lorsque les vampires et les humains vivent dans le même endroit...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mirage Tatsuo

avatar

Messages : 838
Date d'inscription : 11/12/2007
Age : 24
Localisation : là ou on ne m'attend pas !

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: ....avis au amatteur lol

MessageSujet: Re: rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))   Sam 25 Oct - 18:53

Quand Mirage avait presque obligé Lafiqua à sourire et à oublier sa tristesse elle se ressaisit,elle venait de réaliser que les sentiments ne s’oublient pas en claquant des doigts. Mais Lafiqua sourit quand même et lui demanda si elle était timide,car elle semblait déterminée et forte...
Forte ?
Personne ,n’avait jamais dit à Mirage qu’elle était forte,c’était la première fois qu’on lui faisait ce merveilleux compliment. Le problème,c’était que lorsqu’on complimentait la chasseuse de vampires (chose plutôt rare) elle devenait rouge,bégayait.
Elle ne savait pas comment réagir.
Mais heureusement pour elle le chasseur de vampires ne lui laissa pas le temps de parler,il s’approcha d’elle,posa une main sur sa joue et s’excusa encore une fois de lui causer tant de soucie.
Puis il la remercia. Elle ne réagit pas de suite,pourquoi la remercier ? elle n’avait pratiquement rien fait,sauf le réconforter mais...n’est-ce pas une chose normale,logique de la part d’un être humain envers un de ses semblables ?
Visiblement non,c’était malheureusement une chose rare de nos jours. Seul une petite poignée d’âme charitable restait dans cette vision du monde « être toujours gentille et ne déranger personne ».
Mirage sourit.
Elle venait de trouver une personne qui s’excusait plus qu’elle et elle l’avait devant les yeux.
Quelques jours plus tôt on le lui aurait dit elle ne l’aurait pas cru,on ne cessait de lui répéter qu’elle devait arrêter de s’excuser,qu’elle ne dérangeait pas les gens,mais elle avait constamment cette impression,ce stress d’être inutile et de déranger.


Elle posa alors sa main sur celle de Lafiqua,ferma les yeux et lui dit en rigolant :

« Arrêtez de vous excuser,je ne vous en veux pas parce que vous ne me dérangez pas,au contraire,vous me faites rire,je ne croyais pas que quelqu’un puisse me dépasser en matière d’excuse... »

Elle cessa de rigoler,il enleva sa main,elle regarda par terre et continua sa phrase un peu plus sérieusement :

« et vous n’avez pas a me remercier,je ne fais rien d’exceptionnel. »

Elle lui lança un regard et détourna rapidement ses yeux pour regarder ses pieds.
Depuis que Gabriel était parti il n’avaient avancé que de quelques mètre,à chaque fois qu’ils avançaient quelque chose se passait,la première fois ils avaient rencontré le shoujou et la seconde fois Lafiqua avait pleuré. Mirage n’osait donc plus bouger. De toute manière elle n’avait pas envi de bouger,elle était bien là,avec lui,il n’y avait que ce silence qui la perturbait,elle n’aimait pas les blancs,mais elle ne savait pas quoi dire,de quoi pouvaient ils bien parler,pas de leur passé,Lafiqua semblait marqué par celui-ci,pas du combat avec Gabriel,ils s’étaient mit d’accord pour oublier ce moment,pour ce soir...
Elle cherchait,réfléchissait,se torturait les méninges pour trouver ne serais-ce qu’une phrase,qu’un seul mot pour empêcher ce silence de se prolonger.


*il doit bien y avoir un sujet sur lequel on pourra parler,si je cherche un peu je suis sure que je peux trouver !*

Et en effet elle réussi à le trouver,ses efforts étaient récompensée.
Sans réfléchir d’avantage,sans prendre le temps de se calmer elle cria un cri de joie :


« J’ai trouvé !!!!!! »

Se rendant conte de ce qu’elle venait de faire elle plaqua ses mains sur sa bouche,elle ne l’avait pas fait exprès. Maintenant elle rougit de toutes ses forces jusqu'à devenir aussi rouge qu’une tomate,décidément elle accumulait de minutes en minutes les gaffes...
Pour faire passer son geste elle s’excusa comme le faisait si bien Lafiqua :


« je...je suis désolée,j’étais en train de réfléchir à quelque chose et...et...je ne l’ai pas fait exprès,je suis désolée,vraiment ça met sorti tout seul,comme ça,je...je ne voulais pas... »

elle ne savait plus quoi faire,il n’y avait vraiment qu’a elle que ce genre de chose arrivait,elle ne dit plus rien pour la peine,de toute manière elle n’avait plus rien à dire,c’était loupé,elle poserait sa question une autre fois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mond3imagiiner3.skyblog.com
lafiqua

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 05/03/2008
Age : 24
Localisation : dans mon monde

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: le destin me le dira

MessageSujet: Re: rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))   Lun 24 Nov - 20:32

Lafiqua ne savait pas quoi faire,il s'excusait toujours et la remerciait encore. La chasseuse de vampires lui répondit en riant qu'il fallait qu'il arrête de s'excuser,qu'elle ne lui en voulait pas et qu'il ne la dérengeait pas. Elle rajouta également: "et vous n'avez pas à me remercier,je n'ai rien fait d'excpetionnel !" Qu'avait il à répondre à cela ? Rien,strictement rien,et même s'il aurait voulut dire quelque chose,il n'aurait pas pu tellement il restait stupéfait devant elle et de qu'il éprouvait,aucun son n'aurait put sortir de sa bouche.
Un long silence s'installa,au moins une centaine d'anges devaient passer en cet instant. Il ne sit toujours rien,regardant le paysage au loin,pour éviter le regard de Mirage.
Le sang qui coulait de son épaule s'était arrêté mais il sentait toujours les crochets plantés dans sa chaire. Bien sûr cela ne le gêna en rien car il y était habitué mais étrangement,ce soir là,ils lui faisaient plus mal qu'a l'ordinaire,peut être était-ce le fait qu'ils soient plantés plus profondément,aggravant ainsi sa blessure ?
Bref,il fut sortit de ses pensées lorsque Mirage cria de joie un "j'ai trouvé !!!" Il ne comprit pas pourquoi elle avait eut cet excé d'allégresse,ni ce qu'elle avait trouvé. Instentanément elle se mit à rougir et bégaya quelques mots d'excuse,décidément,l'un et l'autre n'arrêtaient pas de faire des gaffes !
Il ne voulait pas parler mais les de la chasseuse de vampires l'y obligeaient inconsciemment.

"Ce n'est pas grave,toutes personnes à le droit de dire quelque chose...même si il ne le souhaitait pas. Arrêtez de vous excuser,ce n'est pas grave."

Son regard croisa celui de la jeune femme mais ne resta pas plus longtemps,il le détourna.
La douleur sans son épaule s'intensifia et progressa dans son bras et son dos. Il n'en laissa rien paraître mais son bras s'immobilisait doucement sous la douleur.


"Satané fouet...pourquoi suis-je obligé de faire cela !"

Il avait murmuré ces mots pour lui même. Il recula d'un pas et à l'aide de son bras valide il décrocha,un à un,les petites lames du fouet. Lafiqua sentit son sang couler dans son dos,les plaies ne se refermait pas !

"Et merde que se passe t-il encore ?"

Si les plaies ne se refermaient pas,il n'avait pas le chois et devait se guérir à sa façon,sachant que la médecine ne marchait pas sur lui...
Il laissa son fouet tomber à terre,du sang souillait les crochets,son sang....
Ses yeux d'un vert émeraude se noyèrent dans le regard de la jeune demoiselle en face de lui et ce qu'il redoutait tant ce produisit....ses yeux virèrent au rouge,ses canines grandirent et devinrent telle des crocs de vampires...

"Partez......"

Souffla il à Mirage mais ce fut lui qui le fit le premier...il s'éloigna d'un pas rapide vers les arbres,mais il perdait trop de sang et fini donc par s'appuyer contre un cerisier,redoutant l'instant présent et futur.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage Tatsuo

avatar

Messages : 838
Date d'inscription : 11/12/2007
Age : 24
Localisation : là ou on ne m'attend pas !

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: ....avis au amatteur lol

MessageSujet: Re: rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))   Sam 29 Nov - 19:15

Mirage avait l'habitude de faire des boulettes,et à chaque fois,c'était le même cirque,elle rougissait et bégayait,elle était gênée.
C'est pourquoi elle s'était excusée,elle avait fait une boulette et c'était la moindre des choses que de demander pardon pour ce manque de discrétion,Lafiqua lui répondit que ce n'était pas grave,que toutes personnes avaient le droit de s'exprimer,et ce même si il ne le souhaitait pas. Il lui dit qu'il fallait qu'elle arrête de s'excuser car ce n'était pas grave. Elle se mit a rire,vraiment à deux ils faisaient la paire,ils faisaient la même chose,peut être se ressemblaient ils plus que ce qu'elle ne le pensait. C'est vrai,elle l'enviait d'être aussi fort et courageux,de ne pas être timide comme elle,mais finalement ils n'étaient pas si différent l'un de l'autre,Lafiqua semblait à Mirage beaucoup plus timide qu'au début de leur rencontre....
Quand Mirage repensait à ça,elle ne pouvait s'empêcher de rire,elle avait réagit de manière étrange,et Lafiqua avait été bien gentil et clément à son égard,il n'avait pas été méchant avec elle,il lui semblait si gentil,si doux,si triste....
Elle baissa les yeux,puis les remonta vers Lafiqua,lui fit un sourire et dit:

"Je vous remercie de ne pas me prendre pour une folle !"

Elle se mit à rire,peut être intérieurement il la prenait pour telle.Puis Lafiqua la regarda dans les yeux,et très vite il le détourna,Mirage avait remarqué ça depuis un petit moment,à chaque fois qu'il croisait son regard,il ne parvenait pas à le soutenir. Pourquoi ? Peut être n'aimait il pas regarder les personnes dans les yeux ? Mystère !
Mais Lafiqua murmura une phrase qui sortit la chasseuse de vampires de ses pensées.

Etant malheureusement trop timide,Mirage ne lui demanda pas ce qu'il avait dit,ça embêtait la jeune femme d'être aussi timide ,car elle s'inquiétait,peut être lui avait il dit quelque chose d'important....
Le jeune homme recula d'un pas,puis décrocha les piques du fouets de son épaule.

*C'est vrai,son fouet lui cingle le bras...."

Du sang sur sa veste de cuir noire,mais Mirage ne le vit pas car du rouge sur du noir,en plus dans la nuit,elle ne risquait pas de le voir. Mais en revanche elle vit très bien les petites lames du fouet immaculées de sang. Une lumière rouge s'alluma dans son esprit,il était blessé !!!!!
Puis elle l'entendit dire:
"Et merde que se passe t-il encore ?"
Elle ne comprit pas le sens de ses paroles,mais instantanément elle s'approcha et lui cria:

"Monsieur Lafiqua ! vous êtes blessé ?!! Oh l'espère que vous n'avez rien ! Faites moi voit,il ne faut pas que ça s'infecte !"

La jeune fille était en plein stress,il était blessé et à présent elle ne se focalisait plus que sur ça,elle le regarda dans les yeux et il lui sembla que les yeux verts du chasseur de vampires devenaient rouges,elle cligna des yeux pour être sûre de ne pas rêver,mais durant son combat avec Gabriel,il lui avait également semblé avoir vu ce phénomène se produire. Lorsqu'elle sut qu'elle ne rêvait pas,elle prit d'abord peur,mais très vite elle se reprit,elle ne risquait rien en présence de Lafiqua,elle avait une totale confiance en lui.
Il lui souffla alors un seul mot:"Partez."
Elle ne comprit pas pourquoi,que se passait il ?
Pourquoi ses yeux devenaient rouges ?
Bien sûr Mirage ne partit pas comme il le lui avait demandé,mais elle n'en eut pas besoin,car Lafiqua s'éloignait d'elle,rapidement,il semblait en piteux état,il s'appuya sur un cerisier,Mirage ne savait plus comment réagir,elle était dans un état de panique pur,son cœur battait la chamade,et elle était perdue !

*serais-ce à cause de son fouet ? Non,ce n'était pas possible,il ne perd pas assez de sang pour ça,mais pourquoi m'avoir demandé de partir,pourquoi s'éloigne-t-il ?*

En tout,la scène n'avait duré que quelques secondes,et Mirage prit son courage à deux mains,se ressaisit et partit vers Lafiqua,elle ne pouvait pas le laisser dans cet état là,elle ne pouvait pas comme il le lui avait demandé,partir et le laisser ainsi ! Ce n'était pas pensable,impossible !

"Monsieur Lafiqua !!!!!!!"

Et lorsqu'elle fut à sa hauteur,elle se plaça sous son bras pour l'aider à se maintenir debout et pour qu'il ne s'écrase pas sur le sol,il "tait suffisamment blessé comme ça,elle sentit quelque chose de chaud sur la main qu'elle avait posé sur le dos de Lafiqua,elle comprit alors:

"Je vous emmène à l'hôpital,vous perdez trop de sang !"

Elle voulut faire un pas,mais Lafiqua ne la suivait pas....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mond3imagiiner3.skyblog.com
lafiqua

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 05/03/2008
Age : 24
Localisation : dans mon monde

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: le destin me le dira

MessageSujet: Re: rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))   Dim 21 Déc - 19:12

Lafiqua étaità présent dans un cas qu'il avait toujours redouté...
Avant,elle l'avait,encore une fois,remercié de ne pas la prendre pour une folle. Il fut un instant surpris,il n'avait jamais pensé cela et l'idée même d'y penser l'irritait. Il sans le vouloir à détourner les yeux,il voulait l'admirer mais il ne devait pas.
Puis les évènements c'était saccadé,vite,trop vite. Au moment même ou il avait réussi à se noyer dans ses yeux,qu'il sentait que son sang se répendait sur son dos,ce qu'il avait redouté c'était réellement passé....
L'homme aux cheveux débènes avait d'abord laissé tomber son fouet souillé de sang et il avait inquiété Mirage. Elle s'était approchée et avait crié:
"Monsieur Lafiqua ! Vous êtes bléssé ?! Oh j'espère que vous n'avez rien ! Faîtes moi voir,il ne faut pas que ça s'infecte !"
C'est ensuite qu'il avait dit un seul mot,"partez !é.
Il s'était ensuite éloigné,la devançant,s'était appuyé contre un arbre et detestait le dimeme qui lui était imposé:
-se laisser mourir en perdant tout son sang et devant Mirage impuissante.
-ou bien se soigner de la seul façon qui larcherait.
Mirage le sorit de ses pensées,elle cria son nom et accourrut,lorsqu'elle fut assez proche,elle le soutint en se plaçant sous son bras. Elle dit soudainement d'un ton sûre d'elle:
"Je vous emmène a l'hôpitale,vous perdez trop de sang !"
Elle fit un pas mais Lafiqua ne bougea pas,restant appuyé contre son arbres.
Il enlevason bras qu'elle soutenait auparavant et appuya son dos contre l'arbre se mettant ainsi face à la jeune femme.
Son regard devint celui d'un prédateur voyant sa proie et il s'élançat.
Il ensserat la taille de la jeune femme et retint sa tête pour qu'elle ne puisse s'échapper et....
Le regard de la chasseuse de vampires ne réussit pas à l'empêcher,il plaçat sa bouche sur le cou de sa victime et entrouvit les lèvres....


*Non ,pas elle,elle peut me comprendre et peut-être me pardonner,elle peut m'accepter tel que je suis...*

Ses crocs pouvaient à présent transperçer sa chaire et boire abondament mais il ne le voulait pas. Il ne fit alors que deposer un baiser sur ce cou si grasile et s'écarta d'elle.
Il décida alors de se soigner seul.
Il sortit un fiole de sa poche et aurait pu l'ouvrir si la douleur n'avait pasétait si prenante. Il s'affaissat sur ses genoux,la fiole glissa de ses mais et se brisa,un cri rauque,puissant,un cri de douleur lui échappa.
Il enleva sa veste en cuir et la jetta devant lui,enxuite il enleva également son tee-shirt et se retrouva torse nu,le sang continuait de couler sur son dos,il abaissat la tête et ses cheveux voilèrent son visage. Il n'entendit pas Mirage,il ne la voyait plus se battant contre la douleure,se battant contre lui même,se battant contre sa peur....
Ses muscles saillant montraient son combat.
Sa blessure continuait à saigner,les inombrables cicatrices sur son dos laissaient pensif,il transpirait malgrés la fraîcheur du soir,il se battait.
Il redressa son buste et criait,toute sa souffrance,toute sa douleur et tous ses sentiments se refléttaient dans ce cri plus terrible que le précédent. Ces crocs d'ivoire brillaient sous la lune,ses yeux rouges regardaient Mirage comme pour demander pardon.
Il se calma,mais son coeur battait toujours trés fort.
Il baissat encore une fois la tête et peu à peu se concentra sur les bruits qui l'entouraient,un murmur lui vint,à peine audible,cette voix s'intesifiait et il retomb soudain dans le monde réel.
Il s'écroula sur le côté et resta là,étendu à terre,ne se souciant plus de sa blessure,ne se préocupant pas de la brise qui lui cinglait le corps,ne songeant plus au passé.
Il se cala,dos contre l'arbre,ferma les yeux et attendit,le temps s'écoula ainsi,lui,toujours muet,immobile,désespérement seul.

Une voix féminine lui parvint et il ouvrit les yeux pour fixer Mirage qui quii ce tenait devant lui,parlant mais aucun son,ou peut être un mince murmur,lui parvenait. Du reste il n'entendait que le battement de son coeur qui ne voulait pas se calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage Tatsuo

avatar

Messages : 838
Date d'inscription : 11/12/2007
Age : 24
Localisation : là ou on ne m'attend pas !

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: ....avis au amatteur lol

MessageSujet: Re: rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))   Dim 21 Déc - 19:15

Il faisait froid, c'était la nuit et Mirage était en pleine panique, Lafiqua était blessé il perdait du sang et il n'avait plus beaucoup de force mais il refusait de bouger, pourquoi ne voulait il pas aller à l'hôpital ?

C'était une sage décision pourtant !

Au lieu de ça il resta appuyé contre le cerisier, il se détacha d'elle, appuya son dos sur l'arbre. Mirage le regardait avec horreur, si il restait là et si il continuait à perdre son sang il allait peut être mourir ! Elle n'avait pas envi que ça arrive, elle ne voulait qu'il meurt, cette pensée la terrorisait, elle avait peur pour lui.

En le regardant bien dans les yeux elle s'aperçut qu'il avait un regard étrange, un regard, un regard " assassin ". Elle n'eut pas le temps de se poser plus de questions car Lafiqua s'élança vers elle, il tint sa taille et sa tête, l'empêchant ainsi de partir, elle ne pouvait plus bouger, elle en était incapable, elle tremblait, elle avait peur de comprendre. Cette peur ajoutée au fait que sa force comparée à celle de Lafiqua ne lui permettaient pas de bouger. Elle le regarda dans les yeux cherchant des explications ou bien une trace du Lafiqua qui parlait avec elle quelques minutes auparavant mais elle n'eut rien, aucune réponse. Le jeune homme se contenta d'approcher sa bouche de son cou. Elle ne comprit pas bien la suite des évènements, était il possible que Lafiqua soit en vérité un vampire ? Si c’était le cas elle s’en serait rendu compte plus tôt !

Une pensée lui vint à l’esprit, ce pouvait il que lui aussi se soit servi d’elle ,que sa véritable intention depuis le début est été de la mordre ?!



*non,ce n’est pas possible, pas lui… *



Des larmes lui vinrent aux yeux, elle ne voulait pas que tout recommence, elle voulait changer…

Elle ferma les yeux pour se calmer ,ce n’était pas possible, elle ne le croyait pas.

En pensant à tout ça, elle ne vit pas que Lafiqua avait ouvert la bouche pour la mordre, elle le devina seulement à son souffle chaud dans son cou. Elle ferma les yeux s’attendant au pire, bien sûr elle aurait pût sortir son pistolet, bien sûr elle aurait put tirer mais elle n’en avait ni la force, ni le courage, ni l’envie, pas Lafiqua, et si rien ne se passait comme avant ? Et si Lafiqua n’avait jamais eu l’envie de la mordre ?!

Elle voulait être certaine qu’on ne se moquait pas d’elle encore une foie.

Elle l’aurait fait à n’importe quel vampires mais pas à lui.

Pendant qu’elle rassemblait ses pensées afin d’avoir l’esprit un peu plus lucide, Lafiqua ne la mordit pas, il déposa simplement un baiser dans son cou. Elle fut énormément surprise mais rassurée en même temps, maintenant elle en était certaine, Lafiqua ne lui voulait pas de mal…

Elle ouvrit les yeux et regarda tantôt à droite, tantôt à gauche, elle attendait la suite des évènements, un mot, une parole de Lafiqua pour lui dire « Mirage, ne t’en fait pas je vais bien » ou quelque chose dans le genre mais rien de ce type là n’arriva. Pendant quelques secondes elle avait cru que son vœu allait se réaliser, mais cette joie fut de courte durée car Lafiqua s’était détaché d’elle, et elle avait pensé qu’il était enfin revenu à lui, mais lorsqu’elle l’avait vu sortir une petite fiole de sa poche, elle avait vite compris que rien n’était fini. Maintenant il était agenouillé , il semblait souffrir. Mirage le regardait impuissante, elle l’observait sans savoir ce qu’elle devait faire, il voulut ouvrir sa fiole mais celle-ci glissa et se brisa sur le sol et Lafiqua émit un cri , Mirage tressaillit, elle avait comprit qu’il souffrait, elle comprit que cette fiole était importante, elle comprit que Lafiqua était en grande détresse. Il enleva alors sa veste et sa chemise. La chasseuse de vampires crut rêver, il faisait froid et Lafiqua enlevait sa chemise, il allait attraper froid !!!

Mais ce ne fut pas la seule chose qui inquiétât Mirage, le sang coulait toujours dans son dos, il perdait toujours du sang. Le jeune homme baissa sa tête empêchant Mirage de voir son visage, ses longs cheveux noirs le lui recouvraient. Elle vit ensuite ses muscles se contacter, que se passait il ?

Elle voulait l’aider, mais comment ?

Elle se baissa à son tour, et là, il poussa un cri terrifiant qui glaçât le sang de Mirage, un cri que pour rien au monde elle ne désirait entendre à nouveau. La jeune femme aperçu bien ses deux canines saillantes, ce qui confirma le fait que Lafiqua était un vampire, mais elle ne comprit pas pourquoi elle ne les avait pas vu avant. Son regard rencontra celui du jeune homme, il n’avait plus cette lueur assassine qu’il avait eu quelques minutes avant, au contraire il semblait vouloir lui dire quelque chose, il semblait vouloir s’excuser.

Elle voulut alors lui dire quelque chose pour l’aider, le rassurer, et pour comprendre ce qui se passait, ce qui lui arrivait. Mais surtout pour le soutenir :



« Monsieur Lafiqua, vous allez bien ? »



Se rendant compte que cette question était inutile, elle se ravisa, chercha ses mots et se continua :



« Monsieur Lafiqua ! je vous en prie dîtes moi quelque chose, dîtes moi ce que je peux faire pour vous ! »



Pas de réponse, rien si ce n’est qu’il s’écroula sur le côté. La jeune femme se jeta sur lui pour l’aider à se relever tout en criant :



Monsieur Lafiqua !!!!!!! »



Il n’eut guère besoin de son aide pour se relever, il se redressa seul et colla son dos contre l’arbre, il ferma les yeux .

Sentant que la fraîcheur de la nuit s’intensifiait, Mirage prit la chemise et la veste de Lafiqua et tenta une nouvelle fois de lui parler :



« Monsieur Lafiqua ? »



Cette fois il réagit, il ouvra les yeux. Mirage tenta de cacher son enthousiasme, mais au moins il l’entendait, il bougeait.

Elle continua donc à lui parler calmement :



« Monsieur Lafiqua, il fait froid, je sais que…je sais que vous transpirez, mais vous allez attraper froid…je…je vais vous mettre vos affaires et je vais appeler l’hôpital pour que l’on vienne vous chercher. »



Elle s’approcha de Lafiqua, le décolla de l’arbre et le posa contre elle afin qu’il puisse s’appuyer sur quelque chose. Elle lui enfila un manche, puis une autre avec une délicatesse infinie. Elle ferma les boutons en rougissant un peu plus à chaque bouton qu’elle fermait tout en tremblant , bien sûr qu’elle avait peur, elle ne savait si Lafiqua souffrait d’une quelconque maladie…

Elle prit ensuite sa veste en cuir et fit de même, mais à la place de fermer les boutons elle remonta délicatement la fermeture éclaire. Quand celle-ci fut fermée, Mirage déposa sa main sur le front de Lafiqua afin de s’assurer qu’il n’avait pas de fièvre, elle le sentit chaud, mais elle ne savait pas si c’était dû au fait qu’elle avait les mains gelées ou si c’était que Lafiqua avait réellement de la fièvre…

S’inquiétant d’avantage en sentant son front chaud, Mirage sortit son portable d’une des poches de sa tunique, ce n’était vraiment pas facile puisqu’elle tremblait, mais elle y parvint tout de même. Ce n’ était certes pas un portable dernier cri, mais au moins elle pouvait appeler.

La jeune fille vit que Lafiqua bougeait un peu de temps en temps, elle posa alors sa main sur sa joue et lui murmura des paroles réconfortantes :



« Lafiqua, ça va aller maintenant, je vais appeler les urgences, je ne vous laisserais pas tomber ! »



Elle prenait son rôle très à cœur, elle avait enfin l’occasion d’aider quelqu ‘un…

Elle tapa le numéro et mit « ‘antiquité » à son oreille. Elle entendit les sonneries et en même temps, en face d’elle, le chasseur de vampires semblait revenir à lui.

Puis une voix au téléphone lui répondit :



« Hôpital de la ville de la nuit que puis-je faire pour vous ? »



Les choses allaient enfin s’arranger, il ne lui restait plus qu’ a signaler leur position, et Lafiqua serait hors de danger….



« Euh…oui…bonjour ! je suis avec un ami à l’allée des cerisiers et il n’est vraiment pas bien, il est tombé dans les pommes et…. »



« Oui, je vais vous mettre en correspondance avec l’équipe la plus proche de vous, veuillez patienter quelques instants ! »



Mirage voulut protester, elle ne voulait pas attendre, elle ne pouvait pas attendre. Mais la secrétaire ne l’écoutait déjà plus elle l’avait mis sur attente. Mirage n’eut donc pas d’autre choix que d’attendre que l’on veuille bien lui répondre en espérant qu’ils feraient vite. Elle regarda donc Lafiqua, il semblait reprendre des forces, mais comme il ne disait toujours aucun mot, elle s’approcha un peu plus de lui et s’assit a ses côtés tout en gardant son portable à l’oreille.

Après quelques secondes qui lui semblèrent durer une éternité, Mirage allait s’énerver contre son portable et contre l’hôpital lorsque…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mond3imagiiner3.skyblog.com
lafiqua

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 05/03/2008
Age : 24
Localisation : dans mon monde

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: le destin me le dira

MessageSujet: Re: rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))   Dim 15 Fév - 13:12

Le pire était passé et Lafiqua s’en rendait compte, s’il l’avait mordu il s’en serait énormément voulu, toute sa vie il aurait culpabilisé. Il s’était battu contre le démon qui le hantait ,contre une nature inconnue qui s’infiltrait en lui, doucement mais sûrement…
Il avait tout de même gagné ce combat, pour l’instant…
Son ouïe lui jouait des tours, comme à chaque fois, un simple murmure ou un cri lui parvenait, mais ce n’était pas le voix de Mirage ni même celle de son ange gardien, celui-là l’avait quitté il y a bien longtemps le laissant seul face à ce monde violent et sans pitié.
Non cette voix était celle du mal, elle s’insinuait en lui et lui murmurait des choses horribles et sanglantes, il les ignorait quand même.


Il s’était appuyé contre un cerisier et attendait, sa force revenait, très lentement, mais elle était là.
Le chasseur de vampires regarda sa camarde, ses lèvres bougeaient et le son de ses paroles lui vint, passant au dessus de ceux celles qui l’attiraient vers le mal. Il ne saisissait pas la signification de ce qu’elle disait mais il « l’entendait ».
Elle tenait sa veste et sa chemise à la main et il ce qu’elle voulait faire sauf qu’il ne s’en sentait pas la force, il voulait juste rester là et attendre que tout redevienne comme avant.
Mirage se remit à parler et il essaye de lire sur ses lèvres, il n’était pas un expert mais comme elle paraissait lui parler calmement il réussi à comprendre ceci :
« Monsieur Lafiqua -il fait froid- je sais que vous transpirez mais vous allez attraper froid- je vais vous mettre vos affaires- je vais appeler l’hôpital pour que l’on vienne vous chercher. »
il ne pouvait pas encore parler et il ne put donc pas dire non, et de toute façon en ce moment il ne pouvait même pas l’en empêcher.
Quelle douceur avait elle pour lui ?!
Il lui en fut énormément reconnaissant, malheureusement il ne put pas lui dire.
Elle le décolla de l’arbre et l’appuya contre elle.
Le chasseur de vampires sentit une grande tendresse s’emparer de lui, il aurait voulut la prendre dans ses bras, l’éteindre et déposer mille baisers sur ses lèvres mais aucun muscle ne répondit, il était encore trop faible…
Elle lui passa une manche puis une autre puis elle ferma un à un tous les boutons de sa chemise avec une délicatesse infinie.
Sa force revenait, il aurait put saisir sa main pour qu’elle n’aille pas plus loin, pour qu’elle s’arrête et qu’elle sache qu’il allait bien mais il n’en fit rien, il l’aimait du plus profond de son cœur et être contre elle dans cette atmosphère si paisible lui était fabuleux…
Elle lui enfila également sa veste en cuir, tout aussi délicatement puis posa sa main sur son front, une main froide, trop froide au goût de Lafiqua. Elle sortit un portable de sa poche et Lafiqua ne comprit pas pourquoi elle faisait cela, il allait mieux !
Il essaya de s’écarter d’elle, en vain, seul il ne pourrait même pas marcher, ce soir là, il était vraiment pitoyable. Il bougeait peu mais arrêta lorsqu’il sentit la main de la jeune femme sur sa joue puis le son sublime de sa voix :
« Lafiqua, ça va aller maintenant je vais appeler les urgences, je ne vous laisserais pas tomber ! »


*Non, il ne pourrons rien pour moi…elle perd son temps *

la phrase de la jeune fille réussit à le rendre plus lucide, il reprenait conscience et pouvait de plus en plus bouger mais la parole lui était encore absente.
Elle tapa le numéro et mit son portable à l’oreille, bien sûr le chasseur de vampires n ‘entendait pas si quelqu’un répondait ou si la sonnerie était le seul son qu’entendait Mirage et il espéra donc que personne ne puisse répondre.
Pas de chance, les paroles de Mirage lui prouvèrent qu’il avait eu de faux espoirs.
Elle donna leur position et commença à expliquer que l’homme était mal en point mais elle s’interrompit, ils l’avaient mise sur attente. Lafiqua ne disait toujours aucun mot, appuyé de nouveau sur son arbre, il reprenait progressivement des forces, bientôt il pourrait courir ou alors porter son arme. La jeune femme s’assit à ses côtés , son portable toujours à l’oreille, quelques secondes plus tard le chasseur de vampires agit, heureux d’avoir battu le démon qui le hantait.


« Mirage ? »

il tourna la tête pour la voir, plongeant son regard rouge sang dans celui de Mirage.
Il s’approcha d’elle, écarta le portable qu’elle avait à l’oreille et continua d’une voix douce ;qu’il ne s’était d’ailleurs jamais connu :


« Mirage, ne t’en fais pas, je vais bien. »

il la fit lâcher son téléphone portable et serra sa main dans la sienne, passa l’autre derrière son cou et rapprocha sa bouche de son oreille pour murmurer :


« il ne pourront rien pour moi, je…personne ne m’avais montré autant de délicatesse comme…comme tu viens de le faire…Mirage, je vais bien et…grâce à toi…ta présence me rassure, m’apaise, me fait connaître un monde parallèle, Mirage je…je…je t’ai…. »

il ne put finir sa phrase, son cœur se serra, il ne devait pas lui dire.

« Mirage, je vais bien ne t’en fais pas, oublie ce que j’ai put dire, je vais bien. »

il lâcha sa main et enleva délicatement celle qu’il avait glissé sur sa nuque. Il se rappuya contre le cerisier et soupira. Il posa sa tête dans la main qu’il avait préalablement appuyée sur son genou et lâche :

« Quel imbécile…quel idiot fais-je donc ! »

il avait faillit faire une autre erreur et celle là il l’aurait amèrement regretté.
Le chasseur de vampires n’avait besoin de personne et encore moins celle d’une chasseuse. La dernière fois qu’il avait écouté ses sentiments, ceux-ci l’avaient égaré dans les bras d’une vampire, mais c’était du passé, il en gardait certes des cicatrices, mais il en retenait surtout les conséquences.
Ses yeux redevinrent émeraude mais ses crocs restèrent, il ne s’en plaignit pas, après tout, à chaque fois que le soleil tombait et qu’il laissait place à la lune, ceci était là pour lui rappeler qui il était vraiment.
Il rit doucement, ses crocs scintillèrent au reflet lunaire. Il fint pas dire :


« je suppose que tu te pose de multiple questions sur qui je suis réellement, saches seulement que ce que tu viens de voir ce soir n’est autre que la nature noire et démoniaque qui me hante, désolé de te l’apprendre mais je suis un semi-vampire. »

il avait lâché les derniers mots comme si il était dégoûté de ce qu’il était réellement.

*Je devrais m’écarter d’elle avant de la mordre involontairement et je ne voudrais pas qu’elle voit ce que e dois faire tous matins pour me débarrasser de ce qui me hante *

« Je ne voudrais pas te déranger plus longtemps et te causer de plus ample frayeur, je vais te laisser, je ne voudrais vraiment pas qu’il t’arrive malheur par ma faute »

il coula un doux regard vers la jeune femme et compris qu’il devait vraiment s’écarter d’elle s’il ne voulait pas lui causer du mal.
Il se leva et s’écarta de quelques pas, il alla ramasser son fouet et se tourna en direction de Mirage. Il s’inclina et commença à partir il ne savait pas si la chasseuse l’appelait, il ne voulait pas savoir, il avait le devoir de la sauver et lui et de ce par tous les moyens, le premier étant qu’il parte et s’il était retenu il devrait aviser…
Malheureusement il fut intercepté, non pas par la chasseuse mais par son propre cœur, chaque pas qu’il faisait pour s’écarter d’elle lui causait du mal, et il en serait sûr car peut-être qu’elle aussi éprouvait la même chose…
La voix douce et chantante de Mirage le fit se retourner….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage Tatsuo

avatar

Messages : 838
Date d'inscription : 11/12/2007
Age : 24
Localisation : là ou on ne m'attend pas !

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: ....avis au amatteur lol

MessageSujet: Re: rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))   Dim 15 Fév - 13:16

Cette nuit, le froid était au rendez-vous et c’était une des raisons pour lesquelles Mirage tremblait. Elle tremblait de froid mais également de peur. Elle avait peur pour Lafiqua, elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait, et elle avait peur que l’équipe de secours n’arrive trop en retard.

Elle attendait quand même avec impatience que l’on veuille bien lui répondre et elle fut bien surprise lorsque Lafiqua se mit à parler, car dans sa tête des pensées lugubres c’étaient formées :

*Et si ils ne répondaient pas à tant ! Et si Lafiqua ne se réveillait pas ! Et si ils arrivaient trop tard, qu’adviendrait il de Lafiqua ?! *

]avec tous ces « Et si », les tremblements de Mirage avaient augmentés si bien que lorsque Lafiqua parla elle eut un léger sursaut. Mais elle se ressaisit et quand elle prit conscience que Lafiqua était réveillé, elle se tourna vers lui et s’approcha de lui. Lui aussi avait tourné la tête et leur regard se croisèrent. Ses yeux étaient toujours aussi rouge, mais Mirage s’en moquait, au moins il était réveillé. Il se dirigea vers elle et lui enleva le téléphone de son oreille pour lui dire :
« Mirage ne t’en fais pas, je vais bien "
les deux choses qui la frappèrent furent que premièrement Lafiqua avait parlé avec une telle douceur, qu’il semblait à la jeune femme qu’un voile de tendresse les entourait tous les deux.


Et le deuxième chose fut qu’il la tutoyait, non pas que ça la dérangeait, ; au contraire, Lafiqua venait d’enlever une barrière invisible qui les empêchait de se rapprocher l’un de l’autre….

La jeune chasseuse de vampires voulut parler mais aucun son ne sortit, elle ne savait pas quoi dire, elle ne savait pas comment exprimer sa joie, lui sauter au cou aurait été un peu trop fait, mais elle avait du mal à ne pas se retenir, finalement elle regarda le chasseur de vampires avec dans les yeux une lueur d’extrême joie, elle était à la limite de pleurer, mais elle se retenait, elle ne voulait plus pleurer.

Lafiqua prit sa main et mit son autre main derrière son cou. Le cœur de Mirage se mit à battre plus fort, elle espérait qu’il ne recommencerait pas. Il mit sa bouche prêt de son oreille et lui expliqua que les urgences ne pourraient rien pour lui, que personne ne lui avait montré autant de délicatesse comme elle venait de le faire, il lui dit également qu’il allait bien et que c’était grâce à elle. Il continua sa phrase et en entendant la suite, les battements de son cœur redoublèrent d’intensité.


« …ta présence me rassure, m’apaise, me fait connaître un monde parallèle, Mirage je…je t’ai… »

Mais il ne la finit pas. La jeune femme se posa alors mille questions :

*Que voulait-il dire par « ta présence me rassure, m’apaise, me fait connaître un monde parallèle » ?
et pourquoi n’a t-il pas terminé sa phrase ?
est-ce que le ‘je t’ai…’ serait le début de je t’aime ?!
non, c’est impossible ! Lui, un homme si courageux et fort, aimer une femme aussi faible que moi ??! c’est impossible, il doit y avoir une explication… *


Ces dernières paroles avaient fait devenir Mirage aussi rouge qu’une tomate. Pourquoi regrattait elle qu’il n’ai pas terminé sa phrase ? pourquoi voulait elle qu ‘il continu ?
Toutes ces questions sans réponse perturbaient Mirage c’est pourquoi elle décida de les laisser de cotés. Et écouta plutôt ce que Lafiqua voulait lui dire :

« Mirage, je vais bien ne t’en fais pas, oublie ce que j’ai put dire, je vais bien ».

Elle le regarda puis regarda le téléphone et finit par lui demander :

« Vous…heu je veux dire tu…tu es sûr que tu n’as pas besoin d’aller à l’hôpital ? Enfin, je veux dire tu es sûr que tout va bien ? »

[Le jeune homme lâcha sa main doucement et enleva également celle qu’il avait placé derrière son cou. Il se remit contre l’arbre. Mit sa tête dans ses mains et dit :
« Quel imbécile…quel idiot fais-je donc ! »
elle fronça les sourcils mais n’osa pas le contre-dire, ouvrit simplement la bouche mais resta muette.

Les yeux de Lafiqua reprirent progressivement leur couleur d’origine et il se mit à rire ce qui laissa apparaître ses deux canines pointues.

*Pourquoi je ne les ai pas vue avant, elles sont pourtant bien voyantes…*

Mais ses pensées furent coupées par la voix de Lafiqua :
Il lui dit qu’il supposait qu’elle se posait de multiples questions à son sujet et il avait tout a fait raison, Mirage ne savait plus très bien quoi penser, après tout il l’avait sauvé de Gabriel, mais là, il avait bien faillit la mordre, et puis, elle ne savait pas si Lafiqua était un vampire ou bien un humain, elle était dans le désarroi le plus total.
Et c’est alors que Lafiqua lui expliqua tout ou presque…


« je suppose que tu te pose de multiple questions sur qui je suis réellement, saches seulement que ce que tu viens de voir ce soir n’est autre que la nature noire et démoniaque qui me hante, désolé de te l’apprendre mais je suis un semi-vampire. »
En parlant de sa deuxième nature il avait employé les mots « noires » et « démoniaque ».


« Lafiqua, pourquoi as tu autant de haine à ton égard ?
Je ne sais pas ce qui à bien put se passer dans ta vie, mais aujourd’hui je suis persuadée d’une chose, tu n’es pas un être démoniaque, et même si il y a un côté de toi qui désire par dessus tout du sang, je sais que ce n’est pas ta faute, je ne sais pas vraiment ce qui c’est passé tout à l’heure mais je sais que tu ne voulais pas me mordre… »



le fait de tutoyer quelqu’un lui faisait bizarre, elle n’avait pratiquement jamais tutoyé quelqu’un, c’était la deuxième fois qu’elle le faisait et elle était heureuse que cette deuxième personne soit Lafiqua.
Ensuite le chasseur de vampires lui dit qu’il ne voulait pas la déranger plus longtemps et qu’il ne voulait pas lui faire plus peur. Il lui dit aussi qu’il ne souhaitait pas qu’il lui arrive malheur par sa faute.
Il la regarda tendrement et Mirage se laissa entraîner par la douceur de son regard mais à son grand regret Lafiqua se leva et fit quelques pas. Il ramassa son fouet encore souillé de sang puis se retourna vers elle pour s’incliner puis continua sa route

Toujours assise par terre, Mirage se demandait ce qu’elle devait faire, elle se retrouvait une nouvelle fois seule avec elle même.(c’est pour que Mirage se sente moins seule que j’ai marqué « avec elle même » ça donne l’illusion qu’elle n’est pas si seule que ça ^^ MDR)

Elle entendit un bruit. Elle regarda son portable et se rendit compte que le son venait de là, on lui répondait enfin. Elle regarda en direction de Lafiqua, puis regarda encore une fois son téléphone avant de raccrocher
Elle releva la tête pour regarder le jeune homme partir. Cette vision lui serra le cœur, elle allait encore une fois passer une soirée seule...
Des larmes commencèrent à se former dans ses yeux, puis une pensée la frappa comme un poignard qui lui déchirait le cœur.
Quand pourrait elle le revoir ?
Elle rangea vite son portable dans une des poches de son manteau, se leva et couru dans sa direction pour le rattraper tout en l’appelant :


« Lafiqua ! s’il te plaît attends moi ! "

quand elle arriva à sa hauteur, elle lui attrapa le bras pour le forcer à se retourner. Quand elle plongea ses yeux dans ceux de Lafiqua, elle fut incapable de prononcer le moindre mot. Elle ne savait plus ce qu’elle voulait dire, elle était déstabilisée. Pour se reprendre elle dut baisser les yeux et les remonter.

Elle était enfin prête à parler :

"Lafiqua, je sais que tu ne veux pas rester avec moi parce que tu as peur de redevenir comme tout à l’heure mais s’il te plaît, ne me laisse pas seule, je n’ai…(elle se mit à pleurer ) je n’ai plus envi de rester seule, tu te souviens avant que Gabriel n’arrive, je t’ai empêcher de continuer ta route parce que je n’en peux plus d’être seule, je n’y arrive plus !!
s’il te plaît passe le reste de la nuit avec moi ! "



elle le regarda d’un air suppliant. Des larmes continuaient de couler le long de ses joues, elle venait de craquer, si Lafiqua partait, ce serait la goutte d’eau qui ferait déborder le vase…
Elle baissa la tête, elle avait honte de se comporter ainsi, surtout qu’elle s’était promise de ne plus jamais pleurer et d’être forte, visiblement elle avait faillit à sa promesse et elle commençait à croire que ses parents avaient raisons…
Pour s’excuser de son comportement elle dit tout en continuant de regarder par terre et en serrant les points :


« Je suis désolée, désolée d’être aussi faible, désolée de pleurer pour un rien…. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mond3imagiiner3.skyblog.com
lafiqua

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 05/03/2008
Age : 24
Localisation : dans mon monde

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: le destin me le dira

MessageSujet: Re: rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))   Mer 18 Fév - 20:19

Cette nuit là était "spéciale".
Non seulement Lafiqua s'était battu avec un shoujou mais en plus, il était tombé amoureux de la jeune chasseuse de vampires, Mirage Tatsuo, qu'il avait rencontré peu avant.
Cette nuit était également étrange.
Lafiqua avait été impuissant face au démon qui le hantait, ses canines le prouvaient mais, malgré tout, Mirage restait à ses côtés !

Le chasseur de vampires avait révélé son "identité" à la jeune femme, celle d'être un SEMI-VAMPIRE.
Mirage avait demandé:
"Lafiqua pourquoi as tu autant de haine à ton égard ? Je ne sais pas ce qui à bien pû se passer dans ta vie, mais aujourd'hui je suis persuadée d'une chose, tu n'es pas un être démoniaque, et même si il un côté de toi qui désire par dessus tout du sang, je sais que ce n'est pas ta faute. Je ne sais pas vraiment ce qui c'est passé tout à l'heure mais je sais que tu ne voulais pas me mordre..."
Il avait éludé la réponse en disant qu'il ne voulait pas la déranger plus longtemps et lui causer d'autres peurs. Il voulait simplement la protéger de lui même.

C'est ainsi qu'il était réparti, mais pour peu de temps... . Elle l'avait rattrapé en l'appelant:
"Lafiqua ! s'il te plaît attends moi !"
Elle attrapa son bras et le fit se retourner pour plonger son regard dans le sien.
Ce simple contact le fit interieurement, vaciller.
Son regard était si troublant !
Elle dit:
"Lafiqua, je sais que tu ne veux pas rester avec moi parce que tu as peur de redevenir comme tout à l'heure, mais s'il te plaît, ne me laisse pas seule, je n'ai..."

Des larmes commençèrent à innonder ses joues.

"Je n'ai plus envi de rester seule, tu te souviens avant que Gabriel n'arrive, je t'ai empêché de continuer ta route parce que je n'en peux plus d'être seule, je n'y arrive plus ! S'il te plait, passe le reste de la nuit avec moi !"

Ses yeux le suppliaient, ses larmes l'imploraient , mais il ne put que reculer d'un pas pour s'écarter d'elle, il ne devait plus l'approcher.
Elle baissa la tête, serra les poings et dit:

"Je suis désolée d'être aussi faible, désolée de pleurer pour un rien..."

Lafiqua ne savait plus quoi faire, Mirage pleurait devant lui et il était capable de la rassurer. Tout ce qu'il trouva à dire fut:

"Tout le monde a ses faiblesses..."

Peut être avait il était sec mais il avait raison, Mirage, lui,même Gabriel avait des faiblesses. Tout le monde en avait...même "ELLE"

*Je dois m'écarter d'elle si je ne veux pas la blesser, on ne sais jamais comment je peux réagir.*

"Mirage, tu n'es pas si faible que ça, regarde toi !
Certes tu pleures, et alors ?!
Tu es là, face à moi, en train de me demander de rester à tes côtés alors que tu sais ce que je suis !
Tu es en train de demander à un "vampire" de rester prés de toi alors que tu sais tous les risques que cela pourrait encourir !
Tu vois tes faiblesses mais pas ta force Mirage. J'admire ton courage mais...mais je ne peux rester à tes cotés..."

*J'espère qu'elle comprendra.*

Il sécha les larmes de Mirage d'une main infiniment douce et déposa un baiser sur sa joue.
Il se retourna et parti. Sauf que son coeur eut encore raison de lui.
Il revint sur ses pas, d'une démarche rapide et finit sa "course" en enlaçant la jeune chasseuse de vampires puis la serra fort contre lui, pour sentir sa présence à ses côtés. Elle risquait de ne pas comprendre mais peu importait, il était auprés d'elle et seul cela comptait.

"Connais tu les risques si j'accepte de rester àprés de toi ce soir ? Les connais tu réelement ?"

Elle devait les connaitre car elle savait fort bien ce qu'était un vampire. Il lui murmura:

"Je ne veux pas que tout ça se termine, je ne veux paspartir et oublier ce que j'éprouve pour toi en ce moment...je ne veux pas te laisser...Mirage, je t'aime..."

C'était trop tard, il l'avait dit. Les mots étaient sortis tout seul, c'était son coeur qui venait de parler, pour lui, pour ne pas qu'il se retrouve à bégayer lors de sa déclaration.

"Je ne sais pas si tu éprouve la même chose pour moi, c'est d'ailleurs peut être un peu tôt pour toi, mais je n'ai aucun doute sur mes sentiments, j'ai appris maints fois à les décrypter et je sais que je t'aime Mirage et ce jusqu'au crépuscule des temps.
Mirage, tu as déjà conqui mon coeur sans t'en être rendu compte et je voulais que tu le saches avant que l'on se sépare."

Il fit alors une chose que même lui n'aurait jamais osé faire si cela n'avait pas était son couer qui l'y poussait.
Il plongeat son regars dans celui de la jeune femme et l'embrassa...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage Tatsuo

avatar

Messages : 838
Date d'inscription : 11/12/2007
Age : 24
Localisation : là ou on ne m'attend pas !

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: ....avis au amatteur lol

MessageSujet: Re: rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))   Mar 3 Mar - 20:16



Les choses allaient un peu trop vite pour Mirage. Elle l’avait bien évidemment empêché de partir parce qu’elle ne voulait pas se retrouver toute seule, elle s’était ensuite mise à pleurer parce qu’elle savait qu’elle était faible, elle s’en voulait à elle même de ne pas supporter la solitude, après tout, peut être vivrait elle toujours ainsi ???
Chose peu probable lorsqu’on l’on sait la suite des évènements…

Elle l’avait donc empêché de continuer son chemin et s’était excusé, Lafiqua avait alors eu pour seule réponse « Tout le monde à ses faiblesses… »
D’un certain côté c’était vrai mais Mirage ne fut pas vraiment convaincu par cette phrase, elle pleurait pour rien et ça la désolait. Elle ne voulait pas l’embêter, lui qui l’avait aidé, ou même sauvé de Gabriel, lui qui avait été si gentil envers elle alors qu’elle l’avait empêché de faire sa ronde habituelle, elle ne voulait surtout pas l’importuner…

Mais Lafiqua ne s’arrêta pas lui, il lui dit quelque chose qui lui remonta le moral, il lui disait qu’elle n’était pas si faible et que même si elle pleurait, elle demandait à un vampire de rester à ses cotés.
Il lui dit qu’elle ne voyait que ses faiblesses et pas sa force, ceci lui remonta énormément le moral, ainsi donc Lafiqua voyait en elle bien plus qu’une jeune fille faible qui ne fait que pleurer parce qu’elle ne veut pas être seule ??!!!!
Un immense sourire apparut sur ses lèvres, et le chasseur de vampires sécha les larmes qui coulaient sur sa joue et déposa un baiser sur sa joue.
La jeune fille devint rouge et heureusement (ou malheureusement ??) Lafiqua ne le vit pas car il se retourna et parti.
Ayant compris qu’il ne resterait pas avec elle, elle ne bougea et ne tenta pas de l’empêcher une nouvelle fois de partir…
Et de toute manière, cela n’aurait servi à rien car Lafiqua revint sur ses pas pour la prendre dans ses bras.
Pourquoi agir ainsi ?
Mystère !
Mirage ne le découvrit que plus tard.
Mais elle profita tout de même de cette marque d’affection et de ce contact humain, contact qui rare pour elle.

Ensuite il lui demanda si elle connaissait les risques si il restait avec elle. Bien sûr qu’elle les connaissait mais son envi de compagnie était bien plus fort que sa peur !
D’un air déterminé pour lui prouvait qu’elle connaissait les risques et pour qu’il ne parte pas en croyant qu’elle ne les connaissait pas ou bien qu’elle avait peur, elle regarda le jeune homme et lui répondit :

« Ne t’en fais pas, je les connais et je ne me laisserais pas faire….mais je sais que tu ne me fera pas de mal… »

Ensuite Lafiqua lui révéla une chose que la jeune fille avait soupçonné mais qu’elle était loin de penser que c’était vrai ; il lui explique qu’il ne voulait pas que tout ce termine, qu’il ne voulait pas partir et oublier ce qu’il éprouvait pour elle. Et ce qu’il éprouvait pour elle n’était rien d’autre que de l’AMOUR !!!!
La chasseuse de vampires n’en croyait pas ses oreilles, comment cela était possible ?????!!!!
Elle, une quelconque jeune fille ???
Il lui dit ensuite à quel point il l’aimait, qu’il ne savait pas si elle éprouvait le même sentiment pour lui, que peut être c’était un peu trop tôt, chose que Mirage trouvait tout à fait vrai….
Il lui dit que si il venait de lui avouer ces sentiments maintenant, c’était parce qu’il voulait qu’elle le sache avant qu’il parte.
Il comptait donc bel et bien partir…
Les pensées se bousculaient dans sa tête, si bien qu’elle ne s’aperçut qu’au dernier moment que Lafiqua l’embrassait !
Elle ne fit aucun mouvement brusque, elle se laissa faire parce qu’elle était surprise mais quand elle eut repris ses esprits, elle détourna la tête, mettant ainsi fin au baiser

Sans oser le regarder dans les yeux, elle se détacha lentement de lui pour lui dire tendrement :

« Lafiqua….je crois en effet qu’il est un peu tôt pour dire si je t’aime ou non, mais… »

Les derniers mots de sa phrase ne voulaient pas sortir, elle ne savait pas exactement ce qu’elle voulait dire. Elle hésita donc encore quelques secondes avant de se jeter dans ses bras et de lui dire :

« Merci Lafiqua, merci de tenir à moi…. »

C’était certainement le plus beau jour de sa vie, quelqu’un venait de lui dire qu’il l’aimait, quelqu’un tenait à elle, elle qui hier encore était seule au monde dans cette ville de vampires, elle qui n’avait aucun ami, plus de famille, plus rien à part une maison….

Elle se détacha de lui et put enfin le regarder dans les yeux. Elle se sentit devenir rouge, mais ne détourna pas les yeux. Elle ouvrit la bouche pour parler mais aucun son ne sortit, de tout manière elle ne savait pas quoi dire…
Soudain elle pensa à une phrase qu’avait dit Lafiqua : « Je voulais que tu le saches avant que l’on se sépare. »
Et là elle sut quoi dire :

« Alors…maintenant tu vas…tu vas partir ? »

Bien sûr si il désirait réellement partir, elle ne pouvait plus l’en empêcher, mais si il partait, elle le reverrait, ça c’était certain parce que….

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mond3imagiiner3.skyblog.com
lafiqua

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 05/03/2008
Age : 24
Localisation : dans mon monde

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: le destin me le dira

MessageSujet: Re: rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))   Dim 29 Mar - 16:32

Son démon puis son coeur vaient, l'un après l'autre, pris posséssion de ses gestes, de sa voix et de son corps.

Il avait enlacé Mirage et lui avait demandé si elle connaissait les risques qu'elle encouraient s'il restait à ses cotés et elle avait donné pour réponse:

« Ne t’en fais pas, je les connais et je ne me laisserais pas faire….mais je sais que tu ne me fera pas de mal… »

Comment pouvait elle en être si sûre, aprés tout, son coté vampire pouvait refaire surface et la mordre, malgrés ça, elle n'avait pas peur !
Il lui avait révélé ses sentiments et un élan d'amour l'avait pousséà l'embrasser.
Peut être étais-ce une erreur...

Elle tourna la tête, mettant ainsi fin au baiser, elle ne releva pas les yeux et se détacha de lui, la chasseur de vampires ne fit rien contre, c'était son choix, il ne devait pas l'y obliger.
Elle dit tendrement:

« Lafiqua….je crois en effet qu’il est un peu tôt pour dire si je t’aime ou non, mais… »

Sa phrase resta en suspend, les espoirs de Lafiqua s'échappaient, elle n'avait pas eu "le coup de foudre" comme lui, il l'amait en vain.
Il recula d'un pas et baissa la tête, c'était un idiot, jamais il n'aurait dû le dire, jamais il n'aurait dû venir ici, dans l'allée des cerisiers, jamais tout cela ne se serais passé.

*Mais je ne l'aurais pas rencontré, je ne l'aurais peut être jamais vu et mon coeur aurait encore était en otage avec cette shoujou...mais elle est morte et je me dois de l'ouvlier.
Mirage la surpasse, elle au moins ne tentera pas de me mordre...*

La jeune femme se jetta dans ses bras, ce qui l'interrompi dans ses pensées.
Pourquoi agissait elle ainsi .

« Merci Lafiqua, merci de tenir à moi…. »

Il ne comprenait plus rien, pourquoi se jetter dans ses bras et le remercier de l'amour qu'il lui portait ?
Il ne savait plus quoi faire, il était pour la première ( ou seconde fois) perdu.

Elle s'écarta de lui et le regarda dans les yeux, elle rougit, ouvrit la bouche pour parler mais ne dit rien. Finalement elle demanda:

« Alors…maintenant tu vas…tu vas partir ? »

Effectivement, il voulait la laisser pour laprotéger de lui malgrés qu'elle n'ai pas peur, mais quelque chose le retenait, peut être étaix-ce les yeux de la jeune femme ?

*Une seule phrase de toi me retiendrai, mon coeur t'appartient, je suis ton esclave, fais de moi ce que tu veux, je t'aime déjà tant Mirage, ne me repousse pas.*

Il ne restait que quelques heures avant l'aube, la lune déclinait lentement mais sa lueur les éclairait toujours faiblement.

"Je préfère partir avant le levé du soleil, sinon je risque de payer le fruit de mes erreurs...
Il reste quelques heures, veux tu que je te racompagne chez toi avant ?"

Bien évidemment, si elle refusait, il pourrait toujours retourné chez lui mais il préferait la savoir en sécurité au lieu de la laisser seule dans une allée ou peu avant un shoujou y rôdait.

"Ou alors, si tu le souhaite, je passe les quelques dernières heures avec toi, seulement, il faudra bien qu'un jour on se sépare. Mais on pourra se revoir si tu veux ?
...plus tard..."

Il ne savait plus quoi dire, son coeur cognait dans sa poitrine, tellement fort qu'il crut qu'il allait exploser.
Il n'arrivait plus à soutenir le regard de Mirage, son coeur continuait de battre la chamade, ses mains étaient moites et il eut soudain trés chaud.
Mais pourquoi devait ilêtre ainsi à cause d'un simple sentiment ?!
Un silence pesa, mais la jeune chasseuse de vampires le rompit de sa voix chantante.
Cela ne fit qu'accelerer les battements de son coeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage Tatsuo

avatar

Messages : 838
Date d'inscription : 11/12/2007
Age : 24
Localisation : là ou on ne m'attend pas !

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: ....avis au amatteur lol

MessageSujet: Re: rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))   Lun 30 Mar - 15:44

Les choses avaient changé depuis peu, de la peur à l'amour, les sentiments de la jeune fille changeaient.
Lafiqua avait dit à Mirage qu'il l'aimait, Mirage n'avait alors pas sut comment réagir, bien sûr qu'elle aimait Lafiqua, mais il était trop tôt pour elle, elle voulait être sûre de ne pas se tromper, ne pas faire d'erreur et puis elle avait peur...

Et tout cela, elle l'avait dit à Lafiqua, pour ne pas le blesser, pour ne pas le decevoir...
Elle lui avait alors demandé si il comptait rester encore un peu avec elle.
Bien sûr elle comprendrait si il refusait, mais elle voulait qu'il reste avec elle. En sa compagnie elle se sentait bien, elle était rassurée et il lui donnait confiance en elle !

Lafiqua était le premier homme qu'elle rencontrait qui lui disait qu'elle n'était pas faible, mai surtout le premier qui lui disait qu'il l'aimait alors qu'il ne la connaissait que depuis quelques heures...
Son premier petit ami lui avait déclaré sa flammeau bout d'un long moment, c'est pourquoi Mirage était fascinée par le courage de Lafiqua, il avait trouvé le courage de lui dire qu'il l'aimait et la jeune fille trouvait cela remarquable !

Mais là n'était pas la question, la vraie question était de savoir si Lafiqua allait rester avec elle...
Et la réponse fut qu'il preferait partir avant le levé du soleil parce qu'il risquait de payer le fruit de ses erreurs.
Mais en tout homme galant qu'il était il lui proposa de la raccompagner chez elle.
Ensuite il lui demanda si elle preferait paser les dernières heures en sa compagnie en lui disant que quoi qu'il arrive ils devraient se séparer.
Puis il lui demanda si elle voulait bien le revoir...
Question qui semblait, selon Mirage, sortir d'un rêve.
Bien sur qu'elle souhaitait le revoir !
Mais avant de montrer sa joie, elle préferait répondre a sa première question:

"Je ne voudrais pas t'embêter, si tu souhaite être chez toi avant le levé du soleil, je ne te retiendrais pas...surtout si on se revoit aprés..."

Cette phrase terminée elle le regarda et lui sourit:

"Et j'adorais que tu me raccompagne...si toute fois ça ne te derange vraiment pas..."

Puis une phrase que Lafiqua avait dit la fit redescendre du petit nuage sur lequel elle était montée lorsque Lafiqua lui avait demandé si elle souhaitait le revoir:
"...je risque de payer le fruit de mes erreurs..."
Mais de quelles erreurs parlait il ?

Lafiqua avait l'air d'avoir beaucoup souffert dans sa vie, et Mirage ne voulait en aucun cas se mêler de ce qui ne la regardait pas.
Elle respectait ses secrets même si elle était intriguée...

La jeune fille regarda Lafiqua et recommença à avancer, depuis qu'il s'était évanouï, ils n'avaient pas fait un pas, c'est pourquoi Mirage craignait d'avancer. Elle avait peur qu'un nouveau malheur ne les frappe.
Mais elle avait pris en compte la demande du jeune homme: celle d'être rentré avant le levé du soleil.
C'est alors qu'une question saisit la chasseuse de vampires. Malgrès sa nature de semi-vampire, pouvait il voir le soleil ?
Avait il la chance de supporter les rayons de ce magnifique astre ou bien etait-ce son cotê vampire qui avait pris le dessus à ce niveau ?
Prenant donc sur elle même, et tout en continuant de marcher, elle demanda:

"Pardon de poser cette question...mais même si...même si tu es à moitié vampire, est-ce que tu peux sortir en pleine journée ?
Enfin, je veux dire est-ce que tu crains le soleil comme les vampires ?"

Elle attendit donc sa réponse, mais se rendant compte de l'indiscrétion de sa question, elle se dapêcha de répliquer:

"Ne réponds pas !...Ma question est indiscrète et je n'avais pas à la poser, ça ne me regarde pas..."

Ayant peur d'énerver le jeune homme avec ses excuses, elle ne dit pas pardon, même si ce n'était pas l'envie qui lui manquait.
De peur d'importuner une seconde fois Lafiqua, et parce qu'elle n'avait rien à dire de plus. Elle se contenta d'attendre que Lafiqua parle. Ce qui ne fut pas long...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mond3imagiiner3.skyblog.com
lafiqua

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 05/03/2008
Age : 24
Localisation : dans mon monde

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: le destin me le dira

MessageSujet: Re: rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))   Jeu 7 Mai - 20:21

L'amour...ah l'amour...n'est ce pas cette chose étrange mais envoutante ? n'est-ce pas ce sentiment que personne n'a jamais compris, venait de soudainement frapper le coeur de Lafiqua...
La présence de cette femme, sa voix, ses yeux, sa bouche, tout lui était sublime...mais...elle le repoussait...pauvre chasseur de vampires...

Mirage répondit à ses questions, sa voix faisait accélérer, de plus belle, les batements du coeur de Lafiqua. Elle dit qu'elle ne voulait pas l'embêter s'il souhaiter rentrer chez lui avant que le soleil ne le surprène, elle ne le retiendrait pas puisqu'ils allaient certainement se revoir.
Leurs yeux s'accrochèrent et le semi-vampire reussi a les soutenir malgrès la gène qu'elle lui occasionnait. La jeune femme sourit et poursuivit:
"Et j'adorerais que tu me raccompmagne, si toute fois ça ne te dérange vraiment pas..."

La jeune femme se remit à marcher et il l'accompagna, s'incronisant sa vitesse à la sienne. Il n'osa pas parler, pour deux raisons: la permière étant que le silence entre eux n'était pas gênant mais plutôt réconfortant, la seconde était la difficulté qu'il éprouvait à parler avec ses crocs...il n'avait pas prit l'habitude et se blaissait encore souvent...mais ce n'était que temporaire avec la lumière du jour, cela partirait avec la douleur.

Soudain, la chasseuse de vampires posa une question des plus déconcertante, elle était décidément trés curieuse !
"Pardon de poser cette question...mais même si...même si tu es à moitié vampire, est-ce que tu peux sortir en pleine journée ? Enfin je veux dire est-ce que tu craints le soleil comme les vampires ?"

*Pourquoi pose t-elle cette question ? Est-ce si curieux d'être un semi-vampire ?*

Il S'apprêta à répondre lorsqu'elle répliqua vivement:
"Ne réponds pas !...ma question est indiscrète et je n'avais pas à la poser ça ne me regarde pas..."

*Etrange...*

Il ne sut quoi faire, mais si Mirage avait posé cette question si spontanément c'était peut être parce qu'elle voulait vraiment savoir si cet astre lumineux causait des ravages envers lui. Alors il décida de répondre, même si elle avait demandé le contraire

"C'est tout à ton honneur de vouloir savoir des choses comme celle là, je ne trouva pas que cela soit indiscret, tu te poses juste des questions à mon sujet et c'est normal que je puisse y répondre...je peux sortir en pleine journée, je ne craints pas le soleil "autant" que les vampires. Bien sûr je ne pourrais pas jouer au lézard et rester exposé tout le jour, mais la majeur partit du temps oui. Seul mes yeux en souffre..."

Il ne voulut pas lui dire ce qu'il devait endurer tous les matins pour faire "disparaître" le démon qui était en lui, il ne voulait pas l'inquiéter pour rien. Il cacha donc un morçeau de la vérité pour le bien dela jeune femme...

"Si tu as d'autres questions je t'en pris, poses les, ainsi je pourrais appaiser ta curiosité pour que tu ne puisse pas t'inquiéter de ma nature de vampire."

Puis il murmurra:

"De toute façon, comme tu l'as déjà dit, je ne pourrais jamais te faire de mal..."

*Comme je n'ai jamais put lui faire du mal...Elle qui était tout pour moi...elle qui a sombré sans moi...à cause de moi....pour moi...*

Cette fatalité lui apparut soudainement alors qu'il revoyait le combt contre les vampires.
Il était en proie avec une shoujou aux cheveux d'argents, les autres chasseurs se battaient aussi duremet et elle était a ses côtés, se battant avec la même rage que lui. Alors que ses flancs était à découvert et qu'un vampire s'en soit apperçu, elle s'était interposée entre sa lame et son bien aimé malheureusement elle avait sous éstimé sa rapidité et avait trépassée dans un flot de sang.
Il n'avait put la rejoindre, ses "collègues" l'emmenaient loin d'elle...mais il revoyait sa shoujou tomber lentement comme si le temps lui même s'était arrêter, les bruits s'estompant poutr laisser place au silence.
Elle l'avait protégé au prix de sa vie !
Pourquoi est-ce que les autres chasseurs l'avaient retenu ? Pourquoi l'avaient ils empêcher de la rejoindre ?
Pourquoi...
Puis ses images se dissipèrent et le visage de sa soeur lui apparut, elle aussi éait morte pour le protéger, elle aussi s'était sacrifiée pour le laisser vivre. A croire qu'il était maudit !
Elles étaient tout pour lui et maintenant son coeur s'accordait le pouvoir d'en aimer une autre ?!
Allait elle aussi finir comme les précédentes ?
Non, jamais, il ferait tout, cette fois ci , pour que cela n'arrive jamais, il devait la protéger et ce au prix de sa propre vie s'il le fallait.
Car sa vie était bien peu comparé à celle d'une jeune chasseuse tel que Mirage Tatsuo.

Ses yeux s'embuèrent de larmes mais aucune ne dépassa ses paupières, il saisit délicatement la main de Mirage et dit:

"Promet moi de ne jamais agir avant d'avoir murement réfléchi aux conséquences de l'acte à comettre. Promet le moi..."

Elles risquait de ne pas comprendre, aprés tout, elle ne connaissait pas son histoire, mais si seulement elle pouvait imaginer pourquoi cela lui éviterait de tout raconter. Mais si elle les demandait, Lafiqua pourrait toujours éclaircir quelques points, suffisemment pour qu'elle comprenne.
Mais maintenant, seul sa réponse comptait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage Tatsuo

avatar

Messages : 838
Date d'inscription : 11/12/2007
Age : 24
Localisation : là ou on ne m'attend pas !

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: ....avis au amatteur lol

MessageSujet: Re: rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))   Jeu 21 Mai - 16:42

Quel cruche alors !
Elle venait de poser une question indiscrète, et ça, juste parce qu'elle était curieuse. Pourtant elle savait que la curiosié était un vilain défaut, mais elle l'avait quand même posé. Heureusement Mirage avait reussi à l'empêcher de répondre, car cela ne la regardait pas et elle avait peur qu'il la trouve indiscrète
Le silence continua et la jeune fille ne dit rien, elle n'avait rien de plus à ajouter. Ils marchèrent en silence quelques secondes quand soudain Lafique dit que c'était tou a son honneur de vouloir savoir ce genre de choses, il ne trouvait pas la question indiscrète à la grande satisfaction de la jeune fille.
Il reprit donc en lui expliquant qu'il pouvait sortir en pleine journée, qu'il ne craiganit pas le soleil autant que les vampires mais même si il pouvait vivre le jour, il ne pouvait pas faire le "lezard" comme il le disait. Cette expression fit sourire Mirage, elle ne l'avait jamais entendu et elle trouvait ça plutôt....marrant...
Il ajouta que seul ses yeux souffraient du soleil. Elle trouvait aimable de sa part d'avoir réponduà cette question, n'importe qui d'autre lui aurait dit "Ce n'est pas tes affaires !", même lui aurait put choisir de ne pas répondre, mais il l'avait fait et elle lui en était reconnaissante, c'est pourquoi elle répondit:

"Merci d'avoir répondu...je ne voulais pas poser de questions aussi personnel mais je n'ai aps 'pesé" mes mots avant de les dire..."

Il continua ensuite:"Si tu as d'autres questions je t'en pris, pose les, ainsi je pourrais appaiser ta curiosité pour que tu ne puisse pas t'inquiéter de ma nature de vampires."

Sa voix baissa d'un ton:
"De toute façon, comme tu l'as déjà dit, je ne pourrais jamais te faire de mal..."

Elle ne sut quoi répondre, c'était la permière fois qu'elle vivait ce genre de situation. La permière fois de sa vie qu'elle avait été avec quelqu'un, c'était pas par amour, mais pas desespoir, parce que pour la première fois e sa vie, on s'était occupée d'elle, on l'avait "aimé" pour ce qu'elle était, ça avait été nouveau. C'est pourquoi elle était restée avec "lui", tout ça pour finalement s'appercevoir qu'"il" n'avait jamais tenu à elle. Au final Lafiqua était la première personne qui lui disait qu'il l'aimait et qu'il ne pourrait jamais lui faire de mal.
Elle se demandait pourquoi il l'aimait, elle ne voyait pas ce qu'elle avait d'exeptionnel, elle était curieuse, timide, faible et maladroite....L'amour est vraiment quelque chose d'étrange. Elle, elle ne savait pas si elle l'aimait, il était vrai qu'elle voyait beaucoups de quelités en lui, mais il était trop tôt pour qu'elle puisse dire qu'elle l'aimait, elle voulait prendre le temps de bien le connaître pour ne pas faire d'erreur comme la première fois...

Sentant qu'elle devait répondre à la dernière phrase du chasseur de vampires elle dit:

"Merci...mais je ne te poserais plus de question aussi personnel, tu es peut être un demi-vampire et je ne veux rien savoir d'autre pour l'instant...ce sera a toi de décider si tu veux m'en parler..."

Elle regarda et vit qu'il avait les larmes aux yeux, si elle les voyait c'était parce que les yeux de Lafiqua brillaient. Elle crut alors qu'elle avait dit quelque chose qu'il ne fallait pas, elle avait peur d'avoir fait une gaffe.
Il se retourna vers elle, et lui prit les mains avant de dire:
"Promet moi de ne jamais agir avant d'avoir d'avoir murement réfléchit aux conséquences de l'acte a commetre. Promet le moi..."
Elle fronça les sourcils, en se demandant pourquoi il voulait qu'elle lui promette une telle chose, certainement qu'il devait avoir ses raisons, et comme elle était bien décidée a attendre qu'il lui dise de son plein grés son passé, car elle le savait, baucoup de personnes vivant dans cette ville n'avait pas un passé extrêmement joyeux...
Elle le regarda d'un air compatissanr et lui répondit:

"Je te promet que je ferais de mon mieux pour ne pas faire de bêtises..."

Mirage grimaça, avec elle c'était plutôt mal barré, douée comme elle était, mais en même temps il semblait si sérieux qu'elle ferait tou pour ne pas faire de bêtises ou de choses qu'elle regretterait...même si c'était déjà fait...
Puis elle voulut que Lafique lui fasse le même genre de promesse, elle savait qu'ils s'étaient dit qu'ils ne parleraient plus de ça pendant cette soirée, mais peu importe, elle voulait quand même qu'il promette.

"Mais en retour, tu dois me promettre de faire attention lors de ton combat avec Gabriel, que tu ne tenteras rien qui mettra ta vie en danger."

Elle espérait sincèrement qu'il accepte de tenir cette promesse, mais elle ne doutait. En fait ce qu'elle espérait surtout c'est qu'il refuse le combat avec Gabriel, mais ça, c'était impossible.

Elle regarda Lafique et se dit qu'il fallait faire quelque chose contre ses larmes, elle ne connaissait pas les causes de ses larmes, mais elle ne les lui demanderait pas, c'est lu qui déciderait de lui en parler ou non.

"Lafiqua, s'il te plait ne pleures plus, je ne sais pas pourquoi tu es triste, mais si sa a un rapport avec ton passé, si c'est le cas il faut que tu te dises qu'il ne sert plus à rien d'avoir des regrets et de se trouner vers son passé. Si c'est un être chère que tu as perdu, dis toi que de là ou il est, il te regarde et veuille sur toi, un jour quand ton heure viendra tu les retrouvera. Si je te dis tout ça, c'est parce que pendant plusieurs années je n'ai fait que me tourner vers le passé et ça ne m'a rien apporté de plus, il faut avancer et pas reculer. Tu verras les choses vont s'arranger, elles s'arrangent toujours..."

OUa, c'était la première fois qu'elle parlait autant, mais c'était parce qu'elle aimait consoler les personnes trsites, elle ne supportait pas que des personnes pleurent, voir quelqu'un pleurer faisait naître en elle un sentiment protecteur. Elle espérait que sa longue tirade le rassure et le console.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mond3imagiiner3.skyblog.com
lafiqua

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 05/03/2008
Age : 24
Localisation : dans mon monde

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: le destin me le dira

MessageSujet: Re: rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))   Sam 12 Sep - 13:45

Ah cette nuit ! elle était splendide malgrés que la lune ne soit pas ronde et éclaire peu cette allée...
Le peu de rayon qu'elle envoyait suffisait a illuminer une personne sublime, d'une grande beauté de corps et d'âme: Mirage...

Lafique ne savaiy pas pourquoi il l'aimais déjà tant, ni pourquoi il lui avait dit mais il était sur d'une chose ; c'était que grace a cette jeune chasseuse, il serait libéré de ces fantomes.

Malgrés tout, pour l'instant, ses souvenirs le hantaient toujours.
Ses yeux s'embuaient au fur et a mesure qu'il y pensait et quand il demanda a la jeune femme de lui promettre de ne pas faire d'erreur, il se sentit faible...trés faible...

Mais peu importait, il fallait qu'elle soit en sécurité et qu'elle ne tente rien pour le protéger.

Un grand soulagement s'empara de lui lorsqu'elle le lui promis. Il esquissa un fin sourire et lacha les mains de la jeune femme. Il allait la remercier lorsqu'elle dit a son tour:
"Mais en retour, tu dois me promettre de faire attention lors de ton combat avec Gabriel, que tu ne tenteras rien qui mettra ta vie en danger."

Les yeux toujours brillants de larmes, il sussura:

"Ne t'en fait pas pour moi, si ce shoujou veux toujours me combattre, ce qui je pense le sera...je ferais en sorte de ne pas me retrouver à l'hôpital.
Mais ces êtres sont imprévisibles alors je ne peut rien te garantir...saches seulement que je ferais mon possible pour contenir ma colère et ne pas le provoquer une seconde fois..."

*Imprévisible oui, c'est un mot qui va bien à ces sangs-purs...*

Une larme passa enfin sa paupière et roula doucement sur sa joue...
C'était ce qu'il redoutait, mais pourquoi fallait-l qu'il se mette à penser à "elle" ce soir !
Peut être parce que la constellation du dragon brillait au dessus de sa tête ?
Il ferma les yeux et se dit, intérieurement, qu'il était un pauvre imbécile et:

*...un idiot, un...un...(soupir) un semi-vampire...mais pourquoi à t-elle voulut m'engendrer cette nuit là et...qui va finalement me donner la vie éternelle ?*

Cela ne tenait qu'a lui de choisir, aprés tout Elliane était morte et sa vie entre deux mondes lui devenait insupportable. Il fallait en finir, vite et la meilleure façon qu'il soit était de mourir une fois pour toute...

La douce voix de Mirage l'intérompit dans ses pensées:
Elle lui demandait de ne plus pleurer, qu'elle ne savait pas pourquoi il était triste mais si c'était a cause de son passé il ne fallait pas avoir de regret et ne plus regarder en arrière:[...]si c'est un être chère que tu as perdu[...]"

Son coeur et son âme lui crièrent un nom, un seul qu'il avait tant prononcé, il murmurra:

"Elliane..."

Il n'écouta plus ce qui lui disait Mirage, ces paroles si réconfortantes lui étaient un supplice, elles ne faisaient qu'entailler de plus belle son être déjà déchiré de toute part...

Ses larmes ruisselaient en silence sur son visage, traçant de fin sillon argentés sur sa peau d'ivoire...
"[...]il faut avancer et pas reculer. Tu verras, les choses vont s'arranger, elles s'arrangent toujours..."
Ces dernières paroles firent naitre une toute nouvelle idée dans l'esprit du chasseur aux cheveux d'ébènes.
Tout en ressuyant ses larmes il ne put s'empêcher de dire:

"Gabriel...lui seul..."

Il porta sa main sur son cou et caressa sa fine cicatrice (qui jusque là était cachée par le col de sa veste).

*Oui, lui seul pourrait m'aider...il pourrait...*

Son regard se reporta sur Mirage...elle ne comprendrait pas, il fallait qu'il lui fasse peur...pour qu'elle ne veuille plus le revoir. plus jamais...pas aprés ce qu'il comptait faire...jamais ils ne devraient se revoir...jamais.

Ses yeux reprirent la couleur du sang et ses canines (déjà grandes) prirent encore quelques milimètres.
Un sourire ssadique se dessina sur ses lèvres et il regarda la jeune chasseuse avec envie...son plan devait absolument marcher...
Il saisit la jeune femme (à la taille et au coude) avec brutalité, et à une vitesse inimaginable, la plaqua contre l'abre le plus proche.
Le sang qui bouillait dans ses veines décuplait sa force.

Il colla son corps contre le sien (un peu trop pret !) et fit glisser sa main sur la hanche de la jeune femme.
Il ressortit ses crocs et frolla le cou, trop frêle de celle ci...

Ce qu'il faisait le révulsait mais c'était le meilleur moyen pour qu'elle le haïsse...

Malheureusement il ne pouvait pas faire plus, il refusait de lui faire plus d'affront.

"N'essai pas de me suivre, il risquerait de t'arriver malheur..."

*Bien, une bonne étape de faite...*

Lafiqua s'éloigna d'elle et se mit a courir, ses forces le quittaient,...l'aube pointait...

Il ne pouvait tout simplement pas la quitter ainsi....

Lorsqu'il se retourna c'était pour la coir une dernière fois...ce qu'il vit le désapointa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage Tatsuo

avatar

Messages : 838
Date d'inscription : 11/12/2007
Age : 24
Localisation : là ou on ne m'attend pas !

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: ....avis au amatteur lol

MessageSujet: Re: rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))   Lun 14 Sep - 20:27

"Ne t'en fait pas pour moi, si ce shoujou veux toujours me combattre, ce qui je pense le sera...je ferais en sorte de ne pas me retrouver à l'hôpital.
Mais ces êtres sont imprévisibles alors je ne peut rien te garantir...saches seulement que je ferais mon possible pour contenir ma colère et ne pas le provoquer une seconde fois..."

Mirage ne dit rien, pour une raison qu'elle ignorait, elle ne croyait pas en ces paroles, le double sens de sa phrase "je ferais en sorte de ne pas me retrouver a l'hopitale" ne lui disait rien qui vaille. Mais elle se contenta simplement de faire une grimace. Aprés tout, quel pouvoir de disuasion avait elle sur lui ?
L'amour ?
Nan, elle ne pensait pas que cela marcherait, il était encore trop tot pour qu'il l'aime à ce point...
C'est alors qu'elle avait vu une larme couler. Elle avait donc tenté de le consoler, mais visiblement cela ne faisait qu'empirer es choses. Et pendant qu'elle lui parlait, elle crut l'entendre murmurrer un prénom, mais elle n'en était pas bien sûre...
Elle avait quand même voulut terminer sa phrase et quand ce fut fait, il dit:
"Gabriel...lui seul..."

Puis il toucha son cou et Mirage comprit qu'il touchait sa cicatrice...mais...pourquoi ?
Qu'elles pensées lui traversaient l'esprit ?
Elle ne le sut pas. Ce qu'elle vit en revanche l'aida un peu plus à comprendre, les yeux de Lafiqua redevinrent rouges de sang, il lui sembla que ses canines grandirent encore un peu, puis un sourire à glacer le sang apparut sur ses lèvres exsangues.
Le regard du "semi-vampire" la petrifia, il lui semblait qu'il voulait la dévorer...
Quand elle comprit ceci, elle fit un pas en arrière en tournant la tête de gauche a droite.
Cela ne se pouvait pas !
Avant qu'elle n'ai put réagir, Lafiqua la prit par le coude et par la taille violemment, il la plaqua contre un arbre, il se colla à elle et à ce moment, Mirage eut peur.
Il descendit ses mains sur ses hanches, elle sentit ensuite ses crocs froller son cou, et par reflexes commença a sortir son pistolet anti-vampires. Mais à peine eut elle sa main posée sur l'arme qu'il dit:
"N'essai pas de me suivre, il risquerait de t'arriver malheur..."

Elle ne croyait pas vraiment en ces paroles, mais le simple fait de sentir ses crocs contre son cou la dissuada de répliquer.

Il s'éloigna et commença a courir. Il était inutile de tenter de le rattraper et elle le savait, de plus, elle sentait qu'elle allait de nouveau se retrouver seule et elle avait l'impression que "tout" recommencait:
Une rencontre, un sentiment, une "trahison" et...un mort ???
C'est alors qu'elle se souvint de cette nuit ou elle avait tout perdu et ou elle s'était retrouvée seule...
Elle s'efondra et tomba à genoux, mit son visage entre ses mains et pleura à chaudes larmes. Quand elle n'entendit plus les pas du chasseur, elle releva la tête et fut surprise de le voir retourné, elle pensait qu'il était parti.
Elle le regarda dans les yeux. Son visage était trempé de larmes et ses yeux rougis.
Elle ne voulait pas qu'il la voit dans cet état, elle se sentait pathétique ainsi...

C'est dans un ultime effort qu'elle reussi a dire:

"Vas t'en Lafiqua !
Je ne veux pas que tu le vois dans cet état...
Pars..puisque c'est ce que tu veux, ne te souci pas de moi...je ne te retiendrais plus..."

Son chagrin diminué, elle se releva en s'appuyant contre l'arbre. Elle trembalit mais elle ne s'en souciait pas. Quel importance ?

Elle prit son collier et le regarda, c'était le sel souvenir de ces parents...
Aprés un silence de quelques secondes, elle regarda Lafiqua qui était toujours là et dit:

"C'est bete, je m'étais jurée de ne plus pleurer. Je m'étais jurée de ne plus m'éfondrer comme ça, c'est vrai, pourquoi je suis si faible ?"

Elle retenait (ou essayait) de retenir ses larmes, mais certaines coulaient malgrés elle en silence, quand elle prit conscience de son état, elle ressuya ses larmes avec sa manche, releva la tête et regarda Lafiqua dans les yeux.
Pourquoi ne partait il pas ?

Elle commença à prendre peur, pourtant une parite d'elle même lui disait qu'elle n'avait rien a craindre, mais elle s'était déjà trompée et son erreur lui avait couté cher...
C'est pourquoi elle sortit son arme et la pointa sur Lafiqua qui ne partait toujours pas.

Maintenant elle tremblait de plus belle. Elle haleta:

"Je...je suis désolée Lafiqua mais...mais je ne sais pas qui tu es !!!!
Je...je n'arrive pas a comprendre..."

Elle se remit a pleurer:

"J'espère qye tu me pardonnera mais...j'ai déjà fait une erreur, je ne ties pas a en faire une deuxième..."

Elle n'était pas vraiment consciente dans ce qu'elle faisait, mais la peur, la fatigue, la peine et la douleur lui dictait ce comportement.

Pendant un moment, quand elle prenait conscience de son geste, elle songeait à retourner l'arme contre elle, mais elle ne le fit pas, elle preferait attendre les explications de Lafiqua...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mond3imagiiner3.skyblog.com
lafiqua

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 05/03/2008
Age : 24
Localisation : dans mon monde

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: le destin me le dira

MessageSujet: Re: rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))   Jeu 31 Déc - 14:25

Tout était allé trop rapidement....
Il n'avait pas reflechi aux conséquences...
Troup lourdes, trop tristes, trop ! tout simplement....

Elle était la, si fragile, à genoux en train de pleurer, seul sous ce cerisier...si frêle...
Mirage releva la tête e accrocha le regard du chasseur. Elle lui cria de partir puisque c'est ce qu'il voulait, de ne pas la voir dans cet etat, elle ne le retiendrais pas...

Il ne bougea pas.

La jeune chasseuse se releva et s'appuya à l'arbre "de la bonne education".
Ses yeux de vampire lui donnaient tous les details, elle tremblait, sa peau de satin mouillait de ses larmes, se mains tenaient quelque chose...un pendentif ?!
Elle se tourna vers lui:

"C'est bete, je m'étais jurée de ne plus pleurer. Je m'étais jurée de ne plus m'éfondrer comme ça, c'est vrai, pourquoi je suis si faible ?"

Elle essuya ses larmes et le regarda droit dans les yeux, de si jolies yeux....

*tu n'es pas faible Mirage....*

Il ne bougeait toujours pas.

Soudain elle sorti son arme et le braqua sur lui....il ne bougeait pas.
Elle tremblait....

"Je...je suis désolée Lafiqua mais...mais je ne sais pas qui tu es !!!!
Je...je n'arrive pas a comprendre..."


Des larmes glissèrent sur ses joues.

"J'espère qye tu me pardonnera mais...j'ai déjà fait une erreur, je ne ties pas a en faire une deuxième..."

Lafiqua ne savait pas si elle était vraiment capable de tirer ou non, mais il ne put s'empêcher de penser:

*Vises le coeur...*

Il sut au moment ou il sonda son ame, son coeur et son esprit qu'elle ne tirerait jamais...elle n'en avait pas la force.

Cette fois ci il bougea si vite que en moins de deux secondes ilse retrouva en face de Mirage, le canon de son arme appuyé contre son coeur. Il murmura:

"Vas y tire ! Maintenant !"

Elle ne le ferait pas.
Il plaçat sa main sur celle de la jeune chasseuse et commença doucement à appuyer sur la detente.
Au dernier moment il se retrouva derrière elle et la balle partit au loin. Elle se perdit dans les arbres en face d'eux.
Il l'enlaça tendrement, appuyant délicatement son torse dans son dos et lui murmura:

"Pleures, vas y. Detends toi...bientot tout cela sera fini, tu n'auras plus de soucis par ma faute..."

Il déposa un fin baiser sous son lobe d'oreille droite et attendit qu'elle parle....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage Tatsuo

avatar

Messages : 838
Date d'inscription : 11/12/2007
Age : 24
Localisation : là ou on ne m'attend pas !

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: ....avis au amatteur lol

MessageSujet: Re: rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))   Sam 6 Fév - 16:37

Mais que faisait elle avec ce pistolet braqué sur Lafiqua ?!
Elle le savait parfaitement, elle ne tirerait pas, mais pourtant son arme était toujours pointée vers lui...
Lafiqua la regardait, ce qui la troublait. Plongé dans son regard, elle n'eut pas le temps de réagir lorsqu'il se rapprocha d'elle.
Il se posta devant elle et mis une main sur l'arme, il lui aurait été si facile de la lui prendre qu'elle se demanda pourquoi il ne le faisait pas, mais abrutie pour les évènements, elle ne dis rien et se contenta de ne pas bouger et de regarder le jeune homme dans les yeux.
Elle se rendit alors compte que son pistolet était au niveau du coeur du chasseur de vampire, réalisant cela elle voulut retirer l'arme, elle ne voulait pas le tuer !!!
Elle fut surprise lorsqu'il lui dis:

"Vas y tire ! Maintenant !"

Aucun mots ne sortaient de sa bouche, elle le regarda droit dans les yeux pour lui faire comprendre que tirer n'était pas son intention, mais a ce moment precis elle sentit la main de Lafiqua se glisser sur la sienne et sa main exerça une légère pression...
Quand elle se rendit compte de son intention, elle paniqua et enfin elle put parler et sortir de sa torpeur:

"Non Lafiqua je ne..."

un coup de feu retentir et Mirage ferma les yeux tout en criant:

"Nooooooooooooooon..."

Elle tremblait, et sursauta lorsqu'elle sentit quelqu'un derriere elle et l'enlaçer tendrement, elle rouvrit les yeux.

*Lafiqua ?...*

Le son de la voix du jeune chasseur de vampire eut terminé de la rassurer, il était vivant !

"Pleures, vas y. Detends toi...bientot tout cela sera fini, tu n'auras plus de soucis par ma faute..."

Elle fit vite le rapprochement avec ce qu'il avait dis quelques minutes avant: qu'il ferait en sorte de ne pas se retrouver a l'hopital....
Elle comprit alors ses intentions et se souvint qu'il lui avait dis de tirer alors que l'arme était au niveau de son coeur, Lafiqua n'avait aucune intention de lutter contre Gabriel, il allait se laisser tuer...
Elle lacha l'arme qu'elle tenait toujours et se retourna rapidement.
Lorsqu'elle fut face a lui, elle se jeta a son cou et lui dis:

"je t'en pris ne fais pas ça !!"

Peut etre ne comprendrait il pas de quoi elle voulait parler, mais ce n'était pas grave, elle ne voulait pas qu'il se fasse tuer et elle voulait qu'il le sache.
Elle s'éloigna, le regarda encore une fois, a la lumière de la lune, c'était un homme plutot seduisant, quelque peu effrayant avec ses longues dents et ses yeux rouges sangs...

"Je sais ce que tu comptes faire lors de ta prochaine rencontre avec Gabriel...mais je ne te laisserais pas faire, je sais que tu as dis que tu ne voulais plus qu'on en parle mais je refuses de te laisser faire !! Si tu ne m'ecoutes pas tu devras me supporter car sois en certain je ne te laisserais pas y aller !"

Même si elle savait qu'elle n'avait absolument aucune chance de le retenir, elle lui dis quand meme ce qu'elle comptait faire. Elle savait aussi qu'il n'était pas dupe et que lui aussi devait se demander par quel moyens elle pourrait le retenir, elle n'en avait aucun, aucune prise sur ce qu'il voulait faire, elle n'avait pas de force, et peu de choses semblaient pouvoir rivaliser avec sa conviction....malgrès tout elle voulait tenter le tout pour le tout.

Aprés quelques secondes de silence, elle repris:

"Lafiqua s'il te plait viens avec moi, rentrons et oublions ce qu'il vient de se passer ce soir, oublis Gabriel et ce combat !"

Elle connaissait malheureusement deja la reponse....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mond3imagiiner3.skyblog.com
lafiqua

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 05/03/2008
Age : 24
Localisation : dans mon monde

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: le destin me le dira

MessageSujet: Re: rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))   Sam 13 Fév - 20:09

Comment avait-il pu penser ne plus jamais la revoir ?
C'était l'une des seul à l'avoir accepté comme il était ! A vouloir rester avec lui malgré ses grandes canines et ses passages de prédateur !
Elle ne l'aimait pas, mais déjà quelque chose existait entre eux.

Lafiqua c'était rapproché d'elle, le canon de l'arme appuyé sur son coeur.
Il l'avait fait tirer.
Puis c'était retrouvé derrière elle.

"pleures, vas-y. Détends toi ... bientôt tout cela sera finit, tu n'auras plus de souci par ma faute ..."

Simple phrase murmuré doucement à son oreille, lourdes d'insinuations, révélatrice mais si vague !

Mirage lacha son arme et se retourna rapidement pour se jetter à son cou:

"Je t'en pris ne fait pas ça !!!"

Mais de quoi parlait-elle ???
Cette jeune femme ne pouvait pas avoir compris ses intentions !
Impossible ...

Elle s'écarta un peu de lui et poursuivit:

"Je ne sais pas ce que tu compte faire lors de ta prochaine rencontre avec Gabriel ... mais je ne te laisserais pas faire, je sais que tu as dit que tu ne voulais plus qu'on en parle mais je refuse de te laisser faire !!! Si tu ne m'écoutes pas tu devras me supporter car sois en certain je ne te laisserais pas y aller !!!"

Mais de quoi parlait-elle ?
Qu'avait-elle comprit ?
Certainement pas la même chose que se qu'il comptait rééllement faire ...

Malgré tout ses paroles étaient réconfortante.

Mirage...si jeune, si fragile, si frêle ! Osait s'opposer à lui ! Lafiqua ... carrure imposante, force décuplé, semi-vampire !
Oui, cette jeune chasseuse était plus forte qu'elle ne le croyait...

Comment contait-elle le retenir ?
Elle n'avait aucune prise sur lui ! Appart peut-être ... l'amour ...
Impossible, elle ne pouvait pas lui imposer ça !

*pourquoi veux-tu m'en empécher ?!*

"Lafiqua s'il te plait viens avec moi, rentrons et oublions ce qu'il vient de se passer ce soir, oublis Gabriel et ce combat !"

C'était plus une supplication qu'une demande.
Elle tenait un peu à lui, mais elle ne pourrait pas l'empêcher d'y aller...
Il devait revoir Gabriel, à tout prix !

"Même si je le voulais, je ne pourrais pas oublier !"


Le jeune homme aux cheveux d'ébéne s'approcha d'elle et la prit par la taille.

"Mirage, je sais que tu ne veux pas que je me batte avec ce shoujou, ce n'est pas mon intention...
Je ne sais pas se que tu as cru, se que tu penses que je vais faire, mais rassure toi, ce que je compte faire est la meilleurs solution !"


Il posa sa main sur sa joue et poursuivit:

"Ce serait un honneur de te raccompagner jusqu'à chez toi, mais je ne pourrais rester ... et tu le sais ...
Je ne peux pas oublier ...
Je dois réparer mes erreurs et malheureusement le temps me rattrape ..."


Le ciel s'était déjà beaucoup éclaircit, la lune décliné depuis un bon moment, le premier rayon de soleil nui ferais, cette foix-ci, extrément mal...
Et il ne tarderait pas ...
Il était resté trop longtemps vampire ...

"Pardonne moi de ne pouvoir combler tes espérances ..."

Un fin fil d'orée frappa soudainement sa joue.
Il tint bon, plongeant son regard dans celui de Mirage pour y puiser un peu de force.

Sa peau commençait à s'éffriter, devenant cendre face à ce si petit rayon solaire.

Le chasseur lacha un grognement et s'écarta vivement de la jeune femme, se plongeant dans l'ombre des arbres.
Il se plaqua contre un cerisier et ne put retenir un râle de douleur.
Sa peau se reforma doucement.
Il ferma les yeux.
Il avait extrément chaud, premier signe qu'il devrait bientôt ...

"Pardonne moi Mirage pour ce que tu verra ..."

Lafiqua prit une petite fiole, la déboucha et but son contenu.
Lorsque le liquide se répandit dans sa gorge, il brisa le verre qui était encore dans sa main.
Maintenant il devait ...

*Pourquoi est-ce que ça fait si mal !
Habituellement, c'est plus faible ...*


"Mirage..."

souffla-t-il.

Et il s'écroula, inconscient ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage Tatsuo

avatar

Messages : 838
Date d'inscription : 11/12/2007
Age : 24
Localisation : là ou on ne m'attend pas !

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: ....avis au amatteur lol

MessageSujet: Re: rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))   Ven 16 Avr - 17:38

"Même si je le voulais, je ne pourrais pas oublier !"

Ces paroles ébranlèrent Mirage au plus au point, pourtant elle s'y était attendu et n'avais pas imaginé entendre quelque de chose de différent...pourtant elle avait osé y croire et espérer...c'était stupide elle le savais mais l'espoir...était une chose qu'on ne peut enlever même avec toute la bonne volonté du monde tant qu'on ne connait pas la réponse....
Trop absorbée par la perspective de la signification de ses paroles, la jeune fille ne vit pas Lafiqua approcher, elle ne se rendit compte de sa proximité que lorsqu'il la prit par la taille.
Elle le regarda et il lui dis:


"Mirage, je sais que tu ne veux pas que je me batte avec ce shoujou, ce n'est pas mon intention...
« Je ne sais pas se que tu as cru, se que tu penses que je vais faire, mais rassure toi, ce que je compte faire est la meilleurs solution ! »


Devait elle trouver du réconfort dans ces paroles ? Le fait qu'il lui dise de se rassurer n'était il pas bon signe ? Elle n'en savait rien, comment le savoir ? Il y avait de forte chance pour qu'il ne réponde pas si elle lui posait la question...elle ne le fit pas....et décida de lui faire confiance.

Lafiqua posa ensuite une main tendre sur sa joue, le contact avec sa peau était doux et faisait oublier a la jeune fille tous les soucis du moment, du moins pendant une petite seconde. Puis Lafiqua enchaina :

"Ce serait un honneur de te raccompagner jusqu'à chez toi, mais je ne pourrais rester ... et tu le sais ...
Je ne peux pas oublier ...
Je dois réparer mes erreurs et malheureusement le temps me rattrape …"


Au moins il acceptait de la raccompagner jusqu'à chez elle.

* Mais de qu'elles erreurs parle t-il ? *

« Je te remercie d'accepter de me raccompagner, j'aurais aimé que tu puisse rester...peut être une prochaine fois resteras tu ? »

Dans ces paroles, Mirage avait fait passer deux messages et elle espérait que Lafiqua les ai compris et qu'il accepte.
-Le premier était qu'elle voulait le revoir
-Le deuxième était qu'elle voulait savoir si ce qu'elle pensait qu'il allait faire; c'est a dire se laisser tuer par Gabriel était vrai...

Puis elle enchaina:

« Je ne veux pas savoir qu'elles sont ses erreurs, tu m'en parleras si le cœur t'en dis, mais je voudrais que tu essayes de ne pas en faire de nouvelles, en mourrant....ne me laisse pas.... »

Mirage avait prononcé cette dernière phrase si faiblement qu'elle ne sut si le chasseur de vampire l'avait entendu, elle se doutait bien que oui, étant un vampire, son ouïe devait être développée.

"Pardonne moi de ne pouvoir combler tes espérances …"

Avant qu'elle ai put demander de quoi il voulait parler, un rayon de soleil vint frapper sur sa joue, Mirage vit sa peau se dessécher petit a petit et fut prise de stupeur lorsqu'elle vit qu'il ne réagissait pas et se contentait de la regarder:

« Lafiqua tu ne devrais pas... »

Sa phrase fut coupée par un grognement, et le jeune homme se mit enfin a l'ombre. Il se mit contre un arbre et Mirage l'y rejoint en constatant avec joie que sa peau redevenait normale. La jeune fille allait parler lorsqu'il prit une fiole contenant un liquide qu'elle ne put identifier et l'avala en totalité, soudain, un bruit de verre qui se casse se fit entendre, Mirage regarda la main qui quelque secondes plus tôt tenait fermement une fiole maintenant brisée en mille morceaux. C'est avec horreur qu'elle entendus Lafiqua dire son nom avant de s'écrouler, la jeune fille eut tout juste le temps d'empêcher la tête du jeune chasseur de vampires heurter le sol. Elle l'allongea puis essaya de lui parler:

« Lafiqua ? Je t'en pris reste avec moi, regarde moi ! »

C'était peine perdue semblait il, mais elle réessaya quand même sans plus de succès.

Soudain, comme pour ajouter du dramatique aux nombreux événements de la soirée, un rayon de soleil se rapprocha d'eux, comme mut d'une propre volonté.

« Oh non c'est pas vrai ! »

Avec toute la force qu'elle possédait, Mirage réussit tant bien que mal a déplacer (avec douceur) Lafiqua vers l'ombre en espérant avoir assez de temps pour le réveiller avant que le soleil ne recouvre complètement l'allée. Soudain une idée lui vint a l'esprit, elle enleva a la hâte sa veste et la passa par dessus elle et Lafiqua afin de pouvoir le voir tout en le protégeant du soleil. Sous cette tente de fortune, la jeune fille tâta le pouls du jeune homme. Son cœur battait toujours !Certes beaucoup plus rapidement qu'a la normal ou bien alors beaucoup plus lentement, elle n'en savait trop rien, mais il battait toujours.

Cette fois bien décidée a appeler l'hôpital, Mirage chercha son téléphone mais ne le trouva pas. Elle se rappela soudain de deux choses très importantes, la première étant que Lafiqua lui avait prit son portable lorsqu'elle avait essayé quelques minutes plus tôt et qu'il ne le lui avait pas rendu, elle se souvint ensuite de ce qu'il lui avait dis:

« il ne pourront rien pour moi [...] »

C'était dur a accepter mais c'était pourtant vrai...la peur puis la colère prit possession d'elle, qu'allait elle bien pouvoir faire pour l'aider ? Elle avait peur de ne rien trouver capable de sauver Lafiqua avant que le soleil ne frappe complètement car même si elle avait mis sa veste au dessus de leur tête, celle ci n'était pas assez grande pour recouvrir entièrement le corps de Lafiqua. Et la colère car elle ne voulait pas rester la a ne rien faire en attendant que le temps passe, c'était tout bonnement impensable !!!

Puis une idée vint effleurer son esprit, elle ne savait pas vraiment ce qu'était ce liquide qu'il avait but, mais quoi que cela puisse être c'était la cause de son malaise, de plus une petite voix dans sa tête lui disait que c'était un moyen de combattre le vampire qui était en lui...c'était certainement la douleur qui l'avait fait s'évanouir, et si son raisonnement se révélait exact, il ne devrait pas tarder a se réveiller...du moins elle l'espérait. En attendant que ce « miracle » arrive, elle ne voulait tout de même pas rester la les bras croisées a attendre. Ce souvenant que lorsque l'on s'évanouit de douleur, on reste quand même réceptif (en partie parce qu'une autre partie de nous est absorbée par la douleur) a ce qui nous entour, elle décida de lui parler en priant pour qu'il l'entende.

« Lafiqua ?! Tu m'entends ? C'est moi Mirage.. je suis la, je veille sur toi... »

Pour donner une preuve a ses paroles, la jeune fille lui caressa tendrement la joue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mond3imagiiner3.skyblog.com
lafiqua

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 05/03/2008
Age : 24
Localisation : dans mon monde

vous:
race/emploi:: chasseur de vampires
amour:: le destin me le dira

MessageSujet: Re: rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))   Sam 12 Juin - 16:59

Encore !
Mais pourquoi fallait-il qu'il s'évanouisse encore une foi devant Mirage ? Pourquoi ?

Si faible … Il était si faible …

Se liquide qu'il avait bu se propagea rapidement en lui, traçant un sillon de feu dans chacune de ses veines, chacune de ses artères jusqu'à arriver à son cœur.
Il était sauf ...

Il le su à l'instant même où il sentit la main de Mirage sur sa joue.

Ses canines se rétractèrent doucement, le vampire s'en allait enfin … dût moins jusqu'à la prochaine nuit …

Il ouvrit les yeux.
Le rouge qui avait remplacé la couleur initial de ses yeux (et qui n'était autre que du sang) se rétracta également, traçant de fins fils vermeils dans l'immensité émeraude de ses iris.

Lafiqua croisa le regard, intense, de la jeune chasseuse au cheveux de neige.
Il ne dit rien.
Ses yeux parlaient pour lui...

*Merci … *

Sa peau reprit des couleurs et de la chaleur. Il avait battu ses démons.

«Rentrons tu veux bien ?... »

Il souri. Tout irait mieux à présent.

Lafiqua se releva doucement, entrainant Mirage à sa suite.
Sa main dans la sienne, il ne dit mot et l'observa.

*Si fragile … *

Son cœur lui appartenait à présent. Mais une autre personne demeurait dans son cœur... une sang pure aux yeux de nuit, au cheveux d'ébène, aux lèvres vermeils, à la peau de neige …
Elliane …

*Tu lui es si différentes et pourtant tu l'as détroné … *

« Mirage ? Merci … »

Simple phrase soufflé, imperceptible …
L'avait-elle entendu ?


[hors rpg: désolé mais le manque d'inspiration est permanent ces temps ci … j'espère faire mieux la prochaine foi :$ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))   

Revenir en haut Aller en bas
 
rencontre (pv Lafiqua et (gabriel))
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Dante Gabriel Rossetti
» [Marquez, Gabriel Garcia] L'amour aux temps du choléra
» Gabriel BYRNE
» [Série] Aventures de l'inspecteur Tony, par Gabriel Bernard
» [Chevalier, Gabriel] La peur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la ville de la nuit :: ville de la nuit :: allée des cerisiers-
Sauter vers: