu... Korosu n'était pas sortie. Analysant la situation, elle ressentait que Kasumi ne le tuerait pas de ses mains, de plus, un bruit et elle serait responsable de l'assassinat du maire. Et bien qu'elle soit silencieuse, elle ne pouvait courir ce risque.

"A l'attaque!"

Deux shoujous apparurent, rassurant Korosu. Il n'y en avait que deux.
Elle s'activa.

Le combat débuta, Takechi se débrouillait plutôt bien, tant mieux. Avec la plus grande rapidité qui lui fut accordée, Elle fit voler les fils à travers la scène qui se déroulait sous ses yeux, plissant les yeux sous la concentration. C'était la première fois qu'elle faisait cela, c'était un grand risque mais elle s'était permis de le prendre.
Deux bouts de fils transparents dans la bouche, dix accrochés sur ses doigts fins, tous reliés entre eux d'une quelconque manière. Habilement, l'un des fils s'accrocha au sabre d'un des shoujous sans empêcher ses mouvement. Un autre sur le bras du même shoujous, un autre sur les hanches de Takechi.

Le combat avait depuis longtemps débuté. Elle se mit en place et tira sur le pouce, le ramenant sur l'annuaire.
Le sabreur abattit son sabre sur le second shoujou, le blessant à l'abdomen sous la surprise.
Korosu rabaissa sa tête sur la poitrine et Takechi recula doucement. un état de panique s'était élevé entre les deux shoujous.

Elle lâcha les fils, la manipulation était finie.
Elle entra en scène.

Les deux shoujous ne la remarquèrent pas tout de suite mais Kasumi et Takechi, eux, l'avaient bien aperçuts. Elle sauta sur les shoujous, espérant avoir redonné de la vitalité à Takechi par son arrivée(Les humains étaient aussi facilement démoralisés que stimulés). Elle arriva sur le dos du shoujou blessé, lui arracha l'oreille d'un geste brusque. Il bascula en arrière. Korosu s'arma d'un couteau et combattit le sabreur, l'odeur du sang provenant du blessé la rendant pratiquement folle.
Combien de fois avait-elle sucé le sang de shoujous?
Deux fois? Grand maximum.
C'était si excitant de pouvoir en tuer un pour la protection du maire, si jouissif.

Un sourire démoniaque orna son visage, le déformant dans une allure bestiale.
Oh qu'elle allait bien s'amuser.


Elle frappa le shoujou à la cuisse, le faisant tituber. Elle s'élança, frappa de son poing le visage pourtant beau du vampire, pétant l'arcade sourcillière. Un coup de pistolet retentit et elle esquiva la balle qui vint se planter dans le bras du sabreur qui hurla tel un dément.
Korosu se retourna vers le tireur et courut vers lui, esquivant une autre balle, et lança un petit poignard qui vint se ficher dans le cou du shoujou, le tuant sur le coup.

Un de moins.

D'un coup, elle reprit ses esprits. Deux fentes verticales remplaçaient ses pupilles, des ongles étonnament longs, des cheveux plus longs et une peau plus sombre.
Sans même qu'elle ne s'en rende compte, ses instincts de moris étaient remontés à la surface.
Elle haïssait le sang de shoujou.

Rapidement, elle reprit une apparence "normale". Elle jeta un coup d'oeil à Takechi mais celui-ci, occupé avec Kasumi, ne l'avait aps vu.
Tant mieux, il ne fallait pas traumatiser les jeunes.
Le dernier des combattants fonça sur elle mais sa belssure à la cuisse le ralentissait et elle se contenta d'abattre sa main, aussi forte qu'une lame, sur le torse du shoujou, enfonçant sa main jusqu'au poignet dans le corps à présent pris de convulsion atroce.
Elle prit le coreur de ses mains et le retira du corps.

Sans se préoccuper des corps, elle s'élança sur Kasumi et abbatit sa main sur son coup, l'assomant.


"Dois-je la tuer?"

Kasumi était douée, très. Elle manipulait bien les armes à feu, était une grande manipulatrice. Mais les cris d'agonies, elle n'avait pas su distinguer les voix des shoujous de la sienne. En croyant à sa mort, elle avait perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mister Kudo
L'Incontournable Maire
avatar

Messages : 729
Date d'inscription : 27/02/2008
Age : 25
Localisation : A la mairie ... ou à la morgue !!

vous:
race/emploi::
amour::

MessageSujet: Re: Tentative d'assassinanat sur la personne du Maire [Korosu]   Sam 7 Fév - 15:49

[HJ ; sorry du retard]

Takechi était en train de se battre avec Kasumi lorsque que comme un éclair, Korosu arriva. Elle attacha un bras, le tira, en tua un, revint, tua l'autre. Si bien qu'il n'avait rien compris. Il savait qu'il avait des explications à donner à Korosu pour ce Rendez-Vous mais il préféra attendre, il fallait interroger Kasumi.

" Merci, j'ai cru que j'allais y rester ! Mais bon,je te laisse faire l'interrogatoire de Kasumi "


L'interrogatoire défila ( je te laisse l'inventer ), ils n'en savaient pas vraiment pas plus.

" Korosu, je vais te dire pourquoi je t'ai fait venir ici, cette heure, et pourquoi c'est trop tard. A la dernière réunion, Kasumi est intervenue et à manquer de tous nous tuer. C'est pour ça je t'ai donné RDV. Pourquoi ici et à cette heure vas tu me dire ? C'était justement pour ne pas qu'elle vienne accompagnée, les vampires craignant la lumière et 10 heures en haut de la colline et là où il y a le plus de lumière. Je ne pensais pas qu'elle viendrait. Malheureusement, elle l'a su et est venue justement avec de la compagnie, ce que je voulais éviter pour qu'on est le temps de se préparer avant qu'elle ne vienne réessayer. encore heureux que tu sois ponctuelle. J'espère que c'est une raison valable. "

Il se tut et patienta près à courir les jambes à son cou selon sa réaction. Il en avait presque peur ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korosu Eki

avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 13/12/2007
Localisation : de près comme de loin, je vous guette

vous:
race/emploi:: moris espionne
amour:: Un monstre peut il aimer? non? Dans ce cas, elle ne le peut pas non plus

MessageSujet: Re: Tentative d'assassinanat sur la personne du Maire [Korosu]   Jeu 19 Mar - 1:55

Korosu hocha simplement de la tête.

"Maître, veuillez vous éloigner, s'il vous plait."

Elle se demandait encore si elle lui demandait une telle chose par secret professionnelle ou parce que cela risquait d'être choquant? Elle ne chercha pas la réponse plus que ça, Takechi étant parti.

Korosu revint à Kasumi, encore évanouie. Elle la secoua sans ménagement jusqu'à son réveil(le coup de pied dans les côtes qu'elle s'était reçue devait y être pour quelque chose). La jeune fille gémit doucement avant de reprendre ses esprits et de comprendre qu'elle était ligotée et donc sans défense devant quelqu'un qui ne devait pas vouloir son bien.


"Kasumi, tu vas me dire quelles étaient tes intentions.
-Crève, j'ai rien à te dire!"

Refus de coopération : utilisation de la manière forte. Korosu la gifla brutalement, pas qu'elle ne soit pas patiente mais qu'il fallait montrer qu'elle ne plaisantait pas.

"Ce n'était pas une question." Un ton calme, plat et indifférent. Les torturés aimaient agacer leurs tortionnaires le plus possible, Kasumi ne serait pas servie.

Kasumi cracha par terre le sang qui perlait déjà de ses lèvres et lui rendit un regard hargneux en réponse. Korosu ne s'en soucia pas et saisit une main de la jeune fille, une main douce qui n'avait pas du travailler les matières depuis longtemps, pour ne pas dire jamais.


"Profite de la vue."

Et elle lui arracha sauvagement un ongle, laissant la chair douloureusement à nue. Kasumi hurla. Les paroles de Korosu n'étaient pas moqueuses mais sincères. Ses doigts ne seront plus les mêmes. Elle s'occupa de tous les ongles de la main gauche et demanda à nouveau à Kasumi ses attentions, ses plans et ses raisons. Elle ne répondit à aucune des questions mais la moris ne s'en préoccupa pas : Sano déballerait tout en même temps, comme les autres.

L'espionne ne s'embêta point avec la main droite, Kasumi se serait bien vite habituée à la douleur, il était donc inutile de recréer la sensation. C'est pour ça que Korosu mit simplement une main devant les yeux de Kasumi pour ne pas qu'elle sache ses agissements futurs.


"Kasumi, dis-moi."

Elle planta ses griffes dans la cuisse de l'adolescente, lui arrachant un hurlement suraigu de douleur. Sa respiration était hachée, elle supportait moins la douleur à cet endroit...

"Ca fait mal?"

Ton trop innocente pour paraître sadique, pour dérouter la masse de douleur et de crainte d'un nouvel agisssement de la part de la grise.
Elle rentra tous les doigts de sa main dans la cuisse maintenant bien ouverte et sanguinolante et tourna une de ses griffes vers la gauche. La torturée sanglota tout en criant sa douleur.


"Ou-oui...!!!" pleura-t-elle.
"Tu veux que ça s'arrête?
-OUI PUTAIN!" cria Kasumi quand Korosu créa un mouvement de pivot avec sa main plantée alors que son autre main quittait les yeux de l'adolescente pour lui laisser une pleine vue sur ce qu'était devenue sa jambe droite.

"Après avoir détruit ta cuise je vais te mettre un garrot autour et je vais serrer au maximum. Et ensuite, je te brûlerais la peau avec le briquet que j'ai dans la poche au niveau de tes clavicules parce qu cet endroit est extréement sensible. Veux-tu que ça t'arrive?
-Non!! NON!
-Alors dis-moi... Tout ce qu'il faut que je sache.
-Je-je... CREVE PETASSE!!!"

Korosu ne s'étonne pas. Elle n'avait pas son matériel mais, dans son réveil dans le brouillard, elle avait pris ce qu'elle avait sous la main, et le garrot en faisait parti. Le briquet, par contre... Elle sortit le garrot et Kashumi déballa tout. Sans prévenir, sans avertissement. La peur l'a tellement pétrifiée qu'elle ne devait même pas savoir qu'elle dit tout. Une fois cela finit, Korosu l'assomme, pour qu'elle cesse de pleurer et de faire du bruit. L'espionne se placa près de son maître, un peu à l'écart mais qui avait sans doute entendu les hurlements. Elle lui raconta tout et Takechi en retour lui expliqua la raison du rendez-vous. Korosu put clairement lire la peur dans les yeux du garçon.

"Vous n'avez pas à vous justifier, je suis à vos ordres et ouverte à tous vos désirs."

Korosu essaya de ne pas prendre un ton trop agressif, elle n'arrivait jamais à juger le ton de sa propre voix. Elle ne tenta cependant pas de sourire, elle savait déjà que l'on ne verrait pas la différence avec sa mine habituelle.

"Vous pouvez me demander tout ce que vous voulez..."

La suite eut un peu plus de mal à sortir.

"Que ce soit professionnel ou personnel. Etant votre espionne, je risque de vous accompagner un moment pour l'avenir... Il vaut donc mieux garder une bonne entente. Si vous avez quoi que ce soit à me demander, n'hésitez pas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mister Kudo
L'Incontournable Maire
avatar

Messages : 729
Date d'inscription : 27/02/2008
Age : 25
Localisation : A la mairie ... ou à la morgue !!

vous:
race/emploi::
amour::

MessageSujet: Re: Tentative d'assassinanat sur la personne du Maire [Korosu]   Lun 13 Avr - 18:54

Takechi s'éloigna dès la fin du combat comme le avait demandé Korosu. L'interrogatoire risquait d'être ... gore+.

Pendant que l'espionne faisait son boulot, que la prisonnière criait et déballa son sac, Takechi avait mis ses écouteurs MP6 ( pas encore inventés ici ^^) à fond pour couvrir une voix désagréablement aigüe. Il écouta du Beethoven en essayant de s'endormir.

Mais le répit fut de courte durée, à peine Takechi endormit, qu'il dû se lever en se justifiant ( plus haut ).

Korosu n'en avait rien à faire, ou presque. Elle lui proposa même de la questionner sur la cuisine de Kasumi, luxe dont il ne se priverait pas.

" Ma première question : Ce qu'elle vous a révélé est il sûr et vrai à cent pour cent ou bien à t'elle menti ? Car il faut savoir que les espions, lorsqu'il se font enlevés puis torturés ont déjà leur discours en tête, ils mentent aussi bien que les enfants et les dentistes quand ils te disent que arracher les dents ne fait pas mal. Seul toi pourrait savoir si Kasumi mentait bien ou disait la vérité.
Ma deuxième est qu'est-ce qu'elle vous a révélé ?
Et la troisième : est-ce utilisable pour de futurs opérations ?
Puis la dernière : Voulez-qu'on aile chez moi discuter de ça près d'un bon chocolat chaud en détail à l'abri des oreilles indiscrètes ?"


Questions posées, Takechi osa se rapprocher de Kasumi et vit le désastre de celle qui avait tuée ses parents sur ordre de quelqu'un dans le but qu'il les ait, devienne leur maire et les fasse exterminés. Chose qui aurait pu se passer quand Zellgadise a dit les avoir tués ... Pourquoi ? Peu importait.
Il examina la main de Kasumi ainsi que sa cuisse. Toutes deux torturées, arrachées et pas belles à voir. Ne fallait jamais provoquer Korosu,et voudrait mieuxl'avoir pour amie que la possèder pour ennemie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tentative d'assassinanat sur la personne du Maire [Korosu]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tentative d'assassinanat sur la personne du Maire [Korosu]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeux Anniversaire Mr le Maire
» Le Barney du mois : Le mystère de monsieur Personne
» [Aubry, Gwenaëlle] Personne
» [Steiner, Alec] Transports parisiens Tome 1 : Mais qui est cette personne allongée dans le lit à côté de moi?
» [Coben, Harlan] Ne le dis à personne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la ville de la nuit :: nature :: colline-
Sauter vers: